Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Hépatites, 2 millions de personnes vivent avec le virus VHB pour une prise en charge sanitaire de 7,6 millions de FCFA par malade et par an
 

© koaci.com - Jeudi 21 Février 2019 -La situation des hépatites en Côte d’Ivoire est très alarmante, le taux de prévalence de la population est estimé à 13%.

Selon le Directeur Coordonnateur, le Professeur Allah-Kouadio Émile, en 2018, 2 millions Search 2 millions de personnes Search personnes vivant en Côte d’Ivoire étaient infectées par le VHB. 

A cela, il faut ajouter que le coût de la prise en charge Search prise en charge sanitaire des personnes Search personnes malades est excessivement élevé et il faut 7,6 millions de FCFA pour les médicaments par an Search an et par personne.

Dans le souci de contribuer à la lutte contre cette pathologie aux côtés des autorités sanitaires ivoiriennes et mondiales, la Fondation du Groupe artistique ivoirien, Levites inter a mis en place le projet « Hépatour » dont l’objectif est de sensibiliser les populations sur les dangers des hépatites.

Les hépatites virales sont des maladies extrêmement contagieuses et dangereuses voire mortelles qui n’épargnent personnes Search personnes et détruisent des familles dans le silence.

Au cours d’une rencontre d’échange avec la presse, tenue hier à Abidjan, Chairman Barthélémy Gogognon a invité les autorités sanitaires ivoiriennes à engager une communication accrue et soutenue sur les hépatites virales.

Il plaide pour un appui institutionnel, matériel, logistique et financier aux activités des ONG de lutte contre les hépatites et pour le dépistage et la prise en charge Search prise en charge gratuite des malades au même titre que le VIH Sida.

Aux partenaires nationaux ou internationaux, institutions, entreprises, personnes Search personnes de bonne volonté, Chairman souhaite un appui permanent des activités des organisations de lutte contre les hépatites.

«C’est ensemble que nous réussirons à atteindre les objectifs de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui vise à éradiquer les hépatites d’ici 2030, » a expliqué Chairman. 

Il déplore le faible nombre d’ONG engagées dans la lutte contre les hépatites virales.

«Seules 3 ONG sont engagées dans la lutte sur l’hépatite virale sur 400 reconnues ou agréées par le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, soit un taux de 0,75%, » a-t-il mentionné. 

M. Gogognon demande enfin aux malades de garder espoir, car le combat aboutira un jour.
Il faut par ailleurs souligner que l’hépatite B est une maladie extrêmement contagieuses et dangereuses voire mortelle qui n’épargne personne et n’a pas de traitement spécifique.

 
Wassimagnon
 
 
4285 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/02/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login