Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gambie: Neuf doléances du parti APRC de Jammeh au gouvernement Barrow
 
Adama Barrow

© koaci.com– Lundi 24 Juillet 2017 – L’ex parti au pouvoir en Gambie, l'Alliance Patriotique pour la Réorientation et la Construction (APRC), a adressé une note de doléances en neuf points au gouvernement du Président Adama Barrow. Une des doléances porte sur l’abandon des accusations contre les membres de l’APRC.

Dans la note rendue publique à Banjul la semaine dernière par Fabakary Tombong Jatta, le président intérimaire de l’APRC a soumis des demandes qui a son point de vue pourront contribuer à l’édification de la nouvelle Gambie Search Gambie dont Barrow se fait le champion.

Pour les trois premières doléances formulées, le parti de l’ex Président Yahya Jammeh demande au gouvernement en place à Banjul, de nommer immédiatement un vice-président pour le pays, d’ouvrir immédiatement une enquête indépendante sur la mort de Haruna Jatta et d’abandonner toutes les accusations politiques contre les membres de l'APRC.

Pendant qu’au point quatre, l’APRC demande l’arrêt du licenciement abusif des fonctionnaires et des militaires basés pour cause d'affiliation politique, le cinquième point porte sur la libéralisation des comptes de l’ex parti au pouvoir dont les fonds proviennent principalement de la collecte et de la contribution des membres.

Les doléances six et sept portent respectivement sur la réintroduction de l’opération « Set settal» mensuel entendez salubrité nationale et la démilitarisation de la localité de Fonis en particulier Kanilai, le village natal de Jammeh.

Quant aux dernières doléances, huit et neuf, l’APRC prie le gouvernement Barrow de mettre en place des mesures pour freiner le taux croissant de vol à main armée, de viol et de meurtre, en particulier dans la région du Grand Banjul et enfin que la coalition gouvernementale accomplisse ses promesses de campagne.

Ces promesses sont entre autres, la création d'emplois pour les jeunes, la baisse de prix des denrées de première nécessité, la limitation du mandat présidentiel, le garanti pour la liberté d'association, de réunion et d'expression, la hausse des salaires, la préservation de l'indépendance et de la souveraineté de la Gambie.

Enfin, ayant étant empêché le 22 juillet dernier de commémorer le 23e anniversaire de la prise de pouvoir par Jammeh, l’APRC a exhorté le gouvernement à respecter les droits et libertés des populations de sorte à ne pas les pousser à la limite. En attendant la prise en compte de ses doléances, le président intérimaire de l’APRC a demandé aux membres du parti de rester calme, à vaquer à leurs occupations et à prier pour le pays.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
4188 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 24/07/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login