Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Septième rapport sur la situation économique, la Banque mondiale invite le pays à réveiller son secteur privé et de veiller à gérer son stock de capital naturel
 
© koaci.com - Jeudi 12 Juillet 2018 -Le septième rapport de la Banque mondiale Search Banque mondiale sur la situation Search situation économique en Côte d’Ivoire est désormais disponible.

Le Directeur des opérations pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso et le Togo, Pierre Laporte a remis cet après-midi un exemplaire de ce document Intitulé «Pour que demain ne meure jamais ou la Côte d’Ivoire face au changement climatique » au gouvernement représenté, par le ministre de l’Economie, Adama Koné, au cours d’une rencontre à la Primature.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Septième rapport sur la situation économique, la Banque mondiale invite le pays à réveiller son secteur privé et de veiller à gérer son stock de capital naturel
Dans ce rapport, la Banque mondiale Search Banque mondiale invite la Côte d’Ivoire à réveiller son secteur privé en relançant ses activités et à ajuster le secteur public.

Elle demande au pays de veiller à gérer son stock de capital naturel Search capital naturel pour que sa croissance perdure. En un mot la Banque mondiale Search Banque mondiale souhaite une prise de conscience urgente et collective.

En plus de ces défis à relever, ce 7ème rapport fait état de ce que le pays est vulnérable au changement climatique, car sur 179 pays la Côte d’Ivoire occupe la 147ème place.

A cause du changement climatique, il est prévu un accroissement des températures et la Banque mondiale Search Banque mondiale prévient qu’il pleuvra plus de manière imprévisible.

La Côte d’Ivoire est victime du changement climatique, néanmoins elle a des opportunités à saisir comme mentionné dans le rapport.

Il met l’accent sur les énergies renouvelables, l’adaptation de la filière cacao, la gestion intégrée du littorale et la modernisation ainsi que l’adaptation du transport routier.

Selon le Directeur des opérations pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso et le Togo, Pierre Laporte, chacun de ces secteurs est amené à jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique tout en contribuant à la modernisation de l’économie, à la réduction de la pollution, à l’amélioration de la santé des populations, à l’augmentation des revenus de l’Etat par une meilleure taxation du carbone tout en créant de nouveaux emplois verts.

Au nom du gouvernement ivoirien, Adama Koné a reconnu que son pays souffre des effets négatifs du phénomène du changement climatique et a affirmé que le défi climatique est une question de survie.

Il a annoncé que le gouvernement ne renoncera pas aux engagements pris afin d’atténuer les émissions des gaz à effet de serre.

Malheureusement selon lui, l’une des contraintes du gouvernement a trait au financement de tous les engagements pris.

C’est pour quoi, Adama Koné a plaidé auprès des bailleurs de fonds pour qu’ils viennent en aide à son pays.

Le ministre de l’Economie a assuré que les propositions faites par la Banque mondiale Search Banque mondiale dans ce rapport seront analysées par le gouvernement.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
7385 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 12/07/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Tous ces rapports peuvent être manipulés par Ouattara..... Il y a croissance...mais "le croissant" issu de la croissance est consommé par une minorité de la classe dirigeante.
 
 
 
See his contributions dramani
 
On s'étonne quand même que ce soit ces ventrus des institutions de breton woods qui nous alertent sur l'impact négatif que pourrait avoir les changements climatiques sur notre économie et les solutions pour y remédier, alors que nous avons la chance inouïe d'avoir a la tête de c...
On s'étonne quand même que ce soit ces ventrus des institutions de breton woods qui nous alertent sur l'impact négatif que pourrait avoir les changements climatiques sur notre économie et les solutions pour y remédier, alors que nous avons la chance inouïe d'avoir a la tête de ce pays, le meilleur économiste de tous les temps. Ou bien le piètre PhD en économie n'est pas capable d'actualiser ces connaissances et théories économiques obsolètes ? D'ailleurs, le ''meilleur'' d'entre eux selon Christine lagarde, a-t-il déjà écrit une seule théorie économique ? Je retourne encore a la librairie de France.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login