Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Gondwana n'est vraiment pas Botswanga
 
Gohou et Digbeu

©Koaci.com - Samedi 22 Avril 2017 - Annoncé comique et incontournable par un tapage médiatique françafricain, on s'est souvent retrouvé grave et sans quelques mouvements habituels de Gohou, la déception du rire aurait pu être totale.

En effet, "Bienvenue au Gondwana" semble n'avoir répondu aux attentes de ceux qui voulaient outre passer les morales socio-politiques habituelles de son auteur Mamane Search Mamane comme constaté samedi soir lors d'une projection à Abidjan.

Les raisons, un jeu d'acteurs français qui avec son statisticien et sa militante, portent principalement le film, pas à la hauteur, un découpage technique rudimentaire proche d'un tournage vidéo entre Abidjan et Yamoussoukro, mais surtout un message constant politique aussi lourd qu'en décalage avec le marketing du film qui nous vend du rire.

Alors oui, le film s'en remettra à des singeries classiques de Gohou et Digbeu et quelques autres acteurs de série B ivoiriennes, retrouvés, pour certains, qui susciteront un plaisir nostalgique.

Des ingrédients du rire mais rapidement grisés par un scénario plat, sans surprise sous fond d'un sujet qui, au pays lasse vraiment, les élections présidentielles et dont on s'attendait à ce qu'il soit traité avec dérision à la façon des Thomas Ngijol et des Fabrice Eboué, étrangers pour leur part au monde de la françafrique.

Mamane semble n'avoir pu se passer du rappel clivant des médias d'Etat français (France 24, ndlr) qui, au constat de cette société civile encouragée dans le film, diffusent des informations parfois en décalage avec les réalités du terrain, et le chanteur Tiken Jah Fakholy avec son titre "quitte le pouvoir", retouché pour l'occasion, qui en Côte d'Ivoire se sera révélè en faveur d'un camp lors d'une présidentielle conflictuelle, celui alors militairement imposé par la France.

Nul doute que le public aurait souhaité les voir tourner en dérision pour véritablement décompresser.

Nous ne dirons ici que le film est dépourvu de scènes drôles. Nous relèverons celles d'un opposant tiré d'une prison pour être candidat, à qui sera remis une mallette qu'il ne souhaitera prendre dans un premier temps puis rendre après avoir appris qu'elle avait été offerte par le "président fondateur" ou encore la pirouette de la commission éléctorale logée au sein du palais présidentiel.

En résumé, ceux qui s'attendaient à pouffer de rire comme devant les "Crocodiles du Botswanga" sont en grande partie sortis déçus, comme blagués par une communication qui leur aura vendu autre chose.

Amy Touré, Abidjan

JOINDRE KOACI: +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com
 
 
17777 Visit(s)    11 Comment(s)   Add : 23/04/2017
  14 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions LICOUL2000
 
aaaaahhhhh vous vous attendiez à quoi de ces instruments culturels du lobby français ? Mamane c'est le bon nègre au service de la France qui se fait passer pour un rebelle, un peu comme les Claudy Siar ou Tiken, mais dans les moments de Gban Gban, on les entend pas critiquer les ...
aaaaahhhhh vous vous attendiez à quoi de ces instruments culturels du lobby français ? Mamane c'est le bon nègre au service de la France qui se fait passer pour un rebelle, un peu comme les Claudy Siar ou Tiken, mais dans les moments de Gban Gban, on les entend pas critiquer les agissements de leurs médias ou des positions de leurs patrons, qui est fou? ils sont à l'aise en France dans les salons
 
 
Read more
See his contributions k
 
suis allé hier soir à prima, j'ai meme pas ris, naze franchement, vs me direz mamane m'a jamais fait rire sur rfi mais j'avais pensé à tort que ça serait autre chose effectivement je pensais à un film vraiment comique comme les croco du botswanga ou retour à la cas départ
 
 
 
See his contributions FMK
 
Ce Mamane positionné comme les Asalfo ou Tiken Jah pour conforter l'influence de la France en Afrique. Moi ça me dit rien, ça fait longtemps que je ne tombe plus dans le panneau de ce que vendent les médias de l'état français, c'est comme si la RTI se mettait à faire la pub d'un ...
Ce Mamane positionné comme les Asalfo ou Tiken Jah pour conforter l'influence de la France en Afrique. Moi ça me dit rien, ça fait longtemps que je ne tombe plus dans le panneau de ce que vendent les médias de l'état français, c'est comme si la RTI se mettait à faire la pub d'un film, on aurait tout de suite la tendance lol
 
 
Read more
See his contributions couly
 
ah bon y'a tiken jah dans le film qui chante quitte le pouvoir la? il a mal merdé alors le réalisateur ou alors il a été financé par ado ou son clan, fallait prendre un neutre psssss mais c'est vrai qu'on l'a pas entendu mamane durant la crise ivoirienne ou quand l'armée français...
ah bon y'a tiken jah dans le film qui chante quitte le pouvoir la? il a mal merdé alors le réalisateur ou alors il a été financé par ado ou son clan, fallait prendre un neutre psssss mais c'est vrai qu'on l'a pas entendu mamane durant la crise ivoirienne ou quand l'armée française tirait sur les ivoiriens
 
 
Read more
See his contributions Onidas
 
Votre liberté de ton et votre croissance laisse espérer pour l'avenir du continent. Pour le reste, le sujet de l'article, pas de surprise, on sait d’où ça vient... Onidas
 
 
 
See his contributions XIX
 
Merci pour la critique et les commentaires. J'ai bien failli me faire avoir en y allant pedre mon temps. Les Crocodiles du Botwanga, je le revisite souvent. C'est du beau boulot. Mamame ecrit ses histoires pour faire plaisir a ses maitres .
 
 
 
See his contributions zougrana
 
Toutes les puissances ont leurs marionnettes locales, sur le continent, la France comme les autres ont leur "nègres" qui maquillent leur stratégie, ils tentent de distraire, de détourner l'attention voire d'intoxiquer les esprits, pendant que leur système profite
 
 
 
See his contributions k
 
... Déja quand le film commence tu as RFI qui s'affiche ensuite tu passes sur une séquence avec France 24, genre pour le faire passer comme LE media de référence durant les éléctions, aucune critique alors que ces deux médias pourraient à eux seuls faire l'objet d'un film et pour...
... Déja quand le film commence tu as RFI qui s'affiche ensuite tu passes sur une séquence avec France 24, genre pour le faire passer comme LE media de référence durant les éléctions, aucune critique alors que ces deux médias pourraient à eux seuls faire l'objet d'un film et pourraient, là suis d'accord avec ce que vous avez écrit, être tourné en dérision tellement ils sont facilement caricaturales car leurs façons trop "grossières", comme vous dites aussi, Mamane ne va pas critiquer ses employeurs qui financent en plus son film pour leur pub, c'est dommage franchement, on est plus aveugle
 
 
Read more
See his contributions De lama
 
Je suis convaincu que si Mamane avait critique la Cpi, ne serait-ce que dans une séquence d1/4 de seconde, les réfondus n'auraient eu rien à redire sur cette production. Pour eux tout se résume à gbagbo. De toutes les façons comprennent que ceux qui veulent. Le reste n'est qu'...
Je suis convaincu que si Mamane avait critique la Cpi, ne serait-ce que dans une séquence d1/4 de seconde, les réfondus n'auraient eu rien à redire sur cette production. Pour eux tout se résume à gbagbo. De toutes les façons comprennent que ceux qui veulent. Le reste n'est qu'un pure diversion
 
 
Read more
See his contributions FMK
 
@de lama, personne ici ni dans l'article n'a parlé de Gbagbo, élevez vous un peu et pas de diversion, mais la Françafrique existe et a ses méthodes qui passent, hélas, aussi par la culture, c'est ce que je retiens...
 
 
 
See his contributions dramani
 
#de lame, vous souffrez certainement d'une hypermnésie aiguë qui caractérise les individus qui ont la haine des autres. Hélas pour vous, il ne s'agit pas ici de gbagbo; mais de la France-Afrique ou Afrique-France.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login