Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gabon: L'aventure reprend pour la culture et le patrimoine bantu, le CICIBA dispose d'un nouveau siège à Libreville
 
Vue de l'inauguration mardi à Libreville

Click to enlarge
Gabon: L'aventure reprend pour la culture et le patrimoine bantu, le CICIBA dispose d'un nouveau siège à Libreville
© koaci.com – Mardi 10 Janvier 2017 – 34 ans après sa création à Libreville pour « affirmer la dignité et la fierté de l’Homme noir », le CICIBA Search CICIBA dispose d’un nouveau siège, mis à disposition par le Gabon.

Ce dernier situé au quartier résidentiel du pont de Gué Gué a été inauguré mardi à Libreville par le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet, représentant le Président de la République.

En présence des chefs de missions diplomatiques, des représentants des institutions internationales et des dignitaires des chefferies traditionnelles, le ministre de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, maître d’œuvre du projet de relance du CICIBA Search CICIBA et président du Conseil d’administration du Centre a célébré « une Afrique bantu qui stimule le génie de ses enfants ».

Dans son allocution, le Directeur général du CICIBA, le Professeur Antoine Manda Tchebwa (Congo démocratique), a rendu un hommage appuyé au « vénéré père fondateur Omar Bongo Ondimba, héraut de la conscience décomplexée de l’identité culturelle », puis à « l’inspirateur de ce précieux accomplissement », l’actuel président. Guidé par le viatique du défunt - « rechercher les racines bantu, c’est construire notre avenir » -, l’éminent musicologue a fait le rêve « d’un meilleur partage du savoir et de l’être bantu dans toute l’étendue de leur dignité ».

À sa suite, le Secrétaire exécutif du Centre régional de recherche et de documentation sur les traditions orales et pour le développement des langues africaines (CERDOTOLA), le Professeur Charles Binam Bikoï (Cameroun) s’est félicité de l’apport annoncé du CICIBA Search CICIBA au sein du Sommet des institutions culturelles d’Afrique et de la diaspora africaine (SICADIA), un mécanisme de suivi et de pilotage émanant de l’Union africaine qui regroupe déjà, outre le CERDOTOLA, l’Observatoire des politiques culturelles en Afrique (OCPA – Mozambique), le Centre pour les arts et les civilisations noires et africaines (CBAAC – Nigéria) et le Centre d’études linguistiques et historiques par tradition orale (CELHTO - Niger).

« Notre identité n’est pas perdue – comme on voudrait parfois nous le faire croire : elle demande à être actualisée, pour pouvoir féconder notre croissance et notre développement ». Une réflexion signée Omar Bongo que l’universitaire camerounais a adopté bien volontiers au fil de son intervention, plaidant pour une Afrique encore à libérer du colonialisme de la pensée, soucieuse d’établir les voies de son endogénéité et de son émergence par le renouvellement des idées. L’Ubuntu : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

Dans son message officiel,  Ali Bongo a confié son souhait le plus ardent : « Voir le CICIBA Search CICIBA continuer à rassembler, tant à Libreville que dans chacun des États membres, les professionnels les plus doués de la science, de la culture et des arts pour produire un savoir encore plus fédérateur ».

De la parole aux actes, avec la signature, en fin de cérémonie, d’un protocole d’accord de coopération entre le Centre international des civilisations Bantu et l’université Omar Bongo.

 
 
Sylvain Moussavou, Libreville
 
 
4937 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 10/01/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login