Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Guinée : Législatives, l'ONU demande la reprise du dialogue entre Condé et l'opposition
 
Djinnit (centre), Condé (g) et Diallo -

- Conakry, le 30 juin 2013 © koaci.com - Dans une déclaration rendue publique ce dimanche soir, le collège des facilitateurs dans la crise guinéenne dirigé par l’Algérien Saïd Djinnit, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unie en Afrique de l’ouest demande la reprise ce lundi 1er juillet 2013 du dialogue inter-guinéen au palais du peuple situé dans la commune de Kaloum.

Une déclaration dans laquelle, le collège a déploré les incidents malheureux survenus au domicile du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo Search Cellou Dalein Diallo le 19 juin 2013 à Dixinn en banlieue de Conakry, point de rupture du dialogue, avant de se réjouir de la déclaration du président de la République Alpha Condé Search Alpha Condé en ces termes : « Le Collège des facilitateurs se réjouit en particulier de la déclaration du Président de la République du 29 juin 2013 dans laquelle il a réaffirmé sa détermination à ce que l’enquête diligentée fasse connaitre au plus vite ses conclusions. Dans sa déclaration, le Président a souligné que la justice se prononcera et les décisions qui s’imposent seront prises en conséquence et a rappelé que l’impunité n’était pas compatible avec l’Etat de droit Dans l’immédiat, le Président a demandé au Gouvernement, en liaison avec les parties concernées, de prendre les dispositions indispensables pour assurer la sécurité des responsables des partis politiques. Compte tenu des assurances données par les Autorités du pays notamment en ce qui concerne la sécurité des responsables des partis politiques, et des consultations entreprises pas la Facilitation sur les questions pendantes du dialogue, le Collège des Facilitateurs estime que les conditions sont réunies pour la reprise du dialogue. A cet effet, il invite toutes les parties prenantes à reprendre les discussions formelles le lundi 1er juillet à 15h au Palais du Peuple » annonce-t-il avant de terminer par cet appel : « Le Collège des Facilitateurs saisit cette occasion pour lancer un appel à toutes les parties concernées ainsi qu’à toutes les citoyennes et citoyens, en vue de préserver le climat d’apaisement qui prévaut et créer les conditions propices pour la poursuite et la conclusion du dialogue qui reprend lundi, en vue de parvenir à des élections libres, transparentes et pacifiques ».

Reste désormais à savoir si l'opposition, qui pour l'heure ne s'est pas encore prononcée, répondra favorablement à l'appel lancé par l'algérien déployé à Conakry pour tenter de trouver une solution à la crise politique provoquée par l'organisation des prochaines législatives dont on ne sait, là encore si elles se tiendront le 28 juillet prochain comme prévu par le pouvoir d'Alpha Condé.

Ibrahima Bah
 
 
3035 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 01/07/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login