Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: UEMOA, réflexion à Abidjan sur les systèmes d'information des marchés de deuxième génération
 
L’atelier (Ph)-

© koaci.com – Mardi 14 Novembre 2017 –Un atelier régional de validation du rapport d’une étude sur les systèmes Search systèmes d’information des marchés de 2ème Génération (SIM2G) réunit du lundi à ce jour, près de vingt (20) participants issus de huit (08) pays de l’UEMOA dans la capitale économique ivoirienne.

Cette rencontre initiée par le Comité permanent Inter -Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et financée par la Banque Africaine de Développement (BAD), s’inscrit dans le cadre de la poursuite du Programme de Renforcement de la Résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS).

Il s’agira pour les participants deux jours durant, de procéder à la restitution, l’amendement et la validation du contenu des rapports provisoires portant sur les diagnostics des SIMs existants, pour la mise en place des SIM2G performants dans quatre pays d’intervention du P2RS.L’ouverture des travaux de cet atelier s’est faite lundi 13 Novembre 2017par M Stéphane Aka Angui, Directeur de cabinet Adjoint du Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Etranger.

« Les systèmes Search systèmes d’information des marchés sont indispensables pour assurer une plus grande transparence des marchés et améliorer leur fonctionnement. », a le Directeur de cabinet Adjoint indiqué au nom du Ministre Aly Coulibaly.

Aussi souligne-t-il la volonté du gouvernement ivoirien, d’améliorer, à travers son Plan National de Développement 2016-2020, la valeur ajoutée de la performance des marchés en Côte d’ivoire. Convaincu que seule la synergie des pays membres du CILS permettra de faire face aux nombreux défis de développement de la sous-région ouest africaine, le porte-parole du Ministre de l’intégration a exhorté les participants à la conjugaison de leurs efforts et compétences aux fins d’atteindre les objectifs de l’atelier. Ibrahim Lumumba Issa, Secrétaire Exécutif du CILSS a pour sa part justifié l’introduction des SIM dans les politiques de libéralisation des différents pays.

« Les SIM ont été introduits dans le cadre des politiques de libéralisation de nos pays comme des dispositifs publics ayant pour fonction de collecter et diffuser des informations sur les échanges de produits agricoles », a expliqué le Secrétaire Exécutif du CILSS qui soutient que l’objectif de ces dispositifs ‘’était de rendre le marché plus transparent et d’améliorer les anticipations et arbitrages des acteurs. Et de conclure en espérant voir de pertinentes recommandations sortir des travaux de la plénière, qui soient aptes à la mise en œuvre des SIM2G.

Donatien Kautcha, Abidjan
Suivre l'actualité ivoirienne en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
1299 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/11/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login