Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Kofi Yamgnane : « C’est l’Adjudant Bodjollé qui est l’auteur de l’assassinat de Sylvanus Olympio »
 
::Koaci.com Lomé:: Nouvelles révélations sur la mort de Sylvanus Olympio Search Sylvanus Olympio ::

Par cette déclaration faite sur les plateaux de la télévision nationale, dans l’émission « Plateau de la Semaine », le président de Sursaut-Togo, candidat déclaré à la présidentielle de 2010, jette un pavé dans la marre. A ce jour, l’identité de l’auteur de l’assassinat du premier Président démocratique élu du Togo, Sylvanus Olympio, alimente la polémique.

Pourtant, c’est bien Gnassingbé Eyadéma, alors Sergent déflaté de l’armée, qui au lendemain du 13 janvier 1963, jour du sanglant putsch, avait réclamé la paternité de l’ignoble acte. Ainsi que l’a rapporté des journaux édités en France, comme « Paris Match » ou encore « Figaro ».

Morceau choisi : « …Survient le Sergent, Eyadéma, en Jeep. « Qu’attendez-vous ? ». Demande t-il aux soldats. « La jeep pour quoi faire ? Descendez-le », crie t-il au soldat Kara. Celui-ci tire trois aux pieds d’Olympio. Furieux, « Eyadéma lui arrache son arme et tire trois balles, à la poitrine et à l’abdomen du Président, qui s’écroule. Encore vivant, il se tord de douleur. Alors, Eyadéma sort son poignard et lui coupe les veines. Pour finir, il lui taille la cuisse gauche avec la bâillonnette. « C’est comme que je faisais en Algérie, pour m’assurer que mes victimes étaient bien mortes » conclu t-il, en souriant, avant de rembarquer dans la Jeep avec ses complices. Il est 7h15. A son bulletin de 6h00, France Inter avait déjà annoncé la mort de Sylvanus Olympio Search Sylvanus Olympio », rapportent les documents d’histoire sur le drame.

Curieusement, Gnassingbé Eyadéma, va revenir sur ces révélations. D’abord, lors de la campagne présidentielle de 1993, il déclare. « Je n’ai pas tué Sylvanus Olympio. Il y avait dans la hiérarchie militaire, plus gradés que moi », avait t-il balancé laconique. Puis après, c’est au tour de l’historien Agbobli Atsutsè, dans son ouvrage, « Sylvanus Olympio Search Sylvanus Olympio : Père de l’Independence du Togo », de publier une version du Gal. Eyadéma, niant une fois de plus, avoir tué le premier président démocratiquement élu, du Togo.

On en était là, quand ce dimanche 28 juin 2009, l’ancien Secrétaire d’Etat français, d’origine togolaise, Kofi Yamgnane, vient en rajouter à la polémique, sur l’identité de l’auteur de l’assassinat de Sylvanus OLympio. « C’est l’adjudant –Chef Bodjollé, qui est l’auteur de l’assassinat d’Olympio, contrairement à ce que l’histoire a retenu », a dit M. Yamgnane, avant d’ajouter confiant, « à l’époque, j’étais grand, j’étais en classe de première », a-t-il dit.

En fait, Emmanuel Bodjollé, déflaté de l’armée et de l’ethnie Kabyè comme Eyadéma, fut le chef des officiers en chômage qui avaient renversé le régime de Sylvanus Olympio. C’est notamment lui, qui fit porter à l’Ambassadeur de France au Togo, Maîtrier, une lettre non cachetée, la nuit du 12 janvier 1963, l’informant en ces termes : « Ce soir, nous passerons à l’action ».

Il est donc impérieux, que la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, se saisisse de ce dossier, pour faire la lumière sur les circonstances ainsi que l’identité du ou des auteurs et complices, de l’assassinat de Sylvanus Olympio.
 
 
11487 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 02/07/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login