Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : « Dozos » réorganisation et après ?
 
Koacinaute le 3 avril 2013 - Le gouvernement ivoirien a annoncé la réorganisation des « Dozos » pour mettre fin aux dérives sécuritaires nées de la crise post électorale de 2011.

La confrérie « Dozos », est estimée à plus de 120 000 reparties sur le territoire national, selon le directeur de cabinet du ministre de l’interieur, Bamba Cheick Daniel Search Bamba Cheick Daniel (voir article koaci.com).

C’est ce dernier qui a porté cette mesure gouvernementale à la population, lors du week-end pascal.

Mais ce que le chevronné de l’administration ivoirienne et ses envoyeurs ne disent pas, c’est ce qu’ils feront des « Dozos » réorganisés. Cette inquiétude soulevée ça et là mérite d’avoir une attention particulière. Parce que quand le gouvernement se donne le temps et les moyens de réorganiser une structure ou autres, c’est pour qu’elle serve de bons offices à la Nation. Si cela est pareil pour ces « Dozos », appelés par certains comme armée de « sauveurs » ou traités de milices tribales par d’autres, le gouvernement se mettra alors un doigt dans l’œil.

Depuis l’indépendance de la jeune nation ivoirienne, en 1960, la sécurité nationale a été toujours l’affaire des policiers, gendarmes, militaires et autres, jamais il n’y a eu une organisation parallèle pour secourir les éburnéens en cas de danger. Ces « Dozos » qui existent bien qu’en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays de la sous-région, ont toujours mené leurs activités de chasseurs traditionnels, et de cultivateurs. C’est à la faveur des incessantes crises que connait, la Côte d’Ivoire, qu’on a vu ces braves chasseurs tronqués leurs habits, contre celui de combattants, ralliés à la cause de certains hommes politiques. Ils serviront de supplétifs aux ex forces nouvelles dans leur guerre imposée au régime de Monsieur Laurent Gbagbo, en septembre 2002. Dans le prolongement de cette même crise, qui aboutira à celle des élections. Les « Dozos » encore eux dans leur conquête de vouloir prendre leur fauteuil présidentiel confisqué, par , Mr Gbagbo, vont faire parler d’eux de la manière la plus odieuse. Assassinats, meurtres en cascades, viols, vols, pillages, destruction et confiscation des biens d’autrui etc…, vont porter la marque des chasseurs traditionnels venus du nord du pays. Ils vont alors étendre leur champ de commandement dans toutes les parties du pays , en violent les droits humains , aux sus et aux yeux du gouvernement. Jamais, un membre n’a été traduit devant les juridictions.

Maintenant que l’Etat pense à les réorganisés , pour mettre fin à tous ce que nous avons cité si haut , est d’abord une bonne chose , mais le hic , est que le gouvernement ne nous dit pas ce que deviendront , et ce que feront les « Dozos » après leur structuration. Mais pour nous , il serait plus sage pour le gouvernement de renvoyer ces hommes venus pour combattre le régime Gbagbo et qui ont obtenu gain de cause , à leurs travaux champêtres , car un pays qui se veut emmergent d'ici 2020 , ne peut avoir dans sa société des hommes analphabètes en armes , ce qui pourrait créer un grand désordre. Mais que savons nous ? Peut être que le gouvernement veut les réorganises pour les utiliser à d’autres fins. Seul l’avenir nous le dira.

Donatien Kautcha
 
 
3344 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 03/04/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions sankara
 
Quelqu'un n'a qu a me dire ce que le gouvernement de "Magellan-Boucher" a pour ne pas meriter les qualificatifs de: Criminel, bandit ou voyou...Qu' allons-nous pas voir commme reportage sur RFI, France24, CNN et les autres si c'est Gbagbo qui initiait ceci...je pense qu'on a rien...
Quelqu'un n'a qu a me dire ce que le gouvernement de "Magellan-Boucher" a pour ne pas meriter les qualificatifs de: Criminel, bandit ou voyou...
Qu' allons-nous pas voir commme reportage sur RFI, France24, CNN et les autres si c'est Gbagbo qui initiait ceci...je pense qu'on a rien vu encore; ces marionntettes de l'Occident ont toujours des surprises pour le commun des mortels
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login