Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Idriss Daouda : Le troisième ministre des Finances en 72 heures
 
::Koaci.com Cotonou:: Le nouveau ministre de l'Economie et des Finances, Idriss Daouda Search Idriss Daouda en médaillon sur l'image avec le président Boni Yayi::

Un nouveau ministre de l’Economie et des Finances vient d’être nommé en la personne de Idriss Daouda. L’ancien directeur national de la Bceao est celui que le chef de l’Etat a finalement choisi pour remplacer Pascal Koupaki désormais ministre d’Etat chargé de la coordination de l’action gouvernementale. Soulé Mana Lawani, ministre sortant avait déjà passé le témoin à son intérimaire ce jeudi soir.

Jamais le fauteuil du ministre de l’Economie et des Finances n’aura changé de mains en si peu de temps. En moins de trois jours donc, le Bénin vient de connaitre trois ministres des Finances après Soulé Mana Lawani Search Soulé Mana Lawani limogé il y a quelques jours. Adidjatou Mathys, Pascal Irénée Koupaki, puis finalement, Idriss Daouda. Cette nouvelle vient de tomber, soit quelques heures après que le ministre du développement Pascal Irénée Koupaki Search Pascal Irénée Koupaki s’est installé comme intérimaire de Soulé Mana Lawani Search Soulé Mana Lawani et ce, dans ses anciennes attributions. Juste le temps que ce dernier passe le témoin à un ministre intérimaire, le chef de l’Etat Yayi Boni a fait appel à l’ancien directeur national de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), Idriss Daouda Search Idriss Daouda pour lui succéder. Le ministre intérimaire de l’Economie et des Finances n’aura eu que le temps de s’asseoir dans son ancien fauteuil. Déjà les rumeurs les plus folles annonçaient qu’il n’avait plus le cœur à assumer cette fonction et que c’est pour ne pas désobéir au chef de l’Etat qu’il a dû accepter jouer le rôle.


Le nouveau ministre


Enfin de compte, il sera remplacé 24 heures après par Idriss Daouda. Et lui-même coordonne désormais l’action gouvernementale. Administrateur des finances, le nouveau ministre de l’Economie et des Finances, Idriss Daouda Search Idriss Daouda a effectué une partie de ses études universitaires à l’Université du Bénin avant de les poursuivre en France à l’Université de Paris Dauphine. Il sera admis à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) en 1975 où il a occupé d’importants postes de responsabilités durant toute sa carrière au siège de l’Institution, notamment celui du directeur de l’émission. Ensuite, il a été nommé directeur de l’agence Bceao de Cotonou, puis directeur national, poste qu’il a occupé jusqu’à la retraite l’année dernière. Idriss Daouda Search Idriss Daouda a eu le mérite d’avoir initié cette année la création d’une banque agricole au service du développement. A la mise en place de la nouvelle équipe de l’autorité transitoire de régulation des postes et télécommunications toujours dans la même année, il a été appelé pour siéger en tant que membre. Il devra laisser cette fonction pour se consacrer désormais au rôle du ministre de l’Economie et des Finances.

« Ce qui m’arrive, n’arrive qu’aux vivants » dixit Soulé Mana Lawani Search Soulé Mana Lawani

« Ce qui m’arrive, n’arrive qu’aux vivants ». Ainsi s’exprimait le ministre des Finances et de l’économie sortant Soulé Mana Lawani Search Soulé Mana Lawani ce jeudi au cours de la cérémonie de passation de service avec M. Pascal Irénée Koukpaki dans les locaux dudit ministère. Commençant par rendre grâce à Allah, Soulé Mana Lawani Search Soulé Mana Lawani a dressé un bilan positif de son séjour au ministère des finances. « La vie est un long chemin mais c’est Dieu qui trace le chemin. Ce chemin qui m’a conduit dans ce ministère le 17 juin 2007 connaît aujourd’hui un détour brutal vers un univers certes porteur d’espoir mais aussi de surprise », a déclaré le ministre sortant. Pour lui, cette passation de service n’est qu’un retour à l’envoyeur puisque ce fut Koukpaki qui lui avait passé le témoin en 2007. Il n’a pas manqué de remercier le chef de l’Etat pour la confiance qu’il a placée en sa personne en lui permettant de passer deux ans à la tête de ce ministère qui constitue le pilier de l’économie nationale. Il lui a réaffirmé sa disponibilité à l’accompagner pour la mise en œuvre de sa vision de construction d’un Bénin émergent. Tout en remerciant ses collaborateurs, il a dit comprendre son impopularité puisque selon son propos, « être populaire quand on est ministre des finances, cela ne s’est jamais vu ». Quand au nouveau ministre intérimaire de ce ministère, il a juste pris la parole pour reconnaître le mérite du ministre Soulé Mana Lawani. Le ministre entrant Pascal I. Koukpaki, a d’abord fait l’éloge de son homologue pour le travail qu’il a abattu pour le développement du Bénin au travers de ce ministère. Ensuite, il lui a formulé ses vœux de succès dans ses futures fonctions. Aussi, a-t-il invité le personnel du ministère des finances à continuer de travailler sans relâche pour la construction d’un Bénin émergent tant voulu par le président Boni Yayi.

 
 
8667 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 12/06/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login