Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Doura Chérif porte plainte contre Thiegboro pour ''outrage à magistrat et injure par voie de presse''...
 
::Koaci.com Conakry::Le chef de la lutte anti drogue, Moussa Thiegboro Camara, suspect dans l'épisode de la libération des trafiquants chinois de faux médicaments::

Comme nous vous l’annoncions dans nos précédents articles, le torchon brûle toujours entre le président de la cour d’appel de Conakry, M. Doura Chérif Search Doura Chérif et le ministre chargé des services spéciaux de la lutte anti drogue Search drogue et du grand banditisme, le lieutenant colonel Moussa Thiegboro Camara.
Cause, la libération dit-on des six Chinois et un Guinéen arrêtés pour implication dans l’affaire de contrefaçon de produits pharmaceutiques en Guinée.

Suite aux altercations entre les deux commis de l’État, Doura Chérif Search Doura Chérif a porté plainte au près le tribunal de première instance de Kaloum contre le lieutenant colonel Moussa Thiegboro Camara Search Moussa Thiegboro Camara pour « outrage à un magistrat dans l’exercice de ses fonctions, menace, calomnie et injures par voie de presse ». Cette plainte a été déposée vendredi 5 février 2010.

On se souvient que Thiegboro avait annoncé lors de sa récente rencontre avec la presse que: « C’est Doura Chérif Search Doura Chérif qui avait libéré les Chinois au nombre de sept moyennant une caution d’un million de nos francs chacun…»
Doutant de l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Conakry, Thiegboro ne pouvait pas comprendre que vu les preuves amassées contre les Chinois qu’on puisse les libérer sous caution. C'est ainsi qu'il avait convoqué au camp Alpha Yaya le substitut du procureur général près de la Cour d’appel de Conakry, M. Doukouré et le président de la Cour d’appel de Conakry Doura Chérif Search Doura Chérif pour des explications. Cependant le premier avait repondu à la convocation tandis que le second avait refusé de répondre .

Par ailleurs, dans son entretien avec la presse le 03 février dernier, en réaction aux déclarations de Thiegboro, Doura Chérif Search Doura Chérif justifiait ce refus en ces termes : «….Je ne sais pas de quelle autorité Thiegboro peut se permettre de convoquer un magistrat, a priori un président de la Cour. Je ne vois pas la relation qu’il y a entre nous pour qu’il se permette de pareil comportement. Je crois que c’est le genre de choses qui doit cesser dans ce pays. Parce que la superposition des autorités ne signifie pas leur suppression. Non.. La Cour d’Appel relève de la Cour Suprême de la République de Guinée. La Cour d’Appel fait partie du pouvoir judiciaire. Je ne vois pas comment Thiegboro qui fait d’ailleurs office d’officier de police judiciaire, qui procède à des arrestations, qui défère les gens devant la justice, peut se permettre de convoquer un magistrat, même pas un président de la Cour d’Appel. Ce n’est pas normal. Donc, moi je n’ai pas accepté de répondre à cette convocation. Et pour ces raisons, parce qu’il faut que l’Etat de droit soit une réalité en Guinée ».

Face à cette plainte, le ministre chargé des services spéciaux de la lutte anti-drogue et du grand banditisme, lieutenant colonel Thiegboro Camara a promis de nous accordé un entretien dans les jours à venir nous y reviendrons.

Ibrahima
Conakry
 
 
3763 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/02/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login