Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : 5è jour de grève des agents de la santé, les CHU placés sous haute surveillance
 
Vendredi matin devant le CHU de Cocody (ph KOACI)

© Koaci.com- Vendredi 09 Novembre 2018 - Comme révélé hier par KOACI, deux agents grévistes de la santé ont été mis aux arrêts (lire : https://www.koaci.com/cote-divoire-greve-secteur-sante-arrestation-deux-agents-grevistes-conduits-prefecture-police-124956.html )

La menace affichée par le gouvernement Ivoirien à travers la sommation faite à la Coordisanté Search Coordisanté n'a pas altéré la volonté des grévistes de persister dans la grève.

La tension entre la coordination des mouvements syndicaux du secteur de la santé (Coordisanté, ndlr) et les autorités ivoiriennes est palpable.

Ce vendredi 9 novembre, au CHU, de Treichville, plusieurs services ne reçoivent plus de nouveaux patients.

Le constat est le même au CHU de Yopougon où l'ambiance des grands a laissé la place à une morosité.

Au CHU de Cocody, c'est un haut détachement de la police nationale qui surveille l'établissement.

Le gouvernement ivoirien pour contraindre les agents de santé en grève, a requis le mercredi dernier le personnel.

"Celui qui refuse s'expose aux sanctions disciplinaires. Cela court jusqu'à la radiation", révèle un inspecteur du travail que nous avons joint.

Pour rappel, depuis le lundi 5 novembre, le personnel soignant et administratif de la santé est en grève Search grève de cinq jours sur toute l'étendue du territoire national.

Ils réclament le paiement aux personnels soignant de 150 points d'indices, l'octroie de logement à tout le personnel soignant et administratif, la revalorisation du taux de prime d'intéressement du secteur santé payable par trimestre.

Jean Chrésus
 
 
8602 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 09/11/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Anticfa
 
En régime présidentiel le mode de gestion des hommes et des affaires de l'État est basé sur l'intimidation et les menaces. Le peuple voit l'enrichissement sans cause du gouvernement et réclame sa part par des revendications. C'est légitime...
 
 
 
See his contributions jordanchoco2020
 
@anticfa qu a fait gbagbo tō quand y a eu les émeutes de la fin tire a balle réel 1 mort sans commentaire ciao
 
 
 
See his contributions REPUBLICAIN-CI
 
en pareil circonstance eu lieu et place des menaces c'est le dialogue qui doit primé, sinon quand les FRCI ont revendiqué avec les armes (ce qui est contraire aux règles) n'ont seulement ils ont eu gain de cause mais encore aucun d'eux n'a été radié.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login