Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
RDC: Enquêtes sur la vidéo du massacre dans le Kasaï, sept suspects arrêtés
 
Kamwina Nsapu (Ph)


© Koaci.com-Samedi 18 Mars 2017- En République démocratique du Congo (Rdc), sept suspects viennent d’être interpellés dans le cadre de l’enquête ouverte sur la vidéo du massacre dans le Kasaï Search Kasaï central, ont déclaré les autorités judicaires ce samedi lors d’une conférence de presse.

D’après les magistrats en charge des enquêtes, les sept suspects sont tous des policiers de la police militaire de RDC.

« L’exploitation de la vidéo et des descentes sur les lieux des crimes, les préventions ci-après ont été retenues à charge des suspects: crimes de guerre par meurtre, crimes de guerre par mutilation, crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants et refus de dénonciation d'une infraction commise par des justiciables de juridictions militaires », a déclaré le général-major Joseph Ponde, membre des magistrats en charge des investigations.

Par ailleurs, les magistrats ont reconnu l’existence des charniers dans la région du Kasaï Search Kasaï central.

Les autorités judiciaires de RDC reconnaissent qu’aux côtés des miliciens de Kamwina Nsapu, combattent également des déserteurs de l’armée, au domicile desquels, des armes de guerre ont été saisies, « « es armes sont récupérées des mains de nos éléments qui ont pris la poudre d’escampette », a fait savoir le général-major Joseph Ponde.

Il s’agit précisément d’armes de guerre de type AK 47, Uzi et six bombes castors de calibre 12 ainsi que d’armes blanches.

Précisons qu’après la diffusion d’une vidéo sur internet, présentant des hommes en tenue de l’armée congolaise, qui s’exprimaient en langue locale et tiraient à bout portant sur plusieurs individus non armés, dont des femmes et des enfants, le gouvernement de RDC avait dans un premier temps refusé d’ouvrir une enquête en parlant de « manipulation », avant de faire volte face.

Kinshasa a par la suite, opéré décidé d’ouvrir l’enquête, après le tollé suscité par la vidéo au sein de l’opinion nationale et internationale, et surtout, l’indignation de l’Onu dont le bureau locale a révélé l’existence des fosses communes, dans la zone concernée par les tirs.

KOACI.COM, Yaoundé

Votre Média panafricain KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de Koaci.com, au + 237 691 15 42 77. Ou, cameroun@koaci.com.
 
 
4031 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/03/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login