Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
CÔTE D'IVOIRE: Dossier Gbagbo- CPI : Soro apporte des éléments à Moreno-Ocampo
 
Guillaume Soro et Luis Moreno Ocampo, ici à Abidjan en octobre dernier

ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D'IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI EN EUROPE ::

© koaci.com - Guillaume Soro Search Guillaume Soro rencontrera à huit clos le procureur de la cour pénale internationale ce jeudi dans un hôtel de New York Search New York apprend t'on d'un proche collaborateur de Luis Moreno Ocampo Search Luis Moreno Ocampo joint ce mercredi par la rédaction de KOACI.

Alors que toutes les interrogations fusent sur l'objet de la rencontre qui sonne chez bon nombre de détracteurs de l'ancien disciple de Laurent Gbagbo Search Laurent Gbagbo comme une démarche à son encontre de la CPI pour les crimes survenus durant la période de la rébellion, nous apprenons de notre source, qui par ailleurs tiendra a garder l'anonymat, que le procureur qui a en charge de dossier de l'ancien président ivoirien aurait besoin d'éléments de réponse sur un bon nombre de points nécessaires pour faire avancer le dossier du nouveau pensionnaire ivoirien de la Haye .

Guillaume Soro, toujours selon notre source, qui connait mieux que personne Laurent Gbagbo Search Laurent Gbagbo et son système pour en être issu et ensuite l'avoir combattu pour après le resservir, apporterait sans nul doute ainsi des éclaircissements de taille pour la suite des procédures judiciaires à l'encontre de l'ancien président ivoirien et notamment au niveau de la personnalité de "Woody de Mama" qui par ailleurs et toujours selon nos informations s'acclimaterait de mieux à en mieux à l'hiver hollandais au point même de demander du champagne et des mets africains pour les fête de fin d'année.

Rappelons que le tout fraichement député de Ferkessedougou séjourne pour une semaine et ce depuis ce lundi aux USA dans le cadre de la 10ème Session de l’Assemblée des Etats parties au Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI).

Tout indique par ailleurs qu'en dehors de ce cadre institutionnel et protocolaire dans lequel Gullaume Soro représente officiellement la Côte d'Ivoire, que la CPI s’intéresse de près, mais pour l'heure dans la discrétion à celui qui pourrait voir son avenir hypothéqué par le chantage d'une ouverture d'un procès à son encontre pour les crimes de sangs survenus durant la période de sa responsabilité à la tête de la rébellion en Côte d'Ivoire.

Nul doute que dès lors que celui qui devrait laisser sa place de premier ministre d'ici peu après la mise en place de la nouvelle assemblée nationale en Côte d'Ivoire ne représentera pas de menace pour le régime Ouattara, rien ne sera entreprit à son encontre au niveau de la justice internationale.

Mahoudi Innocent, KOACI EUROPE, copyright © koaci.com
 
 
12040 Visit(s)    14 Comment(s)   Add : 14/12/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Nous vivons dans un monde tres BIZARRE.Comment un juge qui est suppose condamne un "suspect" peut entretenir des relations amicales-et cordiales avec le "suspect"...???Comme je ne CESSE de le dire....les jeux sont DEJA faits.Les relations internationales sont faite des SCENARIOS...
Nous vivons dans un monde tres BIZARRE.
Comment un juge qui est suppose condamne un "suspect" peut entretenir des relations amicales-et cordiales avec le "suspect"...???
Comme je ne CESSE de le dire....les jeux sont DEJA faits.
Les relations internationales sont faite des SCENARIOS.
Chez moi Mr- Soro Guillaume n'ira pas a la CPI. Pourquoi partira-t-il a la CPI???.... il pourra meme etre a la barre comme temoin pour la "CONDAMNATION" de SEM Koudou Gbagbo.
....Koudou Gbagbo commence a COMPRENDRE un peu MIEUX le monde POLITIQUE dans sa cellule de luxe de la CPI.
 
 
Read more
See his contributions prinprin
 
 Je crois que c'est une lapalissade que d'affirmer que Soro est tranquille en rencontrant Mr OcampoJe n'ai jamais vu un libérateur traduit On va prendre un petit kpêkpêrou de frci ou des dozos faitgués pour contrecarrer la balance avec le Souroukou de mama et à nous aller.Le mon...
 Je crois que c'est une lapalissade que d'affirmer que Soro est tranquille en rencontrant Mr Ocampo
Je n'ai jamais vu un libérateur traduit
On va prendre un petit kpêkpêrou de frci ou des dozos faitgués pour contrecarrer la balance avec le Souroukou de mama et à nous aller.
Le monde et ainsi fait celui qui n'a rien compris va continuer à vociférer comme Damana et autres tintins du fpi
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
DU DOIGT, DE LA MAIN, DU BRAS, DU SENS DU SACRIFICE--------------------------------------La proie est bien dans le filet. OCAMPO l’inscrira sur son tableau de chasse. Il aura été celui-là, qui emprisonnera le premier un président de la république dans ses cellules de la Haye. Il ...
DU DOIGT, DE LA MAIN, DU BRAS, DU SENS DU SACRIFICE--------------------------------------La proie est bien dans le filet. OCAMPO l’inscrira sur son tableau de chasse. Il aura été celui-là, qui emprisonnera le premier un président de la république dans ses cellules de la Haye. Il aura joué un rôle majeur dans la machinerie occidentale, qui a combattu SEM Laurent GBAGBO sous tous les fronts, réduisant sa résistance exceptionnelle finalement grâce à ses bombes sur sa résidence officielle. La justice se fait, celle des vainqueurs soit dite en passant, dans ce tribunal devant lequel européens de l’ouest n’a jamais été traîné, encore moins américain du nord. La proie est d’une envergure certaine, dans un conflit qui a vu la participation de rebelles en armes, de troupes hétéroclites et de soldat républicains en service. Des crimes sont reprochés au président de la république, naturellement car en position de légitime défense, mais aussi à ceux qui auront attaqué. Crimes répertoriés et archivés, à contre cœur, par des organismes internationaux et l’ONU, pourtant du même bord que leurs auteurs. Le sang appelle la justice, qui se met en branle et convoque par mandat d’arrêt SEM Laurent GBAGBO devant la barre hollandaise. Pour des raisons d’équilibre, l’on attend encore les invités de la partie adverse. Le régent ADO ne sera pas inquiété, on le conçoit car endossant la magistrature suprême, grâce au coup de pouce de ses supports Français et onusiens. Il s’agira donc d’accepter de sacrifier des personnes de son bord, pour assurer l’équilibre des charges devant le tribunal. La notion de sacrifice est bien connue de nos amis féticheurs du nord, adeptes de toutes les pratiques noires propres à ces populations de chasseurs et de guerriers centenaires. Plus le sacrifice est gros et important, plus la protection et la puissance le seront. Il s’agira donc de savoir ce que l’on choisira de sacrifier : le doigt, la main ou le bras ?? SORO était bien la tête pensante de la rébellion qui aura causé mort et désolation dans ce pays. Il fut aussi le ministre de la défense sous ADO, qui encadra les FRCI, crées par ADO, avec l’aide de son chef d’état major BAKAYOKO (le petit, pas le gros, ni le gras). Il y avait bien des « commandant » (menu fretin) sur le terrain, seules personnes aptes à évaluer les situations et à décider des actions, sinon à les cautionner, mais la responsabilité et la chaine de commandement est claire. Il ne sera donc pas difficile de décider de la dimension du sacrifice, mais l’on comprendra que les « sauveurs » ne se livreront pas d’eux mêmes. L’équation demeure donc difficilement solvable. OCAMPO continuera de rire jaune, devant un criminel avéré, qui ne manquera aucune occasion pour le narguer, sur ses terres ou outre mer, avec la ferme conviction que les mandats d’arrêt ne pourront le concerner, du moins tant qu’il sera au pouvoir, lui et son patron. Nous attendrons donc dans le silence et observerons cette justice qui se revendique indépendante et impartiale, s’empêtrer dans le bourbier ivoirien, au côtés de ceux qui l’auront devancée, la France, l’ONU, la CEDEAO, l’UA, l’UE. Ce sera définitivement un cas d’école dans les années à venir, à condition que ceux qui règnent maintenant, ne puissent écrire l’histoire de façon permanente !! Heureusement que la vérité finit toujours par triompher !! Merci
 
 
Read more
See his contributions tanguiguy
 
@Dabakala: Peut-être que la vérité a triomphé et que c'est le triomphe que nous voyons là. Encore une fois, nous avons prié, nous avons jeuné, nous avons mandié pour demander à Dieu d'apporter la paix sur notre pays et de punir les vrais responsables de nos malheurs. Nous l'avons...
@Dabakala: Peut-être que la vérité a triomphé et que c'est le triomphe que nous voyons là. Encore une fois, nous avons prié, nous avons jeuné, nous avons mandié pour demander à Dieu d'apporter la paix sur notre pays et de punir les vrais responsables de nos malheurs. Nous l'avons fait pendant 10 ans. Et un jour, la guerre est finie, et la paix est revenue. Peut être que nos prières ont été exaucées, peut être que c'est la lç la volonté de Dieu. Peut-etre que c'est ça le vrai Vérité? Mais nous la repoussons espérant la vérité qui nous convienne.
Une chose est sûre, il y a eu une rébellion en RCI que nous condamnons tous, de toutes nos forces. Mais la gestion de cette crise par le gouvernement de l'époque à fait qu'un grand nombre d'ivoiriens ce sont dit "En fait Gbagbo n'est pas mieux que la rébellion". Fasse à deux malheurs, Dieu pour répondre à nos prières s'est dit la rébellion a réveillé des Diables encore plus sanguinaires qu'il faut combattre.
 
 
Read more
See his contributions Comoeriver
 
Ocampo est procureur et non juge, si je ne m'abuse. Il a donc pour mission d'établir des preuves à charge pour établir la culpabilité de Gbagbo. Il revient aux avocats de l'intéressé de réunir les preuves contraires. A chacun son boulot. Ne pas le confondre avec le juge d'instru...
Ocampo est procureur et non juge, si je ne m'abuse. Il a donc pour mission d'établir des preuves à charge pour établir la culpabilité de Gbagbo. Il revient aux avocats de l'intéressé de réunir les preuves contraires. A chacun son boulot. Ne pas le confondre avec le juge d'instruction qui, lui, doit réunir des preuves à charge et à décharge.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@tanguiguy…La vérité n’appartient à personne, bien qu’abstraite. Elle est objective, interprétée de façon partisane en fonction de ses motivations. Tout ce que tu diras ici n’engagera que toi et relèvera de ton opinion, mais je pense bien que concernant la CPI, l’on parlera d’abo...
@tanguiguy…La vérité n’appartient à personne, bien qu’abstraite. Elle est objective, interprétée de façon partisane en fonction de ses motivations. Tout ce que tu diras ici n’engagera que toi et relèvera de ton opinion, mais je pense bien que concernant la CPI, l’on parlera d’abord avant tout de justice. Des crimes ont été commis de part et d’autre, dans une qualité et une proportion différente. Tes propos seront donc différemment appréciés des familles des morts de DUEKOUE, de petit Duekoue, de Guitrozon, d’ANONKOI-KOUTE, de BOUAKE. Il s’agit ici de trouver avant tout une commune mesure, réaliste et aveugle, tout ce qui caractérise la justice. Tant qu’un seul camp sera concerné et pas l’autre, on parlera de justice des vainqueurs, exactement comme en 1945 où les USA se permirent d’éteindre plus de 250.000 vies humaines, sans distinction aucune, homme, femmes, enfants, vieillards, sans être inquiétés par quelconque tribunal. Dis-toi bien que DIEU n’aura rien à voir avec tout ceci, car personne ne peut prétendre connaître ses volontés et désirs.
 
 
Read more
See his contributions tanguiguy
 
@Dabakala: je suis bien d'accord avec toi sur bien des points de ton propos. Et je suis pour que ceux qui sont responsables de la mort d'ivoiriens soient jugés et cela dans les 2 camps. Je ne crois pas en l'"hypothèse" qu'il existe un camp bien et un camp mauvais. Cependant, je d...
@Dabakala: je suis bien d'accord avec toi sur bien des points de ton propos. Et je suis pour que ceux qui sont responsables de la mort d'ivoiriens soient jugés et cela dans les 2 camps. Je ne crois pas en l'"hypothèse" qu'il existe un camp bien et un camp mauvais. Cependant, je dis et je repète que la vérité n'est souvent pas ce que l'on voit qui écorche les paupière mais bien plus complexe et bien différente. A l'évidence nous voyons tous et condamnons la rébeillion ivoirien. Mais si la CPI inculpe Gbagbo aujourd'hui, dire que cela est injuste c'est se fier à ce qu'on voit dans les médias tous les jours et se fier à ce que la RTI racontait sous Gbagbo. Que justice soit faite, mais selon LMP. De plus quand on dit ADO a corrompu la CPI, ADO a corrompu l'UA, ADO a crrompu la CEDEA, ADO a corrompu l'UEMOA, ADO a corrompu la France et les USA, ADO a corrompu l'UE... je dis arrêtons. ADO est un homme. S'il était si puissant, la RCI serait la nouvelle Chine du monde. Tous ces gens n'ont pas soutenus Gbagbo parce que la Vérité n'est pas du côté de Gbagbo. Chaque puissant a ses propres sources de renseignements en RCI, elles n'ont pas besoin d'être corrompu pour prendre position. Soyons pragmatique et arrêtons à l'instar des autres africains de reporter nos problèmes sur les autres. Assumons nos coneries. Un homme a perdu les élections et ne l'a pas accepté parce que le peuple a voté un homme soutenu par une rébellion. Le peuple a soutenu un homme lui même soutenu par une rébellion? Tant pis pour le peuple, mais le peuple est libre. ça veut dire que les agissements de Gbagbo ces 1 dernières années ont finis par exaspérés le peuple qui a préféré ce choix. Ce n'est pas parce qu'on vous attaque que vous avez le droit de tout faire et croire devenir un ange.
 
 
Read more
See his contributions tanguiguy
 
Toujours @Dabakala: je souhaite que les auteurs des crimes de Duékoué soient connus, reconnus et jugés avec la haute sévérité. je souhaite que les auteurs de la mort de Guié et de toute sa famille y compris femmes et enfants soient connus, reconnus et jugés avec la dernière énerg...
Toujours @Dabakala: je souhaite que les auteurs des crimes de Duékoué soient connus, reconnus et jugés avec la haute sévérité. je souhaite que les auteurs de la mort de Guié et de toute sa famille y compris femmes et enfants soient connus, reconnus et jugés avec la dernière énergie... la liste est longue. Et honte à celui qui pensera qu'il y a un ange et un démon.
 
 
Read more
See his contributions tanguiguy
 
Et enfin, je souhaite que Gbagbo nous dise pouqruoi pense-t-il que le monde entier est contre lui sans JAMAIS se remettre en cause. Pense-t-il être si parfait que cela? Irréprochable? Pourquoi la perte d'une élection est-t-elle plus grave que la mort de 3000 de nos concitoyens? E...
Et enfin, je souhaite que Gbagbo nous dise pouqruoi pense-t-il que le monde entier est contre lui sans JAMAIS se remettre en cause. Pense-t-il être si parfait que cela? Irréprochable? Pourquoi la perte d'une élection est-t-elle plus grave que la mort de 3000 de nos concitoyens? Est-ce possible de raissoner ainsi quand on a dirigé le même pays pendant 10ans et jouit de tous les avantages dont on ne peut énumrer le nombre et la quantité?
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@tanguiguy…la thèse du complot contre GBAGBO est vérifiée, pour peu que l’on puisse jeter un regard objectif sur la situation en côte d’ivoire. Le cas simple et usuel du recomptage est ici l’une des preuves. En outre, il faudra avoir un certain âge pour apprécier de façon objecti...
@tanguiguy…la thèse du complot contre GBAGBO est vérifiée, pour peu que l’on puisse jeter un regard objectif sur la situation en côte d’ivoire. Le cas simple et usuel du recomptage est ici l’une des preuves. En outre, il faudra avoir un certain âge pour apprécier de façon objective tout ce qui se passe dans ce pays depuis les années 90 pour aboutir à ce constat. Enfin, ton souhait de savoir qui sont les auteurs des crimes de DUEKOUE est exaucé depuis belle lurette. Les auteurs sont connus et les responsables sont au pouvoir actuellement. Ici, il ne suffit pas que GBAGBO se remette en cause ou pas. La « perte des élections », quelque soit celui qui aura perdu (les documents le prouvant ne sont pas encore déposés au près de l’ONU, ni près le conseil constitutionnel, pour archive ou consultation, tant les manipulations de CHOI étaient grotesques), ne justifie pas que l’on puisse impunément tuer des ivoiriens sans défense, quels qu’ils soient, aussi, si l’on décide de confronter GBAGBO à un tribunal pour crimes, alors il sera tout à fait logique qu’ADO se retrouve dans le même tribunal, d’où la thèse de complot. GBAGBO aura donc raison de dire que tout le monde sera contre lui, pour une simple crise électorale qu’un recomptage aurait résolue, sans conséquences fâcheuses. L’on attribuera donc la responsabilité des morts à GBAGBO, sans se demander qui a choisi de faire la guerre, avec toutes les conséquences que cela entraîne. ADO sera donc au minimum aussi responsable que GBAGBO, mais tant que la justice sera instrumentalisée, l’on comprendra qu’un seul camp sera visé par la CPI, tribunal « indépendant » et « impartial » dit-on !! Concernant ton point de vu par rapport à ADO, il sera difficile de prouver ici le lien qu’il aura avec la sphère d’influence contre GBAGBO, et ce depuis les années 90. ADO n’est pas intervenu dans las sphère politique ivoirienne par hasard, c’est bien un homme construit et instrumentalisé dès le départ par l’occident, sous entendu ici la France, les pays alliés et façon générale les groupes d’influence économique, d’affaire, sinon sionistes qui ont tous en commun la haine cotre les idées nationalistes et indépendantistes de SEM Laurent GBAGBO, qui n’est pourtant pas un saint. Chercher à te convaincre ici sera bien difficile, le cadre ne s’y prêtant pas, la place tout aussi bien. Tout ceci explique bien le réseau de financement de la rébellion, l’actions déstabilisatrices de la France, les embargos officieux économiques, le gels des relations diplomatiques, tout ceci pour faire plier un président qui trouva à chaque fois la méthode pour résister aux attaques répétitives de ce groupe, dont ADO est la pointe de l’iceberg, pour enfin aboutir à l’intrusion dans le processus électoral ivoirien. La guerre était préparée des mois à l’avance, doutant du fait que GBAGBO, vu son charisme et son assise populaire, ne puisse être vaincu dans les urnes, malgré la coalition RHDP opportuniste. OUI, malgré toutes les fraudes, SEM Laurent GBAGBO remportait les élections présidentielles, sans besoin d’annuler un seul département, juste sur la base du respect des prescriptions électorales (élimination des Pv avec plus de votant que d’inscrits, sans signatures des scrutateurs, des PV raturés etc. selon l’étude de SILS, qui fut rapidement écarté du processus électoral) La guerre fut, malgré les possibilités de résolutions pacifiques et idoines (le recomptage). Il ne s’agit pas de rejeter ses fautes sur les autres, mais de bien tenir compte des réalités contemporaines de la côte d’ivoire et de sa place dans le schéma néo impérialiste, dans lequel la fin justifie les moyens. Les interventions militaires et diplomatiques se justifieront, tant que les intérêts seront préservés. Ne nous trompons pas !! Mais il sera libre à toi de me croire ou pas. Quand on ouvre les yeux, parfois il est trop tard. Que peut on faire contre cela ? Rien, si ce n’est ce que GBAGBO aura fait : résister ! En sachant bien que l’on affronte plus fort que soi et que la défaite est inexorable !! Mais le combat d’indépendance devra bien commencer quelque part. Pourquoi pas maintenant ??
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
 @DABAKALA....CESSES de te FATIGUER.....Mr- Soro Guillaume ne sera pas a la CPI.
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
@SRIKA BLAH... ce n'est pas mon objectif d'envoyer SORO à la CPI. Juste le fait de savoir qu'il y appartient me suffit amplement. Juste pour que l'on soit tous d'accord que celui qui s'entretiendra avec SORO, devra savoir qu'il parle à un criminel en liberté, exactement comme OBA...
@SRIKA BLAH... ce n'est pas mon objectif d'envoyer SORO à la CPI. Juste le fait de savoir qu'il y appartient me suffit amplement. Juste pour que l'on soit tous d'accord que celui qui s'entretiendra avec SORO, devra savoir qu'il parle à un criminel en liberté, exactement comme OBAMA, Bush, Blair et compagnie. Le reste n'est que politique et intérêts !! Merci de t'inquiéter !!
 
 
Read more
See his contributions tanguiguy
 
Merci Dabakala pour ta réponse courtoise. J'apprécie beaucoup. C'est peut etre aussi ce qui a manqué à Gabgbo lors de la campagne du deuxième tour. Disons surtout ce qui a manqué à ceux qui le soutenaient. On peut expliquer les choses simplement, dans le respect de l'autre sans ...
Merci Dabakala pour ta réponse courtoise. J'apprécie beaucoup. C'est peut etre aussi ce qui a manqué à Gabgbo lors de la campagne du deuxième tour. Disons surtout ce qui a manqué à ceux qui le soutenaient. On peut expliquer les choses simplement, dans le respect de l'autre sans donner l'impression qu'on est en guerre. Je pense que la communication n'a jamais été le fort des partisants de Gbagbo. En écoutant la campagne du 2ième tour, je me suis dit, mince alors, après 8 ans de chaos, le FPI n'est pas rassasié des propos de haine et de division. Et j'en ai tiré ma conclusion. Sinon, je peux te guarantir Dabakala que jamais je ne soutiendrai une rébellion en Côte d'Ivoire. Merci encore d'avoir partagé ton point de vue avec moi, point de vue que je respecte.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@tanguiguy…Le choix du FPI/LMP lors de la campagne présidentielle fut délibéré. Les axes de communications étaient bien librement définis et critiquables, comme tu le fais ici, je ne les partage pas au demeurant, mais ces axes ont atteint ce qu’ils étaient supposer atteindre : la...
@tanguiguy…Le choix du FPI/LMP lors de la campagne présidentielle fut délibéré. Les axes de communications étaient bien librement définis et critiquables, comme tu le fais ici, je ne les partage pas au demeurant, mais ces axes ont atteint ce qu’ils étaient supposer atteindre : la division, la radicalisation et enfin la stigmatisation d’un groupement politique qui s’est toujours caractérisé par son appartenance à la tribu, à la région (le nord) et à la religion musulmane (ça continu d’ailleurs aujourd’hui avec les nominations tribales à tout va et un parlement du nord). Ces axes étaient au centre de la méthode de ralliement d’ADO pendant des années, vantant la persécution de ses concitoyens et mettant au centre la problématique des étrangers, dont il instrumentalisa le soutien implicite. Le point faible d’ADO (qu’il efforcera de corriger avec sa nouvelle assemblée nationale aux ordres, avec la naturalisation des étrangers etc.) est que la république de côte d’ivoire ne permet pas le vote d’étrangers lors de scrutins généraux. Les ivoiriens ( !!) proches de lui ne sont pas nombreux et il y en a une bonne partie qui partage ses idéaux et sa provenance régionale, sinon religieuse, mais qui sont traditionnellement PDCI, voire FPI/LMP. Les axes de communications du FPI/LMP tenaient compte de ceci, le vote des ivoiriens (à peine 5 millions), la stigmatisation et l’emprise des puissances étrangères, aussi bien inquiètes que sensibles au discours nationaliste de GBAGBO. Ethiquement, GBAGBO ne passait pas pour rassembleur (du point de vue de la seule composante ethnique qui supporte ADO, les dioula –Mande, gur ou affiliés). Paradoxalement, il s’affichait nationaliste et protectionniste, ce qui ressouda logiquement les autres parties de la population. Le résultat fut bien évident, une consolidation des votes des régions de l’EST à l’OUEST, en passant par Abidjan, avec un pic dans l’Agnéby, ce qui suffisait à remporter les élections présidentielles. L’effet contraire fut une radicalisation dans le Nord où ADO aura au minimum refait le même score (tout en y incluant les fraudes massives pour des raisons que l’on connaît), mais en aucun cas le vote seul des ivoiriens (je précise ivoiriens) du nord n’aurait suffi à remporter le scrutin, même en y incluant les reports de voix des quelques régions du centre et de deux autres régions, qui ne suffit pas à faire incliner la balance. Ces axes de communications, extrémistes étaient donc bien payants, mais la volonté de faire partir SEM Laurent GBAGBO par tous les moyens était bien manifeste, depuis plusieurs mois avant les élections. Le scrutin présidentiel, ses résultats étaient tout simplement accessoires, malgré la fraudes qui aurait pu suffire. C’est un GBAGBO serein, sûr de sa victoire acquise dans les urnes, malgré la fraude, qui demandera un recomptage (comme cela est exigé en RDC aujourd’hui) pour convaincre ceux qui doutaient « apparemment » de sa légitimité (aujourd’hui réaffirmé lors des législatives). L’on comprend donc très bien pourquoi la guerre fut. Tout le monde, y compris CHOI qui avait les preuves devant lui, savait bien que GBAGBO avait gagné ces élections. L’on dira donc avec les autres : « Le chien aboie, la caravane… »
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login