Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COTE D'IVOIRE : Les responsables du FRC avouent, Laurent Gbagbo était informé de l’achat de l’usine de Fulton
 
Laurent Gbagbo (ph)

COTE D'IVOIRE - ABIDJAN LE 9 JUILLET 2012 © koaci.com - Les responsables du Fonds de Régulation et de Contrôle café-cacao (FRC) ont révélé ce jour à la barre que l’ex-chef de l’Etat ivoirien et le ministre de l’Agriculture étaient informés de l’achat d’une usine à Fulton aux USA au prix de 21 milliards de francs cfa.

Le procès de la filière café-cacao a repris ce lundi matin après une pause d’une semaine avec l’audition des responsables du Fonds de régulation et de contrôle café-cacao (FRC). Le Président du conseil d’administration (PCA) ainsi que la Directrice générale de cette structure ont reconnu à la barre que l’idée d’acquisition est venue d’eux pour permettre aux producteurs de la filière de vivre décemment du prix de leurs produits.

Cependant, ils avouent que les autorités ivoiriennes étaient au courant de leurs démarches. «Le président de la république était informé. Il a envoyé vers nous deux de ses conseillers avec lesquels nous avons travaillé. En 2004, il avait donné instruction au ministre de l’Economie pour le décaissement d’une somme de 10 milliards de francs cfa pour le démarrage effectif des activités de l’usine. Le ministre a refusé de s’exécuter, » a révélé le Pca du FRC Search FRC Firmin Kouakou. «Nous avons saisi le ministre de l’Agriculture, à aucun moment il a rejeté le projet, » a répondu le Directrice générale du FRC, Angélique Kili lorsque le président du Tribunal lui a demandé si les autorités ivoiriennes étaient informées de l’acquisition de l’usine de Fulton aux USA.

En revanche, le PCA Search PCA tout comme la DG n’affirment pas dans leurs explications que l’ex-président ivoirien leur a donné l’ordre d’acheter cette usine qui devait transformer le cacao en plaquettes de chocolats et qui n’a jamais fonctionné après la phase expérimentale.

Le PCA Search PCA reconnait néanmoins qu’il n’a pas été influencé dans sa décision d’acquérir l’usine pour les producteurs de café cacao Search café cacao et précise qu’il a agi dans la précipitation puisqu'il n'a pas prévenu au préalable les autres membres du conseil d’administration.

Les sommes utilisées pour l’achat de l’usine ont été prélevées sur le fonds de prudence réservé à la gestion des risques du FRC Search FRC dont la Directrice générale prétend ignorer à ce jour les montants. «Je ne connais pas le prix de l’acquisition de l’usine, » s’est confessée Angélique Kili. Raison pour laquelle, le président du tribunal a voulu savoir à quel moment le FRC Search FRC avait recourt à l’utilisation du fonds de réserve de prudence. « A chaque fois qu’il y a un risque, » a répondu Firmin Kouakou, réaffirmant de passage que l’achat de l’usine était vital. « Si l’initiative était menée à terme, ça aurait été une bonne chose pour les producteurs et la Côte d’Ivoire. Ma vision était bonne. Les autorités ont goûté aux premières plaquettes de chocolats produites,» a-t-il ajouté.

Le PCA Search PCA du FRC Search FRC a par ailleurs précisé que sa structure a eu l’appui des autorités américaines. «Hilary Clinton nous a aidé afin que nous nous intégrions aux USA parce qu’elle avait trouvé l’initiative louable d’autant plus que sommes les premiers producteurs mondiaux de cacao, » a-t-il indiqué.

Il convient de souligner que si cette usine avait encore existé elle aurait une capacité de production de 150 mille tonnes l’an alors que la Côte d’Ivoire à une production annuelle de fèves de cacao qui avoisine 1,5 millions de tonnes.

Wassimagnon, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
15781 Visit(s)    11 Comment(s)   Add : 09/07/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Charlie Bronx
 
On ne l'a jamais nié. Tout comme Houphouet était au courant de l'achat de l'usine du même objet en Chine.L'ordre d'achat, comme au temps d'Houphouet, avait été donné pour des raisons de stratégie de commercialisation, notamment en ce qui concerne le contrôle du prix.Si GBAGBO éta...
On ne l'a jamais nié. Tout comme Houphouet était au courant de l'achat de l'usine du même objet en Chine.

L'ordre d'achat, comme au temps d'Houphouet, avait été donné pour des raisons de stratégie de commercialisation, notamment en ce qui concerne le contrôle du prix.

Si GBAGBO était au courant, donc quoi ? SI tu donnes l'argent à quelqu'un pour payer ta facture d'électricité et qu'il détourne cet argent, est ce toi qui a donné l'argent qui est fautif ? Vous ne savez plus où mettre la tête les gars...C'est chaud hein !
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Oui, encore une histoire que l on veut absolument denaturer, pous accabler un pouvoir en pleine emergence. le coup d etat n est pas arrive par hasard et el but etait bie nde stopper par tous les moyens le pouvoir Gbagbo. Suit un extrait du point emis par le BNET, on sait qui aura...
Oui, encore une histoire que l on veut absolument denaturer, pous accabler un pouvoir en pleine emergence. le coup d etat n est pas arrive par hasard et el but etait bie nde stopper par tous les moyens le pouvoir Gbagbo. Suit un extrait du point emis par le BNET, on sait qui aura sabote l affaire. ......................Avril 2002. Le Président Laurent Gbagbo dirige une délégation en Chine pour négocier des accords de coopération avec la Chine. Dans le panier des accords, l’usine de cacao en Chine, l’usine de montage de véhicules, de machines agricoles en Côte d’Ivoire, l’Hôtel des Parlementaires, une ligne aérienne directe entre la Chine et la Côte d’Ivoire et des projets routiers. Le BNETD est mandaté pour l’évaluation de l’usine du cacao. Une mission du BNETD fait alors le point du projet et recommande l’achat des équipements de broyage pour rendre fonctionnelle l’usine et la restructuration de l’actionnariat au profit des nouvelles structures de la filière café-cacao en remplacement de la CAISTAB qui représentait la Côte d’Ivoire dans le projet. Coût total pour relancer le projet : 6 272 420 dollars.
Juillet 2002. Des révélations confidentielles du journaliste Franco-canadien Guy André Kieffer publiées plus tard en octobre 2002 font état de financement à hauteur de 30 milliards de FCFA par Armajaro de groupes de rebelles basés au Burkina Faso et au Mali. Ces opérations de déstabilisations, visent à étrangler la sortie du cacao ivoirien, provoquer ainsi une remontée (flambée) du cours mondial du cacao et permettre à Armajaro de vendre cher son stock de cacao détenu aux USA. Le but de cette manœuvre d'Armajaro était d'éviter une lourde perte et engranger des bénéfices importants (400 à 500 milliards de FCFA soit plus de deux fois le budget d’investissement de la Côte d’Ivoire et plus de deux fois les aides annuelles consenties à l’État de Côte d’Ivoire sous les régimes passés).
Septembre 2002. La Côte d’Ivoire est réveillée dans son sommeil par un coup d’Etat manqué qui se transforme en rébellion armée. Le pays est coupé en deux et crée alors un contexte qui suspend la mise en œuvre de la réforme. Une bonne partie du cacao est livrée au pillage systématique des rebelles.
Juin 2003. Le BNETD est saisi par la filière cacao-café pour évaluer techniquement une usine de transformation de cacao à Fulton dans l’État de New York aux États-unis. Bâtie sur une surface de 9.3 ha dans un domaine de 15.35 ha soit 5 fois l’usine de Chine, l’usine de Fulton a une capacité de broyage de 50 000T/mois (2 fois et demie la capacité de l’usine de Chine) soit 600 000T l’an avec d’énormes capacités de stockage de fèves. L'usine américaine possède une chaîne complète de broyage, de moulage, d’enrobage et de traitement du lait frais pour la fabrication de chocolat au lait. Elle est donc complémentaire de l’usine chinoise qui ne possède pas d’équipement de broyage compte tenu de la forfaiture du partenaire technique français. Elle a en outre conservé toute l’expertise technique pour faire fonctionner simultanément l’usine de Chine et de Fulton. Coût d’acquisition des équipements : 26 millions de dollars (13 milliards de FCFA) soit deux fois le prix de l’usine de Chine. La filière demande donc un plan stratégique complet (2005-2008) pour l’achat, le transport et le broyage de 800 000T de fèves de cacao en intégrant la capacité des deux usines. Dans le cadre de la décentralisation économique et pour donner un contenu à la décentralisation administrative initiée par le gouvernement, le plan proposé prévoyait 6 usines de conditionnement du cacao (coût total : 24 millions de dollars soit 12 milliards de FCFA) dans 6 villes de production de cacao en Côte d’Ivoire (Est, Centre-Ouest et Ouest) et à moyen terme, la délocalisation du broyage des USA à San Pedro pour alimenter les usines de Chine et des USA. Ce plan devait servir de modèle aux autres produits agricoles (hévéa, palmier, anacarde, bois, coton, vivrier, fruit et légume, lait etc.) pour atteindre l’objectif : une usine pour une localité décentralisée. La décentralisation pouvait ainsi s’autofinancer et moderniser l’agriculture après application intégrale du plan foncier rural de 1998.
L’objectif stratégique est donc de contrôler au moins 70% du commerce interne et externe du cacao, de maîtriser la transformation, de capter les marges intermédiaires sur le cacao au profit des paysans et développer une capacité d’influence sur le cours mondial du cacao.
Mai 2005. Le test de production est lancé et s’achève avec une production de 234,8T de beurre de cacao, 221,4T de poudre de cacao, 24T de chocolat semi-sucré, 22,5T de chocolat noir et 20T de chocolat de qualité. Les contrats d’achat sont signés avec des clients. Tout est donc prêt pour lancer définitivement la production en 2006. Le compte d’exploitation prévisionnel indique un besoin de financement de 26 millions de dollars (13 milliards de FCFA) dont 3 607 000 au titre des arriérés d’exploitation, 4 500 000 dollars au titre de dépôt de cautionnement bancaire, 8 500 000 dollars au titre de l’exploitation et 9 769 508 dollars au titre des immobilisations. Les négociations avec les banques américaines ont abouti à un accord de financement de 6 769 508 dollars, l’État de New York s’est engagé pour 3 200 000 dollars et le financement à court terme de la filière est de 11 607 000 dollars (5.5 milliards de FCFA) et à moyen terme 5 000 000 de dollars (2.5 milliards de FCFA) courant mars 2006 pour un stock exceptionnel de fèves.
La requête de financement de la filière adressée au Ministre Gon Coulibaly pour signature, cosignataire sur le fonds cacao-café avec le Ministre Charles Diby Koffi, restera sans suite. C’est dans l’attente de la signature de cette requête qu’une campagne de dénigrement interne et externe a été orchestrée contre les responsables de la filière ayant abouti à leur incarcération, à l’inverse, ceux qui ont suscité le cri d’indignation d’Houphouët continuent de voler et financer des rébellions en toute impunité, eux et leurs alliés..........Mme KILI ne s attaquera pas au ministre de l agriculture, intelligement. ils sont au pouvoir maintenant et son doigt est entre leurs dents. Merci.
 
 
Read more
See his contributions LE Gle
 
 C’est ça! Puis tous les témoignages au tribunal d’Abidjan dont la presse se fait l’écho chaque jour que Dieu fait, toutes les prouesses en matière de détournement évoquées par les présumés coupables eux-mêmes, ne relèvent que de la pure imagination. On a compris. S’ils sont inn...
 C’est ça! Puis tous les témoignages au tribunal d’Abidjan dont la presse se fait l’écho chaque jour que Dieu fait, toutes les prouesses en matière de détournement évoquées par les présumés coupables eux-mêmes, ne relèvent que de la pure imagination. On a compris. S’ils sont innocents, ils seront acquittés. Pour sûr. Franchement !
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Personne ne dit qu ils n ont rien detourne. Mais seulement, il faut faire la part des choses. N oublions pas que ces personnes ont ete inculpes sous le pouvoir GBAGBO et non ADO. La justice etant independante, l executif se doit de rester en dehors. Mais le projet est plus que vi...
Personne ne dit qu ils n ont rien detourne. Mais seulement, il faut faire la part des choses. N oublions pas que ces personnes ont ete inculpes sous le pouvoir GBAGBO et non ADO. La justice etant independante, l executif se doit de rester en dehors. Mais le projet est plus que viable et porteur. C est un point positif a inscrire a l actif de SEM Laurent GBAGBO, sabote dans toute sa longueur par la faction adverse. GON et DIBY y sont pour quelque chose...
 
 
Read more
See his contributions Petit Boulanger
 
@Dabakala"... Mais le projet est plus que viable et porteur..."Es-tu vraiment sûr de ce que tu avances, ou simplement en train de nous dire que tout ce que touche notre dieu Koudou devient de l'or. Et pourtant l'histoire de ce pays est tellement récent.
 
 
 
See his contributions gustozam
 
Comme tous les accusés qui se trouvent devant des juges,ici,on essaie de se sortir d'affaires en usant de tous les moyens.Les responsables de la filière café-cacao en procès,en ce moment,ont été mis aux arrêts sous Gbagbo.Et tout un chacun que GBAGBO n'a pas une conception jouiss...
Comme tous les accusés qui se trouvent devant des juges,ici,on essaie de se sortir d'affaires en usant de tous les moyens.Les responsables de la filière café-cacao en procès,en ce moment,ont été mis aux arrêts sous Gbagbo.Et tout un chacun que GBAGBO n'a pas une conception jouissive du pouvoir comme c'est le cas actuellement.L'avènement au pouvoir de l'actuelle équipe dirigée par ADO constitue pour moi l'un des signes de la fin des temps car quand l'injustice,l'inhumanité atteignent de telles proportions,c'est que la fin du monde est proche.
 
 
Read more
See his contributions Petit Boulanger
 
@gustozamEntre Gbagbo et Ouattara, qui a découvert le côté jouissif du pouvoir une fois au palais? Notre dieu Koudou même le disait : "Avant on avait rien, mais maintenant on a un peu". Ce qui est loin d'être le cas pour le PR actuel. Le pouvoir, les environnements il les côtoie ...
@gustozam
Entre Gbagbo et Ouattara, qui a découvert le côté jouissif du pouvoir une fois au palais? Notre dieu Koudou même le disait : "Avant on avait rien, mais maintenant on a un peu". Ce qui est loin d'être le cas pour le PR actuel. Le pouvoir, les environnements il les côtoie depuis belle lurette à la différence de notre pensionnaire de la Haye. Je crois plutôt qu'en 10 ans, les refondus nous ont montrés ce qu'on peut faire avec un pouvoir, et non et ce qu'on doit en faire.
Gbagbo est quelqu'un d'agréable et sympathique, mais cela s'arrête là. On lui a confié ce pays pendant 10 ans pour le protéger des attaques et améliorer le quotidien de ses concitoyens. Peut-tu me donner son bilan? Que pourras-tu montrer demain à tes enfants et petits-enfants en disant : "Regarde ce que le PR Gbagbo a fait pour ce pays de 2000 à 2010." je crois que tu as la réponse.
 
 
Read more
See his contributions Comoeriver
 
 Je crois savoir que l'usine de Fulton appartenait à NESTLE qui l'avait fermée. Pourquoi NESTLE expert en produits finis, ferme une usine et des ivoiriens inexpérimentés dans cette activité, décident de la racheter? Par ailleurs, on n'achète pas une usine comme on achète une voit...
 Je crois savoir que l'usine de Fulton appartenait à NESTLE qui l'avait fermée. Pourquoi NESTLE expert en produits finis, ferme une usine et des ivoiriens inexpérimentés dans cette activité, décident de la racheter?
Par ailleurs, on n'achète pas une usine comme on achète une voiture. Une étude préalable et approfondie doit être faite via un "business plan". Qu'en a-t-il été ? Et qui l'a validé?
Ici on parle de 21 milliards. D'où viennent les 100 milliards autrefois évoqués dans cette affaire?
La vérité (qui apparaîtra à l'issue du procès) c'est que le FPI cherchait un prétexte pour sortir de l'argent des caisses de l'Etat et a cru le trouver avec l'achat de cette usine. C'était nécessairement une opération concertée au plus haut niveau étant donné les montants en cause et le caractère international de l'opération. L'affaire est heureusement en jugement, la vérité sera donc révélée.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@petit boulanger et @comoeriver. . . J apprecie la forme que vous donnez a vos interventions, qui nous font croire que vous etes des personnes raisonnables et qui veulent savoir la verite et faire le tri entre ce qui est vrai et ce qui est mensonger. Il est evident que venant de ...
@petit boulanger et @comoeriver. . . J apprecie la forme que vous donnez a vos interventions, qui nous font croire que vous etes des personnes raisonnables et qui veulent savoir la verite et faire le tri entre ce qui est vrai et ce qui est mensonger. Il est evident que venant de moi, a priori, vous jugerez mes positions ou declarations partisanes et douteuses, ce qui est tout a fait normal quand on est oppose, de fait, mais cela ne devrait pas annuler vos facultes d analyse et de comprehension, a moins de verser dans la mauvaise foi habituelle et partagee par toutes les factions, quand on constate que l on a une faiblesse argumentaire manifeste. J interviens donc sur trois points et essaierai d eviter les polemiques qui ne font pas avancer. PRIMO : vous doutez du serieux de l investissement du gouvernement de cote d ivoire aux etats unis (et non du FPI ou de Gbagbo, une approche sectaire et individuelle qui n a pas de sens quand on parle de gouvernement). En allant sur le meme principe, il serait normal de votre part que vous puissiez emmettre les memes doutes sur les investissements effectues par le gouvernement AHOUSSOU et les structures d etat qui en dependent, mais vous ne le ferez pas ouvertement. On le sait. Non. Un etat ne fait pas un tel investissement sans etude prealable et "business plan" valide par qui de droit. (qui valide les projets encadres par un etat ? Il aurait donc ete utile de s informer sur la question avant de faire des declarations aussi naives -pardon. Ca m a echappe). Sous AHOUSSOU, les projets d etat et de structures etatiques suivront le meme schema et seront valides par les memes instances, a priori. SECUNDO : Oser faire un rapprochement entre Nestle, en situation de non rentabilite ou de faillite pour des raisons que l on peut savoir si l on cherche (je ne macherai pas tout pour vous), avec l etat de cote d ivoire, plus grand producteur mondial de cacao et donc jamais en rupture par rapport a l essentiel, l approvisiobnement en feves de cacao, que Nestle se devait d acheter comptant. Non, pour faire marcher cette entreprise, dont l audit technique a ete entierement effectue par le BNET (et autres obliges mandates. On taira ici la competence de cette institution sous regionale que comoeriver ne semble pas connaitre), il fallait juste un financement (c est l argent le nerf de la guerre, n oublions pas que HAHO a formule une demande d aide globale de 15.000 milliards de Fcfa aupres des bailleurs pour derouler son programme) et la competence technique (la phase pilote fut bouclee avec brio, avec une prodution initiale de produits chocolates divers, confirmant que l usine marche). TERTIO : a ce niveau, il serait rationnel de consider la situation comme elle se presente, sans detour : le projet etant avance et porteur, sinon boucle avec tout les financements locaux ou non, acquis, il s agira manifestement d un resultat positif a mettre a l actif de sem laurent gbagbo, ce qui n arrange pas politiquement l opposition et ses supports. La volonte de combattre ou de saboter le projet devient legitime dans un cadre politique normal, on en convient, mais devient malsaine dans un gouvernement composite et antagoniste, avec des blocages issus de ministres de l opposition et des campagnes de denigrement du cacao ivoirien a l exterieur, organisees par l opposition. Enfin, les accusations de detournement de deniers qui ne peuvent etre prouvees que par la justice (activee sous gbagbo, qui voulait y voir clair, et non haho) vont des plus objectives, selon des soupscons formules a divers niveaux et recoupes techniquement par des audits (le travail de la justice en somme a travers des enquetes) aux plus subjectives avec l annonce de montants que personne ne peut verifier, d amalgames qui trouvent en general leur source dans la presse d opposition de l epoque, etrangement libre et tout sachante sur le dossier. . . . A ce niveau, et si l on est objectif (comoeriver et petit boulanger), on devrait pouvoir faire la difference entre ce qui etait utile a la cote d ivoire et qui profite a tous les ivoiriens, selon la volonte originelle du souverain (la societe de transformation du cacao, l usine de fulton, operationnelle et rentable, l independance de l industrie ivoirienne avec son entree dans la mise a disposition du produit fini ou semi fini a tres forte valeur ajoutee, la creation de richesse et la main mise sur le circuit de transformation des feves -ce qui ne plait pas a tout le monde, mais c est un autre debat) ; et enfin ce qui n est pas utile a la cote d ivoire, mais plutot retrograde et meme "rebelle" qui est devenu une qualite de nos jours (les detournements de fonds de TOUT BORD qui auraient ete de toute facon decouverts et dont les auteurs engagent leur responsabilite propre respective, les campagnes de denigrement du cacao ivoirien a l etranger, les blocages volontaires et techniques des ministres de tutelle -le troisieme pont en est un autre exemple patent, que gbagbo voulait gratuit-, les attaques mediatiques plurielles et les diffamations recurrentes de la presse d opposition, les actions souterraines du lobby etranger du chocolat ), bref toutes ces choses qui ont mis la cote d ivoire en retard sur la question et qui ont profite a un clan, mais surtout pas a la cote d ivoire, que l on aime tous avant tout. On peut critiquer et douter a volonte, mais parfois, etre rationel permet de mettre de l eau dans son vin. Tout ce que le gouvernement ahoussou fait maintenant n est pas absolument mauvais pour la cote d ivoire. C est un fait. L oppostion doit savoir son role et jusqu ou elle est prete a aller. Dans l affaire de l usine de cacao fulton l interet national etait secondaire, aussi bien pour les inculpes de detournement que pour l opposition qui aurait perdu du poids et du suffrage face a un projet, entre autres, qui aurait positionne sem laurent gbagbo, definitivement. (ne me demandez donc pas ce que gbagbo a atteint de 2000 a 2010, mais plutot, demandez moi ce que l opposition et la rebellion ont empeche et sabote dans la meme periode. Je vous ferai des tomes -copyright d @Adoka- que vous ne digereriez pas. Vous avez ete tres actif. Il faut le reconnaitre.) Cote d ivoire Yako : 10 ans de retard a cause d une opposition parasite et insurrectionnelle.
 
 
Read more
See his contributions LE GRAND ZAPATA
 
PAUVRE ILLUMINÉ D’EINSTEIN DABAKALA, tu ne te fatigues pas dêêêh à mentir tout le long de la journée. Tu cherches à prouver quoi au juste, que LE POUVOIR DES REFONDATEURS était vraiment sain et sauf comme un bébé qui vient de naitre. Vous n’avez JAMAIS RIEN FAIT DE MAL dans notre...
PAUVRE ILLUMINÉ D’EINSTEIN DABAKALA, tu ne te fatigues pas dêêêh à mentir tout le long de la journée. Tu cherches à prouver quoi au juste, que LE POUVOIR DES REFONDATEURS était vraiment sain et sauf comme un bébé qui vient de naitre. Vous n’avez JAMAIS RIEN FAIT DE MAL dans notre pays. C’est toujours LES AUTRES LES RESPONSABLES. Et vous, qu’avez-vous fait alors??? En fait, MON PAUVRE DABAKALA, je viens de découvrir que TU N’AIMES PAS DU TOUT TON MENTOR HITLER BOTHA GBAGO car tes longs et interminables écrits traduisent UN GRAND DÉSESPOIR et tu te crois même obligé de défendre L'INDÉFENDABLE. Malheureusement peut-être que tu ne vis pas dans notre pays ou qu’intentionnellement tu essayes de maquiller la situation pour la peindre en noir. LE PRÉSIDENT OUATTARA est au travail et le pays bouge, et depuis L’ANNÉE 2000-2011, on n’a jamais vu autant de grands chantiers sortis de terre pour redresser notre pays. Malgré LES 30.000 MILLIARDS DE FCFA que les refondateurs ont volé aux ivoiriens en 10 ANS de pouvoir, notre pays se relève peu à peu DU CHAOS dans lequel vous l’avez plongé en prenant LA FUITE EN GRANDE ENJAMBÉE dans les forêts ivoiriennes. Mais vous pouvez continuer à vous masturber les méninges et surtout A MENTIR, TOUJOURS MENTIR ET ENCORE MENTIR car c’est tout ce que vous savez faire le mieux depuis votre naissance: RIEN QUE DES GUEULARDS tels que KONÉ KATINAN, AHOUA DON MELLO, DAMANA PICKASS et la bande de paresseux qui ne travaillait pas et qui palpait des millions de FCFA à la fin du mois. Tout cette période d’enrichissement illicite C’EST FINI ET C’EST TERMINÉ. Le pays est au travail et je vais rassurer l’autre abruti de GUSTOZAM que très bientôt DE TRÈS GROS POISSONS vont tomber PLOUC dans notre pays et à l’aéroport FÉLICIA. Vous, vous parlez et parlez et encore parlez tout comme HITLER BOTHA GBAGBO VOTRE MENTOR, rien que des théoriciens à la grande gueule en train de tchatcher du matin au soir et à ne rien faire de bon. LE PRÉSIDENT OUATTARA lui il n’aime pas parler beaucoup mais quand il parle c’est que L’AFFAIRE est déjà bouclée. Et tôt ou tard KONÉ KATINAN va revenir de gré ou de force au pays pour répondre de tous les faits à lui reprocher et il en est de même pour TOUS LES AUTRES FUYARDS, de l’équipe nationale DES PARESSEUX ET FAINÉANTS……….LE GRAND ZAPATA !!!!
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Oh, zapmachin !! si tu fais l effort d être plus fréquentable avec une interface plus accessible, je ferai celui de te répondre. Mais tant que ton style sera aussi broussailleux et rebelle, on ne se parlera pas. Mais apparemment, ce n est pas ton objectif. Dommage, un débat de fo...
Oh, zapmachin !! si tu fais l effort d être plus fréquentable avec une interface plus accessible, je ferai celui de te répondre. Mais tant que ton style sera aussi broussailleux et rebelle, on ne se parlera pas. Mais apparemment, ce n est pas ton objectif. Dommage, un débat de fond pourrait se faire entre nous. Ton rôle d épouvantail rhétorique est mérité, tu ne donnes pas envie de dialoguer avec toi, mais tu parais au fond bien sympathique derrière tes airs de buffle ma léché. Tu me permets au moins de prendre contact avec la matrice de défense argumentaire classique des pro HAHO dont je noterai les axes avec attention, ce qui me donnera d affiner mon argumentation a l occasion. Merci pour tout car tu m es d une très grande utilité. Je t aime bien, tu sais. La suite.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login