Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Lutte contre le VIH/SIDA, Ouattara annonce que l'Etat a investi environ 32 milliards de FCFA de 2013 à 2017
 
Ouattara lundi à Abidjan

© koaci.com - Lundi 4 Décembre  2017 - Le chef de l’Etat ivoirien a présidé ce jour l’ouverture de la 19ème édition de la Conférence Internationale sur le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles en Afrique (ICASA 2017) qui se tient à Abidjan du 4 au 9 décembre prochain comme constaté sur place par KOACI.

Alassane Ouattara Search Ouattara a à l’occasion affirmé que la pandémie du VIH/SIDA Search VIH/SIDA est une véritable problématique d’actualité, en raison de son impact social et économique très négatif. 

Selon lui, il est donc nécessaire pour que les décideurs, les scientifiques et les acteurs du secteur privé, associent leurs intelligences et leurs efforts pour apporter les mesures appropriées.

Depuis l’avènement du VIH, l’ONUSIDA annonce plus de 76 millions de personnes infectées et environ 35 millions de décès dans le monde.

Au regard de ces chiffres, le chef de l’Etat ivoirien a déclaré que le VIH demeure une préoccupation pour les gouvernants. 
 
Il a annoncé que son pays, à l’instar des autres pays du monde, notamment ceux de la région Ouest africaine, a décidé de prendre toute sa place dans la définition des politiques et stratégies ainsi que des moyens innovants, capables d’aider nos Etats respectifs à infléchir la tendance de cette pandémie.

« Je voudrais indiquer que notre pays a été l’un des premiers en Afrique à s’être courageusement et résolument engagé dans la lutte contre le SIDA dès 1987, par le développement d’une politique nationale de traitement des maladies opportunistes (tuberculose, zona, hépatites….). Cette même année, la Côte d’Ivoire était l’un des quatre pays dans le monde à développer «l’initiative ONUSIDA» visant à améliorer l’accès aux médicaments des personnes infectées par le VIH, » a précisé Ouattara Search Ouattara en présence du Président du PDCI-RDA qui a présidé la première édition ICASA qui s’est tenue en 1997 à Abidjan.

Le chef de l’Etat ivoirien a reconnu que des avancées ont été faites dans son pays en matière de lutte contre le VIH.

Il a remercié les Partenaires techniques et financiers de la Côte d’Ivoire, tels que le PEPFAR, l’USAID, l’UNICEF, l’UNFPA, l’OMS et la Banque mondiale, qui ont maintenu leur niveau de financement. 
 
Ouattara a soutenu que la contribution totale de l'Etat de Côte d’Ivoire, de 2013 à 2017, a été d’environ 32 Search 32 milliards de FCFA Search FCFA (environ 58 millions de dollars).

«Entre 2012 et 2016, la prévalence a chuté, selon les estimations de l’ONUSIDA, de 3,7 % à 2,7%. J’ai décidé de porter la contribution de l'Etat de Côte d’Ivoire à 21milliards (soit 38 millions de dollars) de 2018 à 2020, avec l’ambition d’infléchir la prévalence à 1% d’ici 2020, » a ajouté le Président ivoirien.

Pour la réalisation de ce défi majeur, il souhaite la solidarité dans l’action et le financement soutenu et concerté pour prévenir toutes nouvelles infections, surtout chez les populations vulnérables que sont les jeunes et les adolescents, et traiter la totalité des malades dépistés positifs.

Le Président ivoirien a plaidé afin que la question de la santé des jeunes et des adolescents soit au cœur des réflexions. 

L’autre défi selon lui, demeure le phénomène migratoire qui peut constituer une source de propagation du VIH du fait de la promiscuité observée dans les conditions de voyage mais aussi des abus sexuels subis par les migrants. 
 
Le thème proposé pour l’édition 2017 est « l’Afrique : une approche différente vers la fin du SIDA »
Alassane Ouattara Search Ouattara a indiqué que ce thème appelle de sa part certaines réflexions.

Comment réussir à identifier et diversifier les mécanismes innovants de mobilisation de ressources endogènes et exogènes ? Comment orienter la recherche scientifique pour mieux accompagner les actions de lutte contre la maladie ? Comment mobiliser le secteur privé afin qu’il prenne une part plus active dans la prévention et le traitement du VIH ? 
 
Il a invité les participants à pencher sur ces questions.

Le chef de l’Etat ivoirien estime que la mobilisation autour de la question du VIH ne doit pas faire perdre de vue la persistance des maladies émergentes, voire ré-émergentes qui mettent à mal le système de santé en quête de résilience. 

Ouattara demande enfin aux hommes et femmes, scientifiques et chercheurs, qui ont effectué le déplacement à Abidjan, que leurs réflexions consolident l’appel d’Abidjan, qui prendra en compte les avancées de la recherche en vue de changer la qualité de vie des personnes atteintes du VIH / SIDA. 
 
«L’Afrique doit aussi être actrice et non uniquement consommatrice des résultats scientifiques et technologiques des autres continents. » a-t-il conclu.

Wassimagnon, Abidjan 

Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Lutte contre le VIH/SIDA, Ouattara annonce que l'Etat a investi environ 32 milliards de FCFA de 2013 à 2017
 
 
1691 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 04/12/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Les Etats dépensent des dizaines de milliards pour affronter le SIDA et pourtant nous savons le puissant pays qui a inventé dans un de ses laboratoires ce virus pour detruire une partie de la population mondiale. .. certains vont encore prendre @Srika pour un fou.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login