Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Le GEPCI annonce la création de son portail et la fin de sa collaboration avec Edipresse et Webology
 
Vue de la cérémonie des voeux jeudi à Abidjan

© Koaci.com - Jeudi 25 Janvier 2018 – Finie l’idylle d’une part entre le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) et Edipresse Rechercher Edipresse et d’autre part avec le site portail de l'entreprise marocaine webology basée au Maroc, Abidjan.net.

Le GEPCI Rechercher GEPCI a décidé de rompre le contrat qui le lie avec ces deux structures et voler de ses propres ailes comme annoncé par son Président Patrice Yao.

Ce dernier a porté l’information à la connaissance du Chef de l’Etat ivoirien, ce jour à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an à la presse et aux médias.

«Notre premier motif d’espoir verra le jour dans quelques semaines, avec le lancement du premier portail de la presse écrite ivoirienne, conçu, animé et géré par l’ensemble des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire, avec une rédaction autonome et non partisane, si ce n’est le parti-pris des faits, de l’objectivité et de l’honnêteté, » a déclaré Patrice Yao.

Ce portail dénommé "pressecotedivoire" sera selon le Président du GEPCI Rechercher GEPCI un outil intégrateur de l’ensemble des titres ivoiriens et sur lequel les lecteurs pourront acheter en ligne les journaux de leur choix.

«C’est une véritable révolution dans l’univers de la presse nationale que celle de voir nos rédactions, aux postures aussi diverse voire antagonistes dans leurs contenus s’accorder pour donner naissance à un bébé commun qu’est le portail, » a-t-il ajouté.

Comme indiqué, le second motif d’espoir est le vaste chantier de la distribution que le GEPCI Rechercher GEPCI a entamé il y a plusieurs mois et pour lequel, les éditeurs de presse ont donné mandat au bureau exécutif de mettre fin à la collaboration avec Edipresse Rechercher Edipresse pour assumer la distribution de ses journeaux comme cela se fait dans certains pays africains.

«Nous y travaillons assidûment et comptons sur l’appui de l’Etat, à travers le mécanisme de la subvention à la distribution pour démarrer effectivement avant la fin de cette année, de préférence dans l’impossibilité, en l’état actuel des choses, de redresser la très forte tendance baissière des ventes, » a expliqué. M. Yao.

Le Président du GEPCI Rechercher GEPCI a indiqué que cette rupture avec Edipresse Rechercher Edipresse est due au fait que les journaux sont vendus sur 40% du territoire ivoirien et sont absents des nombreux points de vente à Abidjan où se concentre 80% du chiffre d’affaires de la presse écrite.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
14826 Visite(s)    2 Commentaire(s)   Ajouter le : 25/01/2018
  9 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions FMK
 
et dire que le site abidjan net ne vit que de sa page titrologie, la seule véritablement regardée
 
 
 
Voir ses contributions LICOUL2000
 
Oouais c'est mort pour abidjan net, ce modèle de vivre avec le contenu des autres ne pouvait pas tenir longtemps
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter