Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Situation socio-politique, la LIDHO met la pression sur les juridictions nationales afin de réprimer toute violation et entrave à la norme
 
© koaci.com – Jeudi 14 Mars 2019 -Dans une déclaration transmise à KOACI, la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Hommes, compare l’environnement socio-politique Search socio-politique ivoirien de ces derniers mois, à celui que la Côte d’Ivoire a connu il y a quelques années, et qui a occasionné les différentes crises successives dans le pays.

L’organisme en veut pour preuve, qu’il ne se passe de jours sans que les sujets et les comportements qui ont été à la base de la fracture sociale, tels que les questions de nationalité, de l’Ivoirité, les injures et les propos discourtois et autres discours incendiaires et parfois haineux, ne soient observés à travers les médias et les réseaux sociaux, créant ainsi, selon le LIDHO, une situation favorable à la survenue d’une crise ou de violences encore graves.

« La Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme constate que plusieurs droits tels que les libertés syndicales, le droit à l’éducation, la liberté d'expression, l'accès à la justice, le principe de la séparation des pouvoirs et autres sont fréquemment violés, traduisant que la justice ivoirienne qui se doit d'être un instrument de réconciliation à travers la mise en œuvre de l’action judiciaire et de lutte contre l’impunité, peine à assumer sa fonction », relève son président , KOUAME Adjoumani Pierre.


La Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), qui dit se sentir profondément préoccupée par cette situation d'amnésie collective, attire l’attention des acteurs politiques, de la population et de la communauté internationale sur les risques de violences socio-politiques qui se profilent à l’horizon.

« La LIDHO, exhorte les acteurs politiques ivoiriens à plus de retenues et de maturité dans leur propos ; invite tous les acteurs socio-politiques à utiliser les voies de recours légales pour revendiquer et demander réparation. Enfin la LIDHO Search LIDHO attire l’attention des juridictions nationales sur leurs vocations à maintenir l’ordre social ou à réprimer toute violation Search violation et entrave à la norme. Il y va de l’intérêt de tous », conclu-t-elle.


Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
12218 Visit(s)    7 Comment(s)   Add : 14/03/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Adokaflai
 
Vous la même qui vous écoute même ? Gbagbo a passé 8 ans en prisons inutilement. C'est parti où ? Vous savez chialer sur papier uniquement.
 
 
 
See his contributions OULAI DE BEOUE zea
 
Le message de la LIDHO doit s'adresse directement a Ouattara, pourquoi avec son pouvoir "démocratique" Ilya trop de recule démocratique. GBAGBO n'est plus là pour qu'on responsabilise, Ouattara est le seul maître du jeux. Tout les ONG se plaignent du mode de sa gouvernance.
 
 
 
See his contributions De lama
 
«  la Liho met la pression sur les juridictions nationales... » de quels moyens disposent ces gens-là qui se sont à jamais discrédités pour mettre la pression sur qui que ce soit ?
 
 
 
See his contributions Peace101
 
Regardez le visage de cet ancien voleur et tueur gbagba... Pourquoi pense-t-il qu'il doit toujours avoir ses vilaines dents jaunes concassées dehors ? Pourquoi ? Ah j'oubliais, c'est un vrai bété toujours en train de faire du bruit et gueuler pour rien... Heureusement pour le peu...
Regardez le visage de cet ancien voleur et tueur gbagba... Pourquoi pense-t-il qu'il doit toujours avoir ses vilaines dents jaunes concassées dehors ? Pourquoi ? Ah j'oubliais, c'est un vrai bété toujours en train de faire du bruit et gueuler pour rien... Heureusement pour le peuple, il est du passé ce polygame... On avance....
 
 
Read more
See his contributions Peace101
 
Incapable d’appeler un chat un chat. M. Ouattara a tendu la main à l’opposition en élargissant tous les criminels sauvages frontistes à commencer par la vipère guenon Simone. Qu’ont-ils fait ? Ils ont commencé par l’insulter. Depuis quelques mois, le roitelet Bédié ne fait qu’ins...
Incapable d’appeler un chat un chat. M. Ouattara a tendu la main à l’opposition en élargissant tous les criminels sauvages frontistes à commencer par la vipère guenon Simone. Qu’ont-ils fait ? Ils ont commencé par l’insulter. Depuis quelques mois, le roitelet Bédié ne fait qu’insulter directement et indirectement Ouattara qui lui a pourtant tout donne à sa femme, sa famille, ses neveux, ses nièces, ses enfants, ses militants… etc…etc…Le vieil aigri tocard Bedie s’est meme paye l’outrecuidance d’aller l’insulter sur la tombe de notre vénéré Nanan Boigny. Non, minables de la LIDHO. Appelez un chat un chat ou dégagez et/ou fermez-la et que l’on avance vers 2020… Et on verra tous… Je ne suis qu’un observateur…
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
@peace quand tu penses que quand cette photo a été prise ce porc se disait je vais voir Simone ou nady ce soir je me suis même pas lave les parties si la honte tuait le mogo était la a rire dja c était un mougoussaireeeeeeeeeeee la lidoh parle parce que personne lui fait du mal p...
@peace quand tu penses que quand cette photo a été prise ce porc se disait je vais voir Simone ou nady ce soir je me suis même pas lave les parties si la honte tuait le mogo était la a rire dja c était un mougoussaireeeeeeeeeeee la lidoh parle parce que personne lui fait du mal parlé encore ludo lol
 
 
Read more
See his contributions LeMagotOuRien
 
Oulaï de béoué Ouérémi l'unanimité n'est pas un critère absolu de vérité.. C'est pas parce-que tout le monde dit un chose que cette chose est vraie..et encore ça dépend de ce que tu entends par "se plaignent du mode de gouvernance" et sur quel "qualité" d'hommes il est appliqué.....
Oulaï de béoué Ouérémi l'unanimité n'est pas un critère absolu de vérité.. C'est pas parce-que tout le monde dit un chose que cette chose est vraie..et encore ça dépend de ce que tu entends par "se plaignent du mode de gouvernance" et sur quel "qualité" d'hommes il est appliqué.. Et comme l'a dit une fois Mobutu à la tribune de l'ONU :"..avant d'évoquer les droits de l'homme, il faut savoir de quel homme on parle, et DF quel droit on parle.."
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login