Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Affaire de détournement de l'indemnisation des victimes des déchets toxiques, le RENADVIDET-CI annonce le délibéré civil pour jeudi prochain
 
Charles Hanon Koffi au centre (ph KOACI)

© Koaci.com- Dimanche 24 Mars 2019-Le Bureau exécutif du Réseau national pour la défense des droits des victimes Search victimes des déchets toxiques Search déchets toxiques de Côte d’Ivoire ( RENADVIDET-CI) a eu aujourd’hui une rencontre à Adjamé avec la presse autour du détournement Search détournement de l’indemnisation des victimes Search victimes des déchets toxiques.

Le Président, Charles Hanon Koffi a rassuré les victimes Search victimes que le délibéré civil Search délibéré civil de l’affaire de détournement Search détournement de l’indemnisation des victimes Search victimes de déchets toxiques Search déchets toxiques sera vidé le jeudi 28 mars au tribunal de première instance du Plateau.

Il a interpellé le Président de la République, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature sur les pressions que subit le Tribunal d’Abidjan dans cette affaire et lui demande de respecter ses promesses à l’endroit du peuple ivoirien.

«Nous rappelons que lors de la quête de sa première mandature présidentielle, précisément au débat télévisé l’ayant opposé à l’ex Président de la République, il s’était insurgé contre cette justice aux ordres et avait promis dès son accession à la magistrature suprême de notre pays de mettre un point d’honneur sur la justice. Pour lui, la justice devait être équitable pour tous. Il avait promis un véritable Etat de droit ou gouvernants et gouvernés seraient assujettis à la règle de droit. Aussi, le Rassemblement Des Républicains, parti politique du Président de la République avait-il pour slogan de campagne « NE DONNE PAS TA VOIX AUX DECGHETS TOXIQUES », » a rappelé Charles Hanon Koffi.

Selon lui, depuis que Ouattara est au pouvoir, les ivoiriens assistent à un véritable Etat de Police ou règne la loi du plus fort.

«Comment comprendre que pour une prétendue dénonciation calomnieuse à l’ encontre de Monsieur AHOUSSOU Kouadio Jeannot, l’ un des parrains de GOHOUROU Claude et KONE Cheick Oumar, au moment des faits, Premier Ministre et Ministre de la justice, je sois jeté en prison pour écoper une peine de 6 mois d’ emprisonnement ferme de Juin 2012 à décembre de cette même année et à 5 ans d’interdiction de paraitre sur le territoire national exception faite de mon lieu de naissance, » a-t-il dénoncé.

Le Président ne comprend pas, pourquoi dans cette même affaire Gohourou Claude et Koné Cheick Oumar condamnés depuis le 27 Juillet 2016 à 20 ans de prison pour abus de confiance portant sur la somme de 4,658 milliards de F CFA destinés à l’ indemnisation Search indemnisation de 6.624 victime, membres de son association, continuent de jouir de leur liberté.

«Et comme si cela ne suffisait pas, sous le regard complice des autorités compétentes, le sieur Gohourou Claude continue de faire miroiter une indemnisation Search indemnisation à certaines personnes en leur extorquant des sommes variables entre 20 mille et 50 mille FCFA individuellement, » affirme, M. Koffi.
Selon lui, le délibéré prévu le jeudi 28 mars prochain a été reporté à plusieurs reprises dus à l’ingérence du politique dans cette affaire.

« Le Président du Tribunal à fixer à l’audience du 29 novembre 2018 le délibéré de cette affaire au jeudi 07 février 2019 puis prorogé au jeudi 28 février 2019 et encore au jeudi 28 mars 2019 sans aucune raison valable. C’est vrai que certains Magistrats sont corrompus. Toutefois, beaucoup d’entre-deux sont intègres. Malheureusement, les politiques les empêchent de travailler en les obligent à tordre le coup du droit. Notre problème, n’est pas qu’on nous donne raison lorsqu’ on a tort pour que nous puissions vanter les mérites de notre justice mais plutôt que le droit soit dit, » a indiqué M. Koffi.

Au regard de ce qui précède, le Président de la RENADVIDET-CI Search RENADVIDET-CI prévient que les victimes Search victimes descendront dans les rues si le délibéré du 28 mars prochain n’est pas vidé ou s’il est vidé et biaisé conformément à la volonté de l’entourage politique du Président de la République dont Adama BICTOGO, KONE Cheick Oumar, et des banquiers dont qui exerceraient de fortes pressions sur le Président du Tribunal en vue de biaiser la décision à venir.

Il a revélé que l’homme d’affaire, Adama Bictogo, par ailleurs membre très influent du RHDP userait de son influence politique pour soumettre le Tribunal à un chantage éhontée, ridicule et inacceptable.

Charles Koffi avoue que dans ce dossier, les Magistrats du Tribunal qui ont déjà montré leur droiture sont exposés au chantage politique et financier dignes des temps moyenâgeux.

Selon lui, ces chantages sont suivis de menaces d’affectations et de pertes de postes donc d’avantages.

«Nous prenons à témoin le chef de l’Etat, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, les organisations des droits de l’homme, la communauté nationale et internationale sur ces menaces visant à tripatouiller le verdict de cette affaire ; lesquelles si elles produisent l’effet escompté pourraient être susceptibles de porter atteinte à la paix sociale et par conséquent à la cohésion et à l’unité nationale, » a-t-il conclu.


Wassimagnon
 
 
9211 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 24/03/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions jordanchoco2020
 
Ces déchets des refondus vraiment des incompétent
 
 
 
See his contributions lagoallahdinmin
 
Adama bictogo se croit le plus rusé de tous des étrangers .il va a chaque fois leur dérober de l argent dans son broutage professionnel.Il n a jamais pensé que dieu ferait un jour sa part .C est la.fin qui sera triste comme Samuel du Libéria
 
 
 
See his contributions jordanchoco2020
 
Lagogninnin maintenant quand on parle déchets toxique tu cours comme une djandjou pour dire c est bictogo qui était au pouvoir rigolo soulard
 
 
 
See his contributions Fiers ivoirien
 
Nous savons tous le gringalet qui est ciblé dans cette affaire , la cécité du pourvoir de faire sentir lorsqu'il s'agit d'une affaire juridique impliquant l'un des leurs.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login