Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Koacinaute: Parlement UE-Crise Post électorale: Pourquoi ça fait Pschitt !
 
Perfidie, Mensonge et Illusion - M. Jean Ping, avec tout le respect, soit à cause de l’âge avancé, d’un entêtement naturel ou refus simple de voir la réalité en face, s’acharne depuis qu’il a été déclaré perdant de l’élection du 27 aout 2016 au Gabon, à sortir de sa besace, jour après jour des plans bidons "A B, C, D, X, Y "etc... Si l'espoir fait vivre, apparemment, la bêtise aussi. Par ailleurs, on constate que dans son camp des rangs se vident, plus grand monde n’y croit vraiment, sauf ceux qui grâce à cette lubie d’un vieux monsieur continue à lui soutirer de l’argent et lui vendre des sornettes.

Pour bien comprendre le désarroi de Jean Ping et constater avec regret qu'il ne sait plus à quel saint se vouer aujourd’hui et se raccroche à tout et n’importe quoi désormais. Ainsi, il compare maintenant la situation du Gabon à celle de la Gambie, de là, à ce qu’il dise que le plan X, c’est Donald Trump, il n’y a qu’un pas qu’il ne tardera surement pas à brandir à ses partisans.

A cet effet, l’analyse des enjeux en politique de ce qui s’est passé à Bruxelles, le 1er février 2017, concernant la résolution sur le Gabon des partisans de Jean Ping au parlement Européen, fait par le journaliste gabonais, M. Brice NDONG :

Les travaux en plénières des députés européens ont démarré. En attendant, voici mes premières impressions : En tant que Gabonais ayant la tête sur les épaules, je n’attends rien de l’UE pour changer les choses au Gabon. Mais, en qualité de journaliste, j’ai le devoir de commenter les résolutions du Parlement Search Parlement UE.

D’abord, je trouve que l’intitulé de la résolution sur le Gabon est biaisé. On ne peut pas dire « les crises de l’état de droit …» quand on sait que l’état de droit est en construction permanente dans une démocratie. L’UE s’est jetée dans des généralités pour qualifier notre crise. On n’appelle ça, déplacer le débat. J’aurais voulu que l’intitulé de la résolution sur le Gabon fut : « Résolution du Parlement Search Parlement Européen sur la crise Search crise post électorale au Gabon ». A ce moment-là, nous sommes dans le sujet.

Si on considère l’esprit de l’intitulé du projet de résolution 2017/2510(RSP) sur le Gabon, on se rendra compte que pour l’Union Européenne, l’élection présidentielle du 27 Août 2016 est désormais derrière nous. Il faut se projeter vers l’avenir.

L’Union Européenne « invite instamment le gouvernement du Gabon à procéder à une réforme approfondie et rapide du cadre électoral…que les résultats des élections au Gabon soient renvoyés non seulement devant la Cour constitutionnelle gabonaise, mais aussi devant l'Union africaine et l'ONU, etc. ».


A ce stade des discussions, le projet de résolution n’a pas remis en cause la légalité du Président Ali Bongo, ni mentionné d’éventuelles sanctions contre le régime. L’UE demande plutôt la tenue d’un dialogue politique intensifié, sans quoi il y aurait des sanctions ciblées. C’est une position vague par rapport aux attentes des Gabonais qui ont voté en majorité pour changer le régime BONGO.


Auteur : Brice NDONG
Journaliste Citoyen

Mise en ligne par : Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
Le 02 février 2017


PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.

 
 
5828 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 02/02/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Ce torchon est juste bon pour la poubelle.Merci pour l'effort de propagande.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login