Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Jean-Pierre Fabre : « Cela arrivera bientôt »
 
Jean-Pierre Fabre (ph ld)

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Togo ::


Alors que des indiscrétions font état d’un démarrage imminent au niveau de la Présidence de la République de consultations dans le cadre de la tenue d’un dialogue inclusif annoncé par Faure Gnassingbé, le secrétaire général du parti au pouvoir a jeté la semaine dernière, le pavé dans la marre.

«  Le Chef de l’Etat n’a pas parlé d’un dialogue inclusif, mais d’un débat inclusif », déclarait Esso Solitoki, la semaine dernière sur la télévision nationale. Recadrage des intentions du Chef de l’Etat par les faucons du système-RPT, ou simple volonté de remettre ce sujet de diversion au centre du débat politique ? Les avis sont partagés au sein de l’opinion. Mais en fonction de l’impuissance et des tergiversations deface aux radicaux de son bord, bien de Togolais penchent pour un changement de ton, face à la position de l’Alliance Nationale de Changement (ANC), qui rejette tout dialogue sans le règlement d’ un certain nombres de problèmes liés à des violations des droits de l’homme que commet le pouvoir.

« Ceux qui se bousculaient pour ce dialogue malgré les échecs cuisants des précédents, vont se mordre aujourd’hui les doigts », ironise Jean-Pierre Fabre, qui dit que l’ANC avant même la sortie douteuse de Solitoki Esso, avait « découvert que le discours deà la nation le 31 décembre 2010, était truffé d’incohérences ». Mais si l’ANC ne croit guère à un dialogue dans les circonstances actuelles avec la perpétuation de violations graves, le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC), auquel appartient la formation du nouveau leader de l’opposition et qui entretien la contestation du régime, ne semble pas pressé pour déclencher la révolution populaire revendiquée par ses militants.  
Le samedi 19 février, soit une semaine plus tard, les manifestants ont réclamé l’organisation rapprochée des marches hebdomadaires de contestation de la réélection de Faure Gnassingbé. Une manifestation qui dure quasiment un an, et qui reprend de l’ampleur avec les révolutions populaires intervenues en Egypte et en Tunisie. « Au FRAC, nous ne fonctionnons ni dans l’improvisation, ni dans le désordre. Cela se fera dans la planification », nous a confié M. Fabre au sujet de l’exigence formulée par leurs militants. De fait, le pouvoir interdit la tenue de manifestations les jours ouvrables. Une interdiction illégale que les militants et responsables du FRAC, veulent désormais braver.

A propos des expériences actuelles en Afrique du nord, avec la chute de pouvoirs militaires jusque là jugés indéboulonnables, Jean-Pierre Fabre Search Jean-Pierre Fabre estime qu’il n’est qu’une question de temps. « La population nous demande de manifester tous les jours, nous lui promettons que cela arrivera très bientôt », a affirmé M. Fabre qui a traité d’ « anticonstitutionnelle », l’interdiction du pouvoir. Les positions se radicalisent visiblement de part et d’autre et les semaines à venir risquent d’être heurtées, d’autant que la déliquescence des conditions sociales des Togolais, n’est pour rien arranger.

Le samedi denier, des miliciens armés d’armes blanches s’étaient déplacés à la plage, lieu de la chute de la marche hebdomadaire du FRAC, pour en découdre. Ils ont été contraints de quitter les lieux par les éléments du Col. Yark Damehane, directeur général de la gendarmerie nationale.

Jean-Pierre Fabre et les siens sillonnent les marchés de Lomé ainsi que les villes de l’intérieur pour assoir l’implantation de leur parti politique, en même temps qu’ils sensibilisent les populations sur la nouvelle donne politique. A terme, un congrès de l’ANC, est prévu avec pour objectif, de « renforcer l’assise du parti ».

Aghu, Koaci.com Lomé
 
 
5928 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 22/02/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Hitler
 
Tchad est different du Togo, please. Stop those mistakes.
 
 
 
See his contributions Elvis1
 
Monsieur Fabre...l'interdiction des marches les jours ouvrables est une opportunite et non une faiblesse. Si les regimes dictatoriaux du Maghreb sont tombes c'est grace aux emeutes et non aux manifestations.L'interdictions des manifestations pendant les jours ouvrables provoquera...
Monsieur Fabre...l'interdiction des marches les jours ouvrables est une opportunite et non une faiblesse. Si les regimes dictatoriaux du Maghreb sont tombes c'est grace aux emeutes et non aux manifestations.

L'interdictions des manifestations pendant les jours ouvrables provoquera des emeutes et le monde nous entendra

Pour le moment distribuer les tracts pour galvaniser le moral de la population et la preparer a l'action.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login