Logo Koaci
 
 
 
Ghana: Cour suprême, justice et indemnité pour un enseignant détenu pendant 15 ans
 
Eric Asante, au milieu

© koaci.com– jeudi 31 Mai 2018 – La Cour suprême Search Cour suprême ghanéenne a ordonné hier mercredi à l'Etat de verser une indemnité de 45, 000 Ghana Search Ghana cedis soit une somme de 5.407.000 F Cfa au sieur Eric Asante, un enseignant qui a été injustement emprisonné pendant 15 ans pour allégation de souillure et de mise en grossesse d’une élève.

Après avoir rendu justice à Asante, la Cour a demandé que l’enseignant recouvre intégralement son salaire durant la période pendant laquelle il était en prison.

Pour la somme fixée par la haute juridiction pour indemniser la victime, le concerné avait réclamé une somme 7,3 millions de Ghana Search Ghana Cedis pour cause de la perte de son revenu, de traumatisme psychologique subi et de désordre mental dont il a souffert. En ne donnant pas une suite favorable à la requête de Asante, la Cour a expliqué que l’enseignant n’a pas souffert de troubles mentaux ou émotionnels pendant son incarcération.

Pour la genèse des faits, rappelons que le 05 septembre 2005, le sieur Asante a été condamné à 15 ans de travaux forcés par un tribunal de Tamale pour relation sexuelle et grossesse sur une jeune fille de 13 ans qui était son élève. A l’époque la plaignante, une certaine Rubamatu Mohammed, avait prétexté que Asante était son amant et qu'il avait, à maintes reprises, eu des relations sexuelles avec elle. Tout le long du procès et même en prison, Asante a toujours nié les accusations portées contre lui. Le recours en appel de sa condamnation n’avait rien donné en octobre 2016.

Se sentant toujours injustement condamné, l’enseignant a saisi la Cour Suprême en 2012 pour obtenir justice. Là, un test ADN a été ordonné pour déterminer la paternité de l'enfant. Le résultat a révélé que le bébé serait issu d’un viol présumé et que par conséquent l’enseignant n’est pas le père biologique de l’enfant. A partir de cette conclusion, la Cour a rendu justice à l’enseignant et a ordonné qu’il soit acquitté et déchargé.

Enfin au regard de l’indemnité décidée par la Cour la Cour suprême, l'avocat de l'enseignant, Me Victor Kwesi Opoku a exprimé sa déception à propos du montant de l’indemnisation accordée à son client.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –

 
 
5271 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 31/05/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SoleildAfrik
 
Ils sont malheureusement légions ceux qui sont ainsi injustement condamnés dans nos pays, soit par mauvais procès, par corruption, ou simplement pour des raisons politiques purement et simplement.... Hmmmm
 
 
 
See his contributions aze
 
Tout se passe dans la breche qu'on ouvre...ou lorsque le mur a une fissure le cafard s'invite.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login