Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Ferké, des éleveurs de porcs se sentant floués dans la mesure d'indemnisation d'abattage des bêtes, interpellent les autorités
 
©Koaci.com- Mercredi 03 janvier 2018 - Les éleveurs de porcs de Ferkessédougou et Ouangolo (nord) sont mécontents Search mécontents des mesures d’indemnisation relative à l’opération d’abattage des bêtes suite à la découverte de virus porcine dans leurs zones, dans le dernier trimestre de l’année écoulée comme rapporté par une source à KOACI.

« Après l’opération d’abattage des porcs dans les zones infectées de Ferkessédougou et Ouangolodougou par la Peste Porcine Africaine (PPA) par le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, l’indemnisation a démarré le 27 décembre 2017 entre 1.000 F et 2000 F CFA par porc abattu. Ce qui signifie que pour un porc de 80 kg, vous avez 2 000 F au Maxi. Sachant que dans nos zones, près de 5 000 personnes vivent de cet élevage et que certains avaient plus 200 porcs, c’est une catastrophe !!! Il est certain qu’avec ces montants dérisoires, l’élevage de porcs ne peut plus reprendre dans ces zones donc plusieurs ménages plongeront dans la pauvreté », a-t-il déclaré, ajoutant encore que cette opération se fait sans fiche formelle d’identification, contrairement à San-Pedro où les éleveurs passent à la caisse et perçoivent 40.000 F CFA par bête Search bête tué.

Il en a profité pour interpeller les autorités à se pencher sur cette situation, surtout que certains éleveurs refusent même de prendre cet argent, estimant que c’est une « moquerie à leur encontre ».

« Nous lançons un appel vibrant et pressant au ministre Adjoumani et au Gouvernement afin qu’ils revoient leur politique d’indemnisation pour permettre une reprise de l’activité, lorsque cette pandémie sera définitivement éradiquée », a-t-il souligné, dénonçant également le fait que la mission du Ministère en charge de l’élevage n’ait pas associé la Fédération des éleveurs de porcs sur place.

Pour rappel, la porcine africaine, un virus identifié sur le continent, a été confirmée à la suite d’examens réalisés par le Laboratoire national d’appui au développement agricole (LANADA) sur les porcs résiduels. Suite à cette découverte, la consommation et la commercialisation de porcs avait été interdites dans ces zones.

De plus, une veille sanitaire dans tout le pays y compris les régions non touchées pour éviter la propagation du virus. Des postes de contrôle avaient aussi été établis pour éradiquer cette peste porcine.

Casimir Boh, Abidjan
L'actualité ivoirienne avec des notifications en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
5781 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 03/01/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login