Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Daloa, frais d'inscriptions supplémentaires, les étudiants en colère ont réclamé leurs restitutions aux parents d'élèves
 
©Koaci.com- Jeudi 14 septembre 2017- L’ouverture de la rentrée scolaire 2017-2018 est sérieusement perturbée, suite aux actions de protestations initiées par la FESCI, débutées lundi et qui se sont poursuivies mercredi à Cocody, à travers une marche réprimée par la police.

Dans cette mouvance de protestation, les étudiants de la ville de Daloa Search Daloa ont emboité le pas à leurs homologues d’Abidjan en prenant d’assaut la cour de la direction régionale de l’Éducation nationale de Daloa, mercredi, pour également dénoncer l’augmentation abusive des frais Search frais d’inscription dans les collèges et lycées publics et privés, au titre de l’année 2017-2018, dans la cité des antilopes.

« Nous constatons que depuis le 11 septembre dernier en plus des frais Search frais d’inscription arrêtés par le gouvernement qui s’élève à 6000 FCFA , les parents d’élèves doivent encore payer de l’argent dans les établissements publics et privés de Daloa Search Daloa qui partent de 7000 FCFA à 15 000 FCFA, plus d’autres frais Search frais supplémentaires par exemple au lycée Antoine Gauze et au lycée 5, de 9500 FCFA, 10 500 FCFA au lycée 3. Nous dénonçons cette situation très amère. », a protesté le porte-parole des élèves, l’étudiant, Koffi Jeremy Toussaint Kouadio, par ailleurs, secrétaire général de la FESCI Search FESCI de la Cité universitaire Kalilou.

Estimant que ces frais Search frais supplémentaires payés par les parents d’élèves ont été institués par le directeur régional de l’Éducation nationale de Daloa, Adama Sékongo, les étudiants ont ordonné l'arrêt immédiat de ses frais Search frais supplémentaires et la restitution de l’argent aux parents d’élèves qui les ont déjà payés.

« Depuis 3 ans, les élèves du lycée 5 de Daloa Search Daloa ont été forcés à cotiser la somme de 2500 f par élève pour la construction et l’équipement de la bibliothèque. Jusqu’au jour d’aujourd’hui aucun bâtiment n’est sorti de terre. Où est donc passé cet argent ? C’est une arnaque, une vaste escroquerie au niveau national que nous dénonçons. », ont-ils encore dénoncé.

Casimir Boh, Abidjan et source particulière à Daloa

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
7413 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 14/09/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions kliner
 
Encore un dioula qui ahi ainsi à en croire que watarat qui vous pousse à xa. A escroquer et détourner partout ou vous êtes affecter. L'impunité est Lefort de ce gouvernement qui ne que mentir pour sa bonne gouvernance
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login