Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gabon : Ali Bongo inaugure la centrale thermique au gaz naturel d’Alenakiri
 
Ali Bongo Ondimba, a pris part ce jeudi matin à l’inauguration de la centrale thermique au gaz naturel Search centrale thermique au gaz naturel d’Alenakiri, située dans la commune d’Owendo.

« La cérémonie que Vous rehaussez de Votre Très Haute Présence est la manifestation de Votre engagement à réaliser l’ensemble des programmes et projets contenus dans le Plan Stratégique Gabon Emergent, notamment ceux liés à la sécurisation de la fourniture en énergie électrique de l’ensemble du pays et des populations », a déclaré le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Etienne NGOUBOU dans son discours à l’occasion de cette cérémonie marquant la mise en service de la nouvelle centrale d’Alenakiri.

De nombreuses personnalités ont tenu également à assister à cette inauguration, parmi lesquelles se trouvaient Le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, la Présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, le Président Directeur Général de la société israélienne Telemenia, Izak Elyashiv, les membres du gouvernement, le Gouverneur de l’Estuaire, Jacques Denis Tsanga, les Ambassadeurs et Représentants des Missions diplomatiques, et le Maire d’Owendo, Jeanne Mbagou.

Après avoir souhaité la bienvenue au Président de la république, le Maire d’Owendo a, dans son allocution, assuré le Président de la République, Ali Bongo Search Ali Bongo Ondimba, du soutien des populations et tenu à saluer « la politique visionnaire du Chef de l’Etat sur le plan de l’électricité ainsi que sa ferme volonté de mettre l’électricité à la disposition des populations ».

Soucieux du bien-être des gabonais et conscient du déficit de l’offre en électricité face à la demande sans cesse grandissante, le Président de la République, à travers son ambitieux programme de développement de l’électricité au Gabon a pour but à court terme de régler lesbesoins énergétiques des grandes villes et de contribuer au développement d’un tissu industriel créateur d’emplois.

Ainsi la centrale à gaz d’Alenakiri, qui emploie trente-huit (38) personnes dont vingt-et-un (21) nationaux, produira à terme 70 mégawatts et fonctionnera au gasoil, au fioul lourd et au gaz naturel qui est la source d’énergie primaire. Elle permettra de résoudre une partie de la demande énergétique et servira également pour les besoins en électricité de la Zone Economique Spéciale de Nkok. La construction de la centrale d’Alenakiri s’est également accompagnée de l’aménagement d’une route pavée de 1 825 m, le tout représentant un investissement de 65 milliards de F CFA.

D’autres projets sont en cours de réalisation afin de sécuriser l’alimentation en énergie électrique de Libreville et sa région, à savoir :
- La construction d’un nouveau poste source à Angondjé ;
- La construction d’une ligne aérienne de 90 kV sur 10 km entre le poste source d’Ambowè et le poste d’Angondjé ;
- L’extension du poste source d’Ambowè ;
- La construction d’une ligne aérienne de 28 km en technique 90 kV entre la centrale d’Alenakiri et le poste de Nkok ;
- La construction du poste de transformation de Nkok ;
- La pose du câble souterrain de 90 kV entre la nouvelle centrale thermique d’Alenakiri, le
poste de télé conduite de Bisségué (15km) et le poste d’Ambowè (8km).

Afin de soutenir la marche vers l’industrialisation du Gabon, l’État s’est fixé pour objectif de doubler sa capacité de production énergétique d’ici 2016 pour la porter à 1 000 MW, tout en réduisant progressivement la part produite à partir d’énergies fossiles.

C’est sur cette base que se développent actuellement, en plus des deux centrales thermiques de Libreville et Port-Gentil déjà achevées, différents projets :
- Le barrage hydroélectrique du Grand Poubara (160 MW) qui alimentera l’usine de féro- manganèse de la Comilog ainsi que toute la région du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo.
- Le barrage hydroélectrique de Fe II (55 MW mis en service en 2013) permettra d’alimenter en énergie électrique la province du Woleu Ntem, ainsi que la zone industrielle de Ndjolé.
- L’aménagement hydroélectrique des Chutes de l’Impératrices (46 MW mis en service en 2014) renforcera le Réseau National de Transport d’Electricité.
- L’aménagement hydroélectrique de Ngoulmendjim : 50 MW mis en service en 2015.
- La centrale à gaz de Port-Gentil (52,2 MW x 2).
 
 
9034 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/08/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login