Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Ghana-Togo: Crise togolaise à Accra, Mornah libéré, son avocat écrit à Akufo-Addo
 
Bernard Anbataayela Mornah, après sa libération

© koaci.com– Dimanche 17 Décembre 2017 – La police ghanéenne à Accra a libéré dans la soirée d’hier samedi Bernard Anbataayela Mornah, le président du parti People’s National Convention (PNC) pour avoir pris part à un « rassemblement illégal ».

Mornah a été libéré de sa garde à vue après une « malheureuse » arrestation par le commandement de la police de Nima à Accra le samedi matin. Pour les faits, Mornah, l'analyste de la sécurité, Irbard Ibrahim et d'autres personnes qui s'étaient rassemblés au parc de Kawukudi près du lycée des jeunes filles d'Accra avaient été arrêtés par la police.

Dans une déclaration signée par l’officier David Eklu, le directeur général des Affaires publiques de la police, il est fait état de ce que 19 personnes ont été arrêtées le samedi.

Sur les raisons qui ont conduit à l’arrestation du leader du PNC, la police ghanéenne a expliqué que Mornah a été arrêté car il avait ignoré leur conseil de ne pas tenir sa marche. La police a précisé que la décision de Mornah de maintenir la marche contre leur avis aurait pu entraîner une violation de la paix dans le pays.

Sur la note de demande à manifester formulée par le Mouvement pour la Solidarité Ghana-Togo qui a voulu apporter un soutien aux togolais qui manifestent dans leur pays dans l’espoir qu’un changement démocratique advienne, la police a révélé que Mornah avait dûment informé l’autorité et obtenu l'autorisation pour marcher mais a reçu certaines informations selon lesquelles un autre groupe avait prévu de perturber la manifestation et de ce fait il a été conseillé à Mornah de suspendre la manifestation, mais il n'a pas suivi le conseil.

Enfin sur le sort qui a été réservé à la manifestation et surtout à certains manifestants, soulignons que peu avant que les personnes arrêtées ne soient libérées, Me Raymond Atuguba, l'avocat de Mornah a adressé une note à la police avec ampliation à la présidence et au procureur général.

Dans ce courrier, Me Atuguba a prié ses destinataires qu’il lui soit fourni des informations sur la tournure des événements mais aussi des explications sur l'arrestation de son client. L’avocat a par ailleurs réclamé des détails sur les actions en justice à engager contre Mornah après son «arrestation illégale».

Mensah, Lomé
 
 
5032 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/12/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login