Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Il usurpe de l'identité d'une Dame pour des publications à caractère sexuel sur les réseaux sociaux
 
© koaci.com- Dimanche 17 Juin 2018-Fin de parcours pour un brouteur qui vient de tomber dans le filet de la Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité (PLCC).

Se faisant passer pour une femme, il promettait à ses correspondants qui désirent le voir nu en vidéo, de lui faire des transferts d’argent sur un numéro inconnu.

YBI, avec de faux profils, «Awa Vanessa» et «Charlaine Salimatou» utilisait la photo de Dame Search Dame BFC, pour des publications Search publications à caractère sexuel.

Alertée par ses connaissances, BFC réalise qu'elle est victime d'une usurpation d'identité et de diffamation. Elle décide d’entrer en contact avec le détenteur du numéro sur lequel les intéressés doivent faire les transferts d’argent. Elle découvre qu’il s’agit d’un homme, celui-ci a reconnu avoir créé ces faux profils et demande de l’argent avant de les supprimer.

La victime dépose une plainte au 31eme arrondissement qui a pu mettre la main sur le dénommé YBI. Le suspect a été mis à disposition de la PLCC pour continuité d'enquête. Un audit des éléments trouvés en sa possession par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) a fait ressortir de nombreuses photos de Dame Search Dame BFC et les différentes publications Search publications à caractère sexuel. Interrogé, il a reconnu avoir utilisé les photos de Dame Search Dame BFC pour créer deux faux profils. Le mis en cause déclare ne pas être un cyberdélinquant, mais il reconnaît avoir téléchargé les photos de Dame Search Dame BFC.

 YBI avait eu une dispute avec le petit ami de celle-ci, où ce dernier l'avait violemment injurié. Le suspect avait promis se venger. Il précise qu’il n’a rien perçu, car les internautes voulaient d’abord voir la vidéo avant tout paiement.

Suspecté d’utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, diffamation et tentative d’escroquerie sur internet, YBI a été a été déféré devant le Parquet d’Abidjan devant le parquet d’Abidjan.

Pour rappel, une image fait partir intégrante de l’identité d’un individu. En vertu du droit au respect de la vie privée, le droit à l'image a été créé afin de permettre à une personne de s'opposer à la diffusion de son image, sans son autorisation préalable. Cet acte est puni par la loi.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
8400 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/06/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login