Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
50 ans d'indépendance... pour rien?
 
::Koaci.com Koacinaute::


Le Togo se prépare à fêter, demain 27 avril 2010, ses 50 ans d'indépendance, avec quelque solennité, mais on se demande à quoi lui aura servi l’indépendance pour que ce pouvoir si isolé se donne toute cette peine. Indépendance signifie normalement libération du joug colonial et gestion du pays par ses propres fils. Mais quel bilan peut-on esquisser de cette souveraineté nationale et internationale de notre pays ?

D'abord elle a été expéditive. L’indépendance accordée au Togo n’aura pas même vécu trois ans. Sylvanus Olympio, l’icône et le premier Président du Togo indépendant n’a pas pu fêter le troisième anniversaire de son accession au pouvoir. Il a été assassiné le 13 janvier 1963. Le Togo inaugurait ainsi la valse des coups d'État en Afrique: exactement 80 coups d'état en 50 ans. Presque 2 chaque année! Belle performance!

Ensuite, tant sur le plan politique, le plan économique que dans les domaines de l'éducation, des infrastructures sociales ou routières, le Togo présente un bilan à tous égards angoissant: le pays est économiquement exsangue, socialement ravagé, sans routes praticables dès les premières pluies, sans hôpital digne de ce nom et sans chemin de fer. Le Togo ne connaît que corruption, violences, et impunité.

Le seul mode de gouvernement connu et pratiqué au Togo s'appelle: régionalisme, ethnocentrisme, clientélisme…En effet, seule une poignée de personnes, toutes issues de la même ethnie, se partagent les ressources du pays. Ce qui ne peut entraîner que des frustrations. La division était déjà notoire avec les événements d’avril 2005. Elle s’est encore aggravée avec le scrutin du 4 mars dernier: à ma droite, voici Faure Gnassingbé, le RPT et l’armée qui rient aux éclats, à ma gauche, tout un peuple dont la victoire est volée et qui se retrouve dans la rue chaque samedi pour crier sa colère et sa douleur. Telle est l'atmosphère dans laquelle sera célébré le cinquantenaire de l'indépendance du Togo.

On en vient donc à conclure, tout comme un ancien ministre, que «l’indépendance n’aura pas été utile au Togo». On en vient même à se demander si finalement le Togo n’aurait pas mieux fait de rester sous le joug du colon.
Quel aveu!

Kofi Yamgnane
Porte Parole du Front Républicain pour l'Alternance et le Changement(FRAC)

 
 
3011 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 28/04/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login