Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Manifestations de rue pour contester les résultats des élections, le ministre de l'intérieur met en garde
 
© koaci.com – Jeudi 18 Octobre 2018 –Depuis la proclamation des résultats des élections locales par la Commission Electorale Indépendante (CEI) nous assistons à une vague de contestation dans le pays.

Les manifestants érigent des barrages dans les rues et voies, agressent physiquement des personnes et posent de nombreux actes de vandalismes.

Dans un communiqué dont KOACI s’est procuré copie, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité met en garde tous les auteurs de ces actes.

Sidiki Diakité Rechercher Diakité rappelle à tous que, toute contestation de résultats des élections doit être portée devant les juridictions compétentes.

« Tout contrevenant à cette disposition s’expose à des poursuites judiciaires Rechercher poursuites judiciaires » , prévient M. Diakité.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
17172 Visite(s)    7 Commentaire(s)   Ajouter le : 18/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions djugu
 
commence donc par sanctionner les dozos appelés à ISSIA parce qu'ils ne sont pas des forces de l'ordre encore moins ils n'ont le droit de porter des armes.
 
 
 
Voir ses contributions SRIKA BLAH
 
Tu as fait QUOI aux rebelles qui semaient le bordel dans les villes pour reclamer leurs primes de guerre .
 
 
 
Voir ses contributions fa fro de retour
 
Srika la gosess ,si tu es garçon sort. Pour manifester. Espèce de peureux,. Nous a votre temps on avait pas peur.y a pas garçon dans cote d ivoire la
 
 
 
Voir ses contributions fa fro de retour
 
Idio de djugu ,non il va commencer par ton grand père
 
 
 
Voir ses contributions dramani
 
Pendant les élections où ça tuait, enlevait et séquestrait tes concitoyens, tu étais où ? Les dozo, vos miliciens, sont de sortie pour la chasse à l'homme, tu es où ? Que leur dis-tu ?
 
 
 
Voir ses contributions SRANBLE DEH
 
Où étais tu? Lorsque le dozo de Zakaria, colonel d'une armée de truand, nullard, brigand, faisait campagne, où étais tu? Est-ce que la loi ivoirienne le lui permet ? Pourquoi ne l'aviez vous pas arrêté ? Monsieur, quand c'est pour bander vos muscles devant une population à mains...
Où étais tu? Lorsque le dozo de Zakaria, colonel d'une armée de truand, nullard, brigand, faisait campagne, où étais tu? Est-ce que la loi ivoirienne le lui permet ? Pourquoi ne l'aviez vous pas arrêté ? Monsieur, quand c'est pour bander vos muscles devant une population à mains nues, vous vous faites attendre. Et pourtant on vous a vu ici pendant le soulèvement de votre milice que vous appelez armée à Bouaké, vous étiez là recroquevillés sur vous comme un enfant apeuré.
 
 
Lire la suite
Voir ses contributions ILLUSIONS PERDUES
 
""chak prsne sur terre, pdt sa marche vers son destin, laisse des traces"" et des traces de contestation d'élection dans la rue, surtout avec des armes. le rdr du mossi y figure en bne position.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter