Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Pour EDS, les accusations contre Pickass et Kipré visent à influencer la CPI afin de ne pas accorder la liberté provisoire à Gbagbo
 
Ouegnin

©Koaci.com - Mardi 12 septembre 2017 - Dans un communiqué rendu public la semaine dernière, le Conseil National de Sécurité (CNS) a porté des accusations graves contre Stéphane Kipré Search Kipré et Damana Search Damana Pickass.

Le CNS Search CNS Search
CNS Search CNS leur reproche d’être les instigateurs des dernières attaques survenues dans le pays contre les postes de police et brigades de gendarmerie. A en croire les autorités, lesdites attaques visaient à renverser le pouvoir en place.

La Plateforme « Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté » (EDS), dont sont membres les deux accusés, dans une déclaration dont copie est parvenue à KOACI.COM observe que ces accusations des tenants actuels du pouvoir interviennent à un moment où la forte éventualité de la libération du Président Laurent GBAGBO est envisagée par la cour pénale internationale.

« Ces accusations dénuées de tout fondement semblent aussi être une tentative visant à influencer la CPI Search CPI et à n’en point douter, à intimider l’opposition politique significative en voie de reconstruction afin de redonner espoir et confiance au vaillant peuple ivoirien », indique son président Georges Armand Ouegnin Search Ouegnin , avant de condamner selon lui, la volonté manifeste des tenants actuels du pouvoir à rechercher des boucs émissaires et à donner systématiquement dans la fuite en avant lorsqu’il s’agit d’apporter des solutions justes et durables aux préoccupations existentielles des Ivoiriens dont le quotidien rime désormais avec insécurité, notamment à travers le phénomène « des microbes » qui égorgent froidement comme une bête un agent de l’ETAT de surcroit un fonctionnaire de police, la cherté de la vie et la paupérisation de la population.

« EDS, profondément convaincue de l’urgence d’une normalisation de la vie politique nationale, invite à nouveau les tenants actuels du pouvoir à s'inscrire résolument avec courage et responsabilité dans la voie d’un dialogue politique sincère franc constructif et inclusif, pour une vraie réconciliation nationale, et une paix durable dans l'intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire. Les ivoiriens aspirent profondément à la Paix, la vraie Paix, la Paix des cœurs et des esprits », a conclu l’ex secrétaire d’Etat de Laurent Gbagbo.

Dans son discours au congrès du RDR, Ouattara a affirmé avoir des preuves concrètes contre les accusés et envisage de lancer un mandat d’arrêt international contre eux.

Donatien Kautcha, Abidjan

 
 
7139 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 12/09/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions digbetre
 
POURQUOI PARLER DE LIBERTÉ PROVISOIRE!!???? ALORS QU'ON S’ÉTAIT POURTANT CONVENU "QU'ON IRA JUSQU'AU BOUT". FAISONS DONC UN PEU DE SÉRIEUX EN RESPECTANT LES GENS.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login