Logo Koaci
 
 
 
GHANA : Les autorités sanitaires introduisent la médecine thérapeutique dans les hôpitaux
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com au Ghana::

Les hôpitaux et les différents centres de santé au Ghana vont commencer par soigner leurs patients à l’aide des pratiques médicinales traditionnelles et complémentaires, a appris la rédaction de koaci.com à Accra. Cette information a été révélée à la presse par le ministre de la santé, Chireh Yieleh, qui précise que les autorités sont en phase d’institutionnaliser la pratique afin qu’elle soit prise en compte dans le système de prestation des soins de santé nationaux.

L’administration des soins hospitaliers aux patients dans les hôpitaux ghanéens à l’instar de nombreux pays africains, reposait essentiellement sur les pratiques de la médecine occidentale. Mais au Ghana, cette coutume a été freinée depuis quelques années à cause de l’intérêt que les autorités redonnent aux pratiques médicinales traditionnelles. Outre les centres de recherches privés et de soins que les nationaux mettent en place pour soigner les maux dont souffrent les patients, les autorités en charge de l’éducation et surtout celles qui s’occupent des recherches en matière de santé ont eu à créer le « Kwame Nkrumah University of Science and Technology». De cette structure, sont sortent des gens qualifiées qui ont le désir d’apporter un plus au système sanitaire du pays.
Aujourd’hui pour mettre à contribution le savoir faire de ces étudiants, le ministère de la santé juge utile de les intégrer dans le système sanitaire. A cet effet, un fond a été obtenu auprès du ministère des Finances et de la Planification Economique pour recruter des experts en phytothérapie. Pour le ministre de la santé, Chireh Yieleh, une partie de ces fonds servira à acheter du stock de médicaments à base de plantes et le reste sera destiner à l'orientation de sorte que les chercheurs puissent approfondir leurs recherches de manière à ce que la médecine thérapeutique et la médecine moderne puissent travailler en parfaite symbiose.

Présentant l’initiative de son département au parlement, M. Chireh, a annoncé qu’un formulaire phytothérapie et une liste des médicaments ont été répertoriés à partir des préparations à base de plantes testées au Centre de Recherche Scientifique en Médecine des Plantes à Mampong, (CRSMP). Pour un début, le ministre a précisé que certains établissements de santé ont été identifiés pour piloter la phase pratique de la médecine à base de plantes dans le pays.

Rappelons qu’avant la décision d’officialiser la médecine traditionnelle dans le pays, plusieurs centres de santé et de pharmacies traditionnelles avec l’aide de certaines firmes asiatiques opéraient déjà sur le terrain. Pour les chercheurs qui espèrent faire du Ghana un pays d’essai thérapeutique, la décision du ministère de tutelle sonne comme un feu vert donné pour enfin mettre leurs connaissances en jeu.

Mensah, Koaci.com Accra
 
 
3810 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 20/06/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login