Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Grève à Polymousse, des agents journaliers mis à la porte
 
Devant Polymousse Search Polymousse jeudi à Abidjan

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Grève à Polymousse, des agents journaliers mis à la porte
© koaci.com – Jeudi 19 Avril 2018 - Suite à une revendication de revalorisation salariale, plusieurs agents journaliers ont été congédié mercredi à la zone industrielle de Yopougon à Abidjan par leur employeur Polymousse, une entreprise de fabrique de matelas.

Les journaliers dénoncent la mauvaise foi de leur employeur qui pour certains depuis plus d'un an n'ont pas signé de contrat de travail.

4000 FCFA (environ 6 euros) voilà le salaire que demandent les journaliers en lieu et place de 3000FCFA (environ 4,5euros) qu'ils perçoivent présentement comme salaire journalier.

Khalil, le responsable du personnel oppose un refus catégorique à la doléance des grévistes.

Pour Semaho, le porte-parole des grévistes, leur employeur est de mauvaise fois.

"Nous avons déposé sur la table de notre employeur une lettre où nous demandons une revalorisation de nos salaires. Pour nous il était question de négocier avec l'entreprise pour trouver un terrain d'entente. Même si Polymousse Search Polymousse nous augmentait après un an. Nous voulions au moins cet acquis parce que nous fournissons des efforts au-delà de ce qu'on nous paye actuellement. Malheureusement monsieur Khalil avec la complicité de la police décide de se séparer de nous parce qu'on a osé revendiquer. Ce n'est pas juste", explique Semaho le porte-parole des grévistes.

Ce jeudi 19 avril 2018, devant l'entreprise, forte présence policière (ph2) et les journaliers n'ont pas eu accès à l'usine parce que l'employeur ne veut plus avoir affaire aux grévistes.

Jean Chrésus, Abidjan
 
 
5906 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 19/04/2018
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions manokasso
 
Ah, les fameux Libanais et la pauvre Côte D'Ivoire en passant par la complicité des autorités administratives et policières.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login