Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Guinée Équatoriale: 310 opposants assassinés sous Obiang, le gouvernement rejette les accusations
 
© Koaci.com-Samedi 31 Octobre 2015- Le gouvernement équato-guinéen, a rejeté ce vendredi les accusations d’assassinats de 310 opposants sous le régime Obiang.

Le 12 octobre dernier, depuis Paris, la Coalition d'opposition pour la restauration d'un Etat démocratique en Guinée équatoriale (Cored), a dit avoir établi une liste de 310 assassinats d'opposants dans le pays ou à l'étranger sous le régime d’Obiang.

Ce vendredi 30 octobre, face à une opposition qui persiste que la liste n’est pas exhaustive, le gouvernement a réagi à cette accusation en estimant que cette liste était « fausse ».

Pour nuancer, Alfonso Nsué Mokuy, le vice-premier ministre et ministre des Droits de l’Homme, a déclaré qu’il a y a deux périodes, celle qui va de l’indépendance jusqu’à la prise du pouvoir par Obiang Search Obiang (1968-1978) et une autre période (1978 à nos jours).

Pour le gouvernement, la plus part des personnes qui apparaissent sur la liste, ont été des acteurs politiques qui sont morts de mort naturelle, accusant l’opposition de vouloir ressusciter les « vieux fantômes ».

En dehors du Cored, d’autres Ong, ont également dénoncé des assassinats et des massacres en Guinée Equatoriale.

Dans son rapport 2014, sur le pays, Amnesty international, relevait des cas de tortures et des exécutions de prisonniers politiques.

Comme Amnesty International, Genocide Watch avait aussi dénoncé des assassinats d’opposants dans le pays.

Le gouvernement équato-guinéen a menacé de poursuites, les auteurs desdites listes.

KOACI, Yaoundé

KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de koaci.com au + 237 691 15 42 77 – ou cameroun@koaci.com
 
 
5740 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 31/10/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Tot ou tard il partira un jour comme d'autres dictateurs africains.
 
 
 
See his contributions katacla1er
 
Et c'est un dictateur comme ça que Afrique Media (TV qu'il parraine) présente comme un panafricain. De 1978 jusqu'en 2015 faites le calcul. pourtant ils ont applaudit le départ de Blaise Compaoré. Cette télé ne soutient que des dictateur dans la trame de Obiang, Paul Bia...
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login