Logo Koaci
 
 
 
Koacinaute: Lilly Rose Agnouret, une plume sensuelle
 
L'esprit vif et pétillant, cette jeune gabonaise vent de sortir un livre remarquable, au titre évocateur. Ce doux doux vertige, est une fiction érotique, qui oscille entre réalisme et passion effrénée. Rencontre.

1/ Qui est Lilly Rose Agnouret ?

Je suis une jeune maman ayant deux enfants. Je travaille dans le privé et passe mon temps libre à lire. Je lis surtout pour m'évader et rêver. C'est vraiment une addiction.

J'ai donc tout bonnement commencer à écrire. Au début, je le faisais pour le fun, comme on dit. J'ai crée une page sur Facebook et commencé une chronique sur ma vie, de manière romancée (rires. )

Aujourd'hui, j'écris car les lecteurs me suivent au quotidien. Et une relation forte s'est installée ente nous. C'est gratifiant de savoir que des gens apprécient ce que je fais.

2/ Comment votre environnement influence t-il votre imagination ?

Je suis née à Libreville et j'y ai grandi. Les actions de mes chroniques se déroulent à Port-Gentil car c'est une ville que j'ai appris à aimer, chose pas évidente quand on a toujours vécu dans la grande ville qu'est la capitale du Gabon.
Il y a du mystère, de la fantaisie à Port-Gentil. C'est une ville particulière, pleine de charme. On y vit et on l'impression que tout le monde connaît tout le monde. Et c'est vraiment cocasse parfois.

Et comme j'ai des amis qui sont originaires d'un peu partout en Afrique et que j'ai voyagé en Afrique du Sud, en France aux USA et ailleurs, je m'inspire de tous ce que les lieux que j'ai visité ont de troublant, magique, beau, mystérieux, pour écrire mes chroniques au quotidien.

3/ Quel genre de livres lisez-vous.

Je lis beaucoup de romans policiers et de romances. J'aime les auteurs comme Barbara Taylor Bradford, Agata Christie, Carol Higgins Clark.

Je m’intéresse à la littérature gabonaise. J'ai beaucoup aimé le roman de Peter Stephen Assaghle, MA MERE SE CACHAIT POUR PLEURER. J'ai lu les 3 tomes du roman de Mady Rémanda DANS LES YEUX DE KIMIA. Mais il est vrai que j'ai été marquée par des romans comme LA MOUCHE ET LA GLUE (Maurice Okoumba Nkoghe), UNE SI LONGUE LETTRE (Mariama Bâ), LES FRASQUES D'EBINTO (Amadou Koné).

4/ Et si si vous deviez nous conseiller un livre ?

J'en conseillerai 2 qui sont :

REBELLE, un roman de Fatou Keïta qui parle du combat d'une femme forte qui refuse l'excision et réussi à tracer sa route. 

Et le second livre, serait, CE SOIR JE FERMERAI LA PORTE, de Edna Merey-Apinda : un recueil de nouvelles qui parle de la relation mère/fille.

5/ Parlez-nous de votre roman dont le titre est CE DOUX DOUX VERTIGE ? Pourquoi avoir choisi la fiction érotique ?

J'écris un peu de tout ; surtout sur l'amour, l'amitié, la famille. J'ai voulu écrire quelques histoires épicées et sulfureuses pour sortir des sentiers battus. Il s'agissait pour moi d'apporter un peu de piment dans la liste des lectures de mes congénères. Ce roman est l'histoire d'une seconde chance. Une femme d'une quarantaine d'années complètement délaissée par son époux qui lui préfère des amantes plus jeunes, se retrouve dans un avion pour Paris. Par un heureux hasard, son voisin dans cet avion, n'est autre que ce jeune homme qui était fou amoureux d'elle au lycée. C'est le point de départ de l'histoire... Il y a beaucoup d'étincelles, des flammes une passion torride entre les deux protagonistes. Mais surtout, il y a l'analyse psychologique sur ce que l'usure peut commettre comme dégâts dans un couple marié.

Je me suis beaucoup amusée en l'écrivant. Non pour choquer les gens mais vraiment pour divertir. C'est bien le mot : DIVERTIR. J'ai placé l'histoire dans la belle ville de Paris car l'on sait ce que cette ville a de magique pour les amoureux. Je dois dire que je suis plutôt satisfaite du résultat.

6/ Avez-vous douté en écrivant le livre ? 

Je n'avais aucune appréhension en écrivant. Je ne me suis point laissée freiner par un quelconque instinct moral. Je voulais créer des personnages et une intrigue qui tienne la route. Quant au registre, il est venu tout seul. Mes personnages se disputent, se déchirent, s'aiment, font l'amour et laissent parler leurs cœurs et surtout leurs corps. J'adore le langage du corps ; je l'ai transcrit du mieux que j'ai pu.

7/ Quelles réactions avez-vous des lectrices qui vous ont lu ?

Oh ! celles qui ont lu CE DOUX DOUX VERTIGE me disent qu'elles ont passé un très bon moment. Elles ont particulièrement apprécié le personnage masculin qui est l'homme tendre, romantique et prévenant dont on rêve souvent. Les lectrices me disent qu'elles aimeraient une suite. Mais, il ne me vient pas à l'idée d'imaginer la suite de cette histoire.

8/ Quelques mots pour finir ?

Lisez ! Ça rend heureux. (rires)


********
CE DOUX DOUX VERTIGE...
ISBN: 978-1517081836





PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.

 
 
15248 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 19/10/2015
  12 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions cabanonsi
 
une fiction érotique c'est fantastique...
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login