Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gabon: Bruno Ben Moubamba recadré par le gouvernement après un nouveau dérapage sur les réseaux sociaux
 
Bruno Ben Moubamba

© koaci.com - Jeudi 22 Juin 2017 - Le sulfureux activiste mué en homme politique de premier rang au Gabon depuis la réélection du président Bongo s'est clairement fait recadrer par le gouvernement après un dérapage sur internet.

En effet, à travers un "Urgent" communiqué du porte parole du gouvernement transmis par mail à KOACI, nous apprenons l'indignation gouvernementale après que le vice premier ministre  Bruno Ben Moubamba Search Bruno Ben Moubamba ait publié des informations erronées en rapport avec le FMI sur sa page Facebook.

Ce dernier a, dans un post publié mercredi, mis en péril l'information rendue publique via le communiqué du conseil des ministre. Il y prétendait que le gouvernement avait validé le choix de mise sous tutelle du pays par le FMI.

Pour le gouvernement: "cette fausse information est de nature à mettre à mal la cohésion gouvernementale et constitue une violation flagrante de l'article 33 de la constitution relative à la solidarité des membres du gouvernement".

Le signataire du communiqué de recadrage, Alain Claude Bilie Bi Nze, note que l'accord conclu avec le FMI "découle du programme de relance économique (PRE) adopté par le gouvernement, et ce, après plusieurs séances auxquelles le vice premier ministre à participé" et précise que  "les négoiation avec le FMI ont abouti à un appui budgétaire à travers lequel le PRE bénéficiera de l'expertise du FMI et des autres institutions multilatérales pour sa mise en œuvre".

Au delà de la solidarité entre membre du gouvernement, le premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet rappelle que "la rue et les réseaux sociaux ne sauraient être le réceptacle des points de vue que l'on a pas émis durant la tenue des instances gouvernementales".

Depuis le 19 juin, le pays est officiellement entré sous programme du FMI et a depuis lors reçu un appui budgétaire de 642 millions de dollars devant couvrir ses besoins de financement en partie, compte tenu des difficultés de trésorerie et de la crise que vit le pays depuis quelques années.

Sylvain Moussavou, Libreville
 
 
4327 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 22/06/2017
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions FMK
 
l'un des plus gros toccard de la vie politique gabonaise, on peut lui desservir la palme à ce sale type
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login