Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Détournement à la BEAC, éclaboussées, de grosses têtes tombent.
 
::Koaci.com Libreville::

Jusqu’ici principale personne mise en cause dans ce scandale qui touche pourtant la quasi-totalité des anciennes directions de la banque des Etats de l’Afrique centrale, selon lui, l’ancien comptable du bureau de Paris, le gabonais Armand Ndzamba, qui dit ne pas supporter de payer l’ardoise de tous ses complices, pour le simple fait de ne point bénéficier de parapluies politiques. Il vient donc de passer aux aveux depuis sa cellule de la prison Search prison centrale de Libreville, en livrant dans une dépositions faite au moment de son audition, les cerveaux de cette mafia à grande échelle, ses méthodes d’exécution, et les raisons de sa longévité, vue que le la magouille à alimenté pendant de longues années, les poches de responsables de la BEAC, et de ceux des banques impliquées dans ces transactions.

Le premier sur la liste est un argentier qui vraisemblablement force l’admiration, un nommé, tenez vous bien, Anicet Georges Dologuelé, ami et copain des chefs d’Etats de la sous régions, à qui il aurait certainement reversé des ristournes pour acheter leur silence, et poursuivre son opération de soustraction frauduleuse sans être inquiété le moindre du monde. Sauf que comme ces cadeaux empoisonnés offerts aux chefs se passent souvent sans laisser de traces, Anicet Georges Dologuelé Search Anicet Georges Dologuelé pourrait avoir du mal à délier sa langue, en éclaboussant à son tour des présumés complices aux sommets des Etats de la Cemac, un schéma qui ne tournerait pas forcement à son avantage, sinon tout au contraire.

Une légère accalmie aurait été constatée selon les aveux d’Armand Ndzamba, lors du remplacement en 1997, le temps seulement de près d’un an, d’ Anicet Georges Dologuelé, au poste de Gouverneur central de la BEAC, par la congolais, Kodia, dont le bref passage au poste de Délégué, pourrait selon certaines déductions, être imputable au point d’intérêts qu’il aurait manifesté pour la survie de cette pratique mafieuse, d’où la recherche d’un homme à la tête de l’emploi, et qui a finalement abouti à l’arrivée à ce poste hautement stratégique, du camerounais, Roger Kemadjou, à la lumière de la déposition du détenu de la prison Search prison centrale de Libreville, qui tient à préciser que la pratique a pris du temps de Roger Kemadjou, la vitesse grand V.

Plusieurs autres cadres de l’institution sont cités dans cette affaire sulfureuse, l’ancien secrétaire général de la BEAC, le tchadien Gata Ngoulou, le centrafricain Gaston Sembo Backonly, ancien délégué du Gouverneur et son adjoint, sans présenter comme des pattes blanches, les anciens Gouverneurs de l’institution et leurs adjoints, déjà pour la plus part épinglés, à l’exemple des gabonais Jean Félix Mamalépot et Phillibert Andzembé, ainsi que le congolais Pacifique Issoibeka. L’éphémère directeur de cabinet du nouveau président gabonais Ali Bongo Ondimba, Jean Pierre Oyiba, qui dément tout implication dans ce scandale, est également cité parmi les bénéficiaires dans la déposition d’Armand Ndzamba.

‘’En tout cas je ne mourais pas seul’’ rappel Armand Ndzamba, ancien comptable du bureau extérieur de la BEAC Search BEAC à Paris, selon qui, les dirigeants et agents de la banque commercial française, Société Générale, sont également trempés, puis que précise t-il, c’est en complicité avec les dirigeants et agents de cette banque, qu’était partagé le butin, qui transféré depuis le siège de la BEAC Search BEAC à Yaoundé, transitait par le Société Générale, avant son retrait.

Reste à savoir si l’interventionnisme du politique pèsera à nouveau face à ce nouveau tournant, où l’on laissera pour une fois mains libres à la justice, afin de restituer la responsabilité des uns et des autres. Dans tous les cas, attendons de voir.
 
 
13723 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 30/05/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login