Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Lavage automobile, une activité en pleine expansion à Abidjan dans le désordre
 
Un  lavage automobile (ph Koaci) 


© koaci.com– Jeudi 26 Avril 2018 –Le lavage automobile semble désormais une activité Search activité source de revenus dans les grandes villes de la Côte d’Ivoire, comme c’est le cas dans la capitale économique ivoirienne.

En plus des stations formelles de lavage automobiles, beaucoup d’autres poussent comme des champignons dans les différentes communes d’Abidjan.

De Cocody à Adjamé en passant par Abobo, Yopougon ou Koumassi, le constat est le même.

Les stations de lavage automobiles ont envahi certains espaces de la rue comme constaté par Koaci.com.

Malgré le nombre pléthorique de stations, tous les acteurs gagnent dans cette activité.
En tout cas, propriétaires, employés et mairies ne se plaignent pas du tout, ils se frottent même les mains.

Des employés rencontrés dans des stations informelles restent peu bavards sur leurs recettes journalières.

Cela se comprend, ils ont tous évité de donner des chiffres de peur de se faire agresser par des bandits puisqu’ils exercent leurs activités tard dans la nuit.

«Nous gagnons un peu pour survenir à nos besoins, » a déclaré le propriétaire d’une station dans la commune d’Abobo qui a à son actif une dizaine de sites de lavage.

Les employés certainement les moins heureux délient par contre leur langue.

Tous ou presque ont déclaré lors de notre passage que ce soit à Abobo, Adjamé ou Koumassi qu’ils se retrouvent en exerçant ce métier même s’ils ne gagnent pas grande chose pour éviter de rester dans l’oisiveté. 

«Je rentre le plus souvent à la maison avec la somme de 1000 FCFA ou plus, » a déclaré un laveur de véhicule rencontré dans un quartier de Yopougon.

Tout en gardant l’anonymat ce dernier a précisé que sur chaque véhicule lavé, il a droit à 100 FCFA or dans la station où il travaille, ils sont au nombre de 3 laveurs.

C’est d’ailleurs le barème qui appliqué presque partout et dans toutes les communes comme constaté sur le terrain par koaci.com.

«J’ai 100 FCFA sur chaque véhicule lavé, alors que le service est facturé à 500 FCFA voire 600 FCFA pour les petits véhicule» a précisé notre interlocuteur.

Ce dernier a indiqué que des propriétaires de véhicule donnent des pourboires à certains laveurs pour les motiver à bien s’occuper de leur engin.

La mairie n’a pas de problème. Selon nos investigations elle n’a jamais interdit l’installation d’une station de lavage auto quelque soit sa position alors que certains sites sont à l’origine des embouteillages sur certaines artères.

«Quand tu paies la taxe journalière et l’occupation du domaine public, (ODP) tu n’as pas de problèmes avec la mairie, » a confié un propriétaire d’une station dont l’installation est jugée inappropriée dans la commune de Koumassi.

Si les acteurs des stations informelles s’en sortent, cette situation est liée au nombre élevé de véhicules qui ont inondés la ville d’Abidjan, comme précisé par un autre propriétaire dans la commune d’Abobo.

Il faut cependant déploré qu’en plus de l’installation anarchique de certaines stations de lavage automobiles, le constat est que dans certains cas cette activité Search activité trouble la quiétude des populations.

Elles sont nombreuses, les personnes qui se plaignent à cause des stations qui sont parfois dotées de kiosques à café où il y a souvent des nuisances sonores.

Wassimagnon, Abidjan
Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Lavage automobile, une activité en pleine expansion à Abidjan dans le désordre
 
 
8115 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 26/04/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login