Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Guinée Bissau : Manifestation de l'opposition contre le recensement électoral
 
Des manifestants (ph Na Ritche)

© koaci.com– Lundi 22 Octobre 2018 – A l’appel de l’opposition, des bissau-guinéens ont manifesté hier dimanche à Bissau, la capitale du pays, pour dénoncer le manque de transparence et les irrégularités dans le recensement des électeurs pour le compte des élections législatives prévues pour le 18 novembre 2018.

La manifestation a été organisée dans le calme par 22 partis politiques lesquels sont le mouvement politique du député Botche Candé, le groupe des 18 partis politiques, le PRS, le MADEM-G15, le APU-PDGB et l’UPG. La marche a débuté au siège du parti des Rénovateurs (PRS) et a chuté devant le siège du palais du gouvernement. D’autres manifestations ne sont pas exclure pour les jours à venir.

Pour Braima Camara, le coordinateur national du Mouvement pour l’alternance Démocratique (MADEM G15), tout ce que l’opposition demande, c’est que le gouvernement se conforme au code électoral mais aussi et surtout au droit des citoyens.

Pour sa part le député Botche Candé, qui coordonne un mouvement politique, a dénoncé l'existence de fausses cartes électorales émises par les recenseurs aux électeurs. Candé s’est demandé comment pouvons-nous faire confiance à ce processus.

En vue de trouver une solution aux irrégularités que dénonce l’opposition dans la conduite du recensement, elle a lancé un appel à la communauté internationale, en particulier la CEDEAO, pour les exhorter à ne pas nous forcer à enfreindre la loi du pays car ils ne le permettront jamais.

Les élections législatives en vue doivent permettre de dénouer la crise politique que traverse la Guinée-Bissau depuis la destitution en août 2015 par le chef de l’Etat de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel M. Vaz appartient également.

Auparavant, les partis politiques extraparlementaires avaient réclamé en début de ce mois le report des élections législatives prévues pour le 18 novembre 2018, alléguant qu’il ne serait pas temps d’inscrire tous les électeurs dans les délais impartis par le Bureau d’assistance technique (GTAPE).

Le recensement électoral en Guinée-Bissau qui s’est achevé le 20 octobre a débuté 20 septembre 2018, soit un intervalle de temps d’un mois. Après la fin de l’opération, il reste à savoir si les autorités vont pouvoir entendre les griefs de l’opposition et étendre si possible le processus de recensement.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
2371 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 22/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login