Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Daloa, baisse des violences basées sur le genre dans la communauté Burkinabé, les femmes invitées à continuer à les dénoncer
 
©Koaci.com- Mardi 16 janvier 2018 - La salle de conférences de la préfecture de région de Daloa a abrité, le samedi dernier, la première édition de la journée culturelle Burkinabé, placée sous le parrainage du Vice-président national des commerçants du bétail de Côte d'Ivoire, Milougou Yacouba.

Et ce, en présence des autorités administratives, coutumières, religieuses et de l’ONG OCJUD-CI dirigée par Édouard Bado.

Intervenant sur Search sur le thème : « les violences basées sur Search sur le genre (VBG), le cas de Daloa », le conférencier, Olivier Kouakou, directeur du complexe socio-éducatif de Daloa a révélé qu’une centaine de cas de violences basées sur Search sur le genre ont été enregistrés au cours de l’année 2017.

Toutefois, ce chiffre est en baisse par rapport à l’année 2016, a-t-il fait remarquer. Cette baisse, a-t-il soutenu peut être due au fait que les campagnes de sensibilisation de masse et de proximité ont porté leur fruit et donc les VBG sont de moins en moins commises à Daloa ou soit les cas des VBG ne nous sont pas rapportés.

« Etant donné que les VBG sont punis par la loi, en rapportant un cas, l’auteur pourrait être arrêté et mis en prison. Les femmes auraient donc peur de venir dénoncer les cas parce que très souvent les auteurs sont des membres de la famille ou de leur communauté », a-t-il fait remarquer, d’autant plus que dans certaines cultures Burkinabé, il est permis d’enlever sa femme, alors que cela constitue une violation grave des droits de la femme.

C’est pour cela, à travers cette journée dédiée à la promotion de la culture Burkinabé, il a expliqué vouloir les amener à bannir de leur comportement toutes les infractions liées aux VBG, tout en insistant sur Search sur le fait que les mariages coutumiers entre mineurs sont interdits en Côte d’Ivoire ainsi que toute union en dessous de 18 ans pour la jeune fille et de 20 ans pour le jeune garçon.

En outre, il a invité les femmes, les jeunes filles et les jeunes garçons à dénoncer toute forme de VBG, lorsqu’ils ou elles sont victimes de violences sexuelles, afin qu’ils soient pris en charge médicalement et psychologiquement par les services ; ensuite, il leur reviendra (la victime) de porter plainte.

Pour sa part, Ouédraogo Salif, commissaire général du Haut conseil des Burkinabé du Haut Sassandra Search Haut Sassandra a rappelé que cette journée culturelle organisée par sa jeunesse est un facteur de divertissement et de renforcement de la cohésion sociale qui vise à faire découvrir la culture Burkinabé aux différentes communautés.

« Nous avons présenté à travers des diapos notre pays le Burkina Faso, notre culture et notre gastronomie, nous voulons à travers cette journée culturelle renforcer la cohésion sociale entre nous et les différentes communautés vivantes sur Search sur le sol ivoirien », a-t-il conclu.

Casimir Boh, Abidjan et une source sur Search sur place
 
 
5066 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 16/01/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login