Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Guinée Equatoriale: Mal payés, des professeurs vendent des notes aux élèves
 
© Koaci.com- Mercredi 29 Juin 2016-Pour arrondir les fins de mois difficiles , plusieurs professeurs s’adonnent à une pratique consistant à soutirer de l’argent aux élèves en contrepartie de bonnes notes.

L’affaire a éclaté suite à l’exclusion d’un professeur de lycée de philosophie pour avoir vendu pour 2000 f par personne des bonnes notes à ses élèves.

Selon le témoignage d’un élève , le professeur de philosophie avait réclamé la somme de 2000 F lors d’une évaluation de fin d’année pour avoir la note requise .

« Le professeur qui a pris de l'argent aux élèves contre des notes a été directement remercié", a déclaré à la télévision d'Etat le ministre de l'Education, Jesus Engonga Ndong, évoquant deux autres cas de vente de notes dans le pays.

Le salaire minimum des enseignants serait estimé à 150.000 FCFA (225 euros).

KOACI
 
 
4093 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 29/06/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions BAHEFOUE
 
Nom autant pour moi il faut surseoir à la diffusion j'ai envoyé le message de Bissau à la Place de Equatoriale Toutes mes excuses
 
 
 
See his contributions BAHEFOUE
 
Ah Africa !!! Ah Bissau …"Dinero Ka tin" Il n'y a pas d'argent en langue locale. Ce qui arrive ne m'étonne pas . Je connais ce pays au temps de Kouma Yala d'ailleurs un des journalistes connus est même passé Ministre . Ce pays est l'un des plus pauvres de l'ouest ici. La se...
Ah Africa !!! Ah Bissau …"Dinero Ka tin" Il n'y a pas d'argent en langue locale. Ce qui arrive ne m'étonne pas . Je connais ce pays au temps de Kouma Yala d'ailleurs un des journalistes connus est même passé Ministre . Ce pays est l'un des plus pauvres de l'ouest ici. La seule spéculation quand j'y étais il y a plus de 10 ans passés était l'anacarde. Sans électricité viable une partie de la Capitale Bissau était construite en motte de terre comme nos petits villages d'ici et les populations s'éclairaient aux lampes tempêtes en dehors de privilégiés qui avaient des groupes électrogènes. Informations prises sur place les élèves finissaient presque tous leurs études en Terminale si un parent SAUVEUR ne trouvait pas d'issue à au Sénégal ou au Portugal. A noter que Bissau n'avait pas une bonne renommée à cause de la Drogue qui y transitait et les jeunes filles sous l'effet de ces produits trainaient dans les bars et les rues de jour comme de nuit n'ayant pas d'avenir Je suis TRISTE et toujours TRISTE pour l'AFRIQUE et surtout pour notre ZONE. QUE FAUT-IL FAIRE POUR NOUS EN SORTIR ? Atto Lagoh!!!! Dieu tout puissant ….QUELLE EST LA FAUTE DES NOIRS D'AFRIQUE ???????
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login