Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: La Jeune Chambre Internationale instruit les Bouakois sur le civisme
 
© koaci.com – Vendredi 17 Mars 2017 – La Jeune Search Jeune Chambre Internationale Search Internationale (JCI) Bouaké a organisé une conférence- formation sur le civisme Search civisme à l’endroit de la population de Bouaké.

 Cette journée de formation sur le civisme Search civisme a eu pour thème : « La connaissance des institutions de la République de Côte d’Ivoire ».Une conférence a été à cette occasion prononcée par maitre Frédérick Kohou, magistrat de travail au tribunal de première instance de Bouaké. C’est le palais du carnaval de Bouaké qui a servi de cadre à cette journée de formation vendredi 17 mars 2017.

Pour le président de la JCI section Bouaké, Lamine Diawara Mohamed, cette journée est importante parce qu’elle permet de rassembler au mois 500 personnes de toutes les couches sociales et de tous bords politique afin de leur permettre non seulement de connaitre les institutions de la république mais aussi leur demander de les respecter afin d’avoir un ivoirien nouveau, prêt à vivre dans la Côte d’Ivoire émergente à l’Horizon 2020.

« Il s’agit d’un programme d’action défini par le président national de la JCI de Côte d’Ivoire (...). Vous savez que Bouaké est une ville qui est particulière à tous les niveaux et étant résidant de Bouaké, nous avons jugé bon de tout faire pour instruire la population de Bouaké sur les institutions de la république de Côte d’Ivoire. Je dis à toute la population de Bouaké que Bouaké est une très belle ville et dire aussi qu’à Bouaké, il n’y a pas que de jeunes casseurs. A Bouaké il y a des jeunes gens qui pensent bâtir et reconstruire Bouaké, qui pensent aussi qu’il y a un lendemain meilleur pour Bouaké », a-t-il affirmé.

Le secrétaire général 1 de la préfecture de Bouaké, Vakaba Koné a salué cette formation. La population de Bouaké a véritablement besoin de ce genre de formation parce que selon lui’’ elle se croit encore dans la rébellion’’. 

« L’ivoirien nouveau c’est celui qui respecte le droit d’aînesse. Mais à Bouaké on ne respecte rien, même les magistrats on ne les respecte pas. Quand il ya un accident, on empêche la police de faire des constats. C’est ce qu’on appelle l’incivisme notoire. On n’a encore le reflexe de la rébellion à Bouaké », a regretté le représentant du préfet Aka Konin.

« C’est une bonne formation parce que à Bouaké, un peu seulement on est fâché est on casse tout. Quand le feu est rouge où les motos doivent s’arrêter c’est la que les gens passent. Je vais mettre en application en ne jetant plus de sachets dans la rue », a promis la participante Léa Kossia Tamégnon.


 Donatien Kautcha, Abidjan et Source sur place à Bouaké.  

 
Click to enlarge
Côte d'Ivoire:  La Jeune Chambre Internationale instruit les Bouakois sur le civisme
 
 
2131 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/03/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login