Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Espionnage des données à caractère personnel de Orange en France, Bruno Koné «toutes les données sont stockées en Côte d'Ivoire»
 
Vue des dégâts de l'incendie lundi à Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com – Jeudi 17 Mai 2018 - Les données à caractère personnel recueillis par l’opérateur Orange Search Orange auraient été transférés en France à des fins d’espionnage des abonnés à la suite de l’incendie de son pilonne dans la commune du Plateau.

Bruno Nabagné Koné rassure les abonnés qu’il n’en est rien, car la Côte d’Ivoire est pionnière pour ce qui est de la protection des données à caractère personnel et est aujourd’hui, un exemple en Afrique voire dans le monde.

«Je voudrais très clairement dire que la Côte d’Ivoire a l’un des meilleurs dispositifs en Afrique pour ce qui est de la gestion des données à caractère personnel. Nous avons pris une loi en Côte d’Ivoire depuis 2013, je sais le nombre de pays africains qui sont venus s’ inspirer de la loi que nous avons mise en place ici, » a déclaré le ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement.

«Nous avons été l’un des premiers pays en Afrique à nous doter d’une loi sur la protection des données à caractère personnel. Beaucoup découvrent cette question depuis que les européens ont renforcé les mesures chez eux, » a-t-il poursuivi.

Selon lui la Côte d’Ivoire a pris cette loi depuis juillet 2013 et a bien anticipé sur la question en étant relativement avangardiste dans sa mise en œuvre.

«Cette loi protège complètement les données des consommateurs ivoiriens. Cette loi interdit toute exportation, tout traitement de données collectés en Côte d’Ivoire sans l’accord, sans l’autorisation expresse de l’autorité de gestion des données à caractère personnel qui est l’ARTCI. Il n’y a absolument aucune inquiétude à avoir. Beaucoup de personnes parlent du décret qui a été publié dans un journal officiel de 2016, parce que beaucoup ont lié ce décret à l’incendie que Orange Search Orange vient de subir. Cela n’a rien à voir, » a précisé le ministre.

Il a soutenu que le décret confirme que la loi marche et qu’en occurrence, il s’agit d’un service que cet opérateur à voulu commercialiser et pour lequel, il a eu besoin de demander l’autorisation de l’Autorité de régulation et conformément aux textes et toutes les dispositions, lui a donné cette autorisation.

«Il s’agit d’un service qui s’appelle, Personal Cloud qui fonctionne un peu comme One drive. Ce sont des services qui permettent de stocker à ailleurs, les données personnelles. Ces services existent dans tous les pays, » a expliqué M. Koné.

Il a mentionné que, c’est l’abonné qui décide oui ou non de stocker ses données à l’étranger, s’il ne veut pas, il ne souscrit pas.

«C’est aussi simple. Donc toutes les autres données des opérateurs qui aujourd’hui interviennent en Côte d’Ivoire sont stockées en Côte d’Ivoire. Nous pouvons le dire avec force, » a-t-il réitéré.

Enfin, le ministre a affirmé que contrairement à ce qui se dit, l’opérateur n’a aucun souscripteur sur ce service, parce qu’il n’a pas été encore lancé.

« Ils l’ont mais ils n’ont pas encore commencé à le commercialiser. Il n’y a aucune inquiétude à avoir pour vos données, elles font l’objet de protection et sont parfaitement encadrées par une loi qui existe aujourd’hui et qui est relativement forte, » conclu le porte-parole en mettant ainsi fin à la rumeur.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
9866 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/05/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login