Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Port-Bouet, une famille interpelle le maire sur le comportement de l'un de ses collaborateurs sur un bien familial
 
©Koaci.com- Mardi 12 juin 2018- Tapé Koré Rechercher Koré Evariste, résident à Port-Bouet Rechercher Port-Bouet dans les environs de la paroisse catholique sainte Anne (bloc 179 porte 03), a tenu à attirer l’attention du premier adjoint au maire Rechercher maire de la commune Touré Lansseni sur les agissements de son collaborateur, Krihoua Guy Pierre, conseiller Rechercher conseiller technique chargé de la communication Rechercher communication dans ladite mairie, dans ses rapports de voisinage Rechercher voisinage dans la cité Sogephia.

Cliquez pour Agrandir
Côte d'Ivoire: Port-Bouet, une famille interpelle le maire sur le comportement de l'un de ses collaborateurs sur un bien familial
« Nous sommes les enfants Tapé, nous habitons la commune de Port-Bouet Rechercher Port-Bouet dans une maison SOGEFIA. Nos défunts parents nous ont légués une petite maison basse que nous habitons. Vu que ces temps-ci un problème de sécurité se pose, nous avons entrepris un petit aménagement à la devanture de la maison.

Nous y avons monté un mur de 1 mètre de haut à la limite de notre voisin qui possède un bâtiment de trois étages.

Après avoir monté le mur, nous avons été approchés par notre voisin et propriétaire du triplex en la personne de Mr Krihoua Guy Pierre, nous intimidant l’arrêt des travaux. Alors nous lui avons demandé la raison valable, il nous a répondu qu’il ne souhaiterait pas de modification d’une autre maison à côté de son bâtiment à trois étages. Nous avons repris lui disant que réellement il n’y avait pas un quelconque empêchement à cet effet. Il nous a suffi de tenir ce langage à Krihoua pour qu’il nous fasse subir toute sorte d’humiliation », a indiqué Tapé Koré Rechercher Koré Evariste.

Notons par ailleurs, aux dires de celui-ci que non seulement Krihoua Guy Pierre a débordé de 4 mètre la limite autorisée, mais il a monté sa maison depuis quinze ans en installant son compteur d’eau à l’entrée de leur maison familiale, pendant que terrasses, fenêtres, ses tuiles au-dessus de son bâtiment et le parking des véhicules de ses locataires débouchent sur la leur. Ce faisant, très souvent, l’eau de ruissellement de la pluie, des vaisselles et ménages se déversent dans l’enceinte de leur cour familiale, sans que cela ne gêne celui-ci, en dépit de leurs plaintes.

« Dans les propos de Krihoua, il nous a laissé entendre qu’en faisant ce mur nous nous dressons contre lui, alors il nous fera voir de toutes les couleurs. D’abord il fera détruire le mur, et si nous nous entêtons, ce qui suivra sera encore plus dure pour nous voire même insoutenable », a encore confié Tapé Koré Rechercher Koré indiquant qu’il a effectivement mis sa menace à exécution sans un avis de démolition, le 05 juin dernier alors qu’il portait cette affaire devant les autorités municipales (voir ph 03).

Sûr que c’est l’œuvre de leur voisin, et non de la mairie de Port-Bouet, puisqu’il a leur dit qu’il usera de toutes ses relations et tous ses moyens pour les empêcher d’exploiter leur devanture, la famille Koré Rechercher Koré souhaite que justice soit rendue.

« Nous lui avons concédé tout ceci pour simplement un bons sens de vie en société. Maintenant que nous apercevons le contraire, nous réclamons justice pour la maison de nos défunts parents. Nous voulons donc que Krihoua reconstruise notre mur qu’il a détruit ; corrige le débordement et change l’orientation de ses balcons ; supprime ses fenêtres qui débouchent dans notre cour ; supprime sa grille latérale qui débouche sur notre devanture ; enlève son compteur de SODECI posé devant notre porte ; qu’il nous laisse en paix parce qu’être orphelin n’est pas une fin en soi, et être pauvre n’est pas un crime », a souhaité Tapé Koré Rechercher Koré Evariste profitant aussi pour interpeller le deuxième adjoint au maire, Traoré Karim, le bras droit de Krihoua Guy Pierre.

Notons que des conflits entre voisins sont monnaie courante dans les cités des promotions immobilières à Abidjan et à l’intérieur du pays du faute du non-respect par certains acquéreurs des normes de construction Rechercher construction en vigueur.

 
 
Casimir Boh, Abidjan

L'information ivoirienne en temps réel c'est aussi via l'appli KOACI Android (cliquez ici pour installer)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
18078 Visite(s)    2 Commentaire(s)   Ajouter le : 12/06/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions koje
 
ce n'est pas normale faut ,que leur devanture leur soit rendu .car chacun a payer sa maison. ce monsieur est de mauvaise foi et il va le savoir.
 
 
 
Voir ses contributions The greatest
 
Heureusement que ce n'est pas entre dioula et kohbala autrement on ns rappellerait très vite que c'est parce qu'ils sont au pouvoir
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter