Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Le leader de l'opposition va déclarer ses biens
 
::Koaci.com Yaoundé::John Fru Ndi, président du Social Democratic Front (SDF), principal parti de l'opposition entend rendre public ses biens Search biens pour se laver de tout soupçon de corruption et d'enrichissement illicite au moment même où une ONG française vient de publier un rapport sur les "biens mal acquis" du président Paul Biya.::

S'il a choisi de rendre public ses biens, c'est peut-être d'abord pour embarrasser son adversaire politique, Paul Biya, chef de l'Etat camerounais qui a refusé jusqu'ici d'appliquer l'article 66 de la constitution Search constitution camerounaise qui oblige les hauts responsables camerounais à publier leurs biens Search biens avant et après leurs entrées en fonction. Mais c'est aussi et surtout pour se laver de tout soupçon d'enrichissement scandaleux. Lui qui a été régulièrement cité, dans l'opinion et la presse, pour des actes de corruption pour être souvent, prétend la rumeur, arrosé financièrement par les autorités.

Dans un communiqué rendu public le 19 juillet dernier à Bamenda, le "chairman" du principal parti de l'opposition fait savoir qu'il saisira l'occasion de la prochaine réunion du Comité exécutif national (Nec) de son parti prévu le 31 juillet 2009 dans la capitale du Nord-ouest pour déclarer ses biens. "Le dernier rapport du Ccfd a fait état de ce que le président national du Front social démocrate disposait d'une fortune colossale acquise à la suite de tractations avec Monsieur Biya. Ces affirmations basées sur des allégations d'une Ong londonienne en mal de visibilité ont par le passé fait l'objet d'un démenti formel…" peut-on lire dans le communiqué. John Fru Ndi Search John Fru Ndi ajoute que "ce rapport du Ccfd sur les biens Search biens mal acquis arrive à point nommé en ce sens qu'il met à nu la gestion calamiteuse, le pillage systématique de nos ressources, le clientélisme et le népotisme érigés en méthode de gouvernement depuis 27 ans par le régime de Yaoundé". Conséquence, ce rapport a "le mérite de rappeler à Monsieur Biya l'obligation de se soumettre à l'article 66 de la Constitution du 18 janvier 1996, qui prescrit fermement la déclaration Search déclaration des biens Search biens de toutes les personnalités publiques avant leur entrée en fonction et après leur départ desdites fonctions". Et le "chairman" entend donc donner l'exemple dans quelques jours.

L'exemple suffira t-il à aiguillonner le pouvoir de Yaoundé pour le pousser à appliquer l'article 66 de la constitution Search constitution ? Paul Biya Search Paul Biya qui a les clés de l'affaire en main reste attendu sur la question dès son retour de la France où il effectue une visite depuis ce matin et où, il pourrait être amené à se prononcer sur cette affaire si jamais il venait à s'arrêter devant les journalistes qui l'attendent au perron de l'Elysée vendredi prochain.

 
 
2488 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/07/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login