Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Crise au sein de la FENUJECI, le ministre Sidy Touré mis en cause par l'actuel bureau exécutif
 
Eric Amiha (centre) mercredi à Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com – Jeudi 17 Mai 2018 - La crise au sein de la Fédération nationale des unions de jeunesses communales de Côte d'Ivoire (FENUJECI) a pris une nouvelle tournure, en dépit de la décision de justice rendue le 13 juillet 2017 par le tribunal de première instance d'Abidjan Plateau, qui reconnaît comme mandant légal de cette faîtière, Eric Amiha.

Le bureau exécutif actuel a animé mercredi une conférence de presse à son siège d'Abidjan-Treichville, au cours de laquelle, il a accusé le ministre de tutelle, Sidy Tiémoko Touré d’être l’instigateur de la crise qui secoue la FENUJECI.

«La FENUJECI Search FENUJECI voudrait attirer l'attention de la nation et la prendre à témoin sur les agissements du ministre Sidy Touré Search Sidy Touré qui se révèle, dans ses faits et gestes, être le véritable problème de la situation que connaît la faitière et nous lui tenons donc responsable de tout ce qui pourrait advenir au sein de nos jeunesses communales, » préviennent, les membres du Bureau exécutif.

Leur mécontentement est né du fait qu'un groupuscule de personnes se réclamant de l'ancien président Sylla Souleymane ,qui d'ailleurs aurait annoncé publiquement en fin avril dernier sa démission veulent contre toute attente organiser avec la caution du ministre de la jeunesse, un congrès illégal les 19 et 20 mai prochain.

Le bureau exécutif légal s'oppose à l’organisation de ce congrès et exige son report de deux mois, soit les 24 et 25 Août prochains.

Les membres du bureaux estiment que cette démarche est aux antipodes des textes de la FENUJECI Search FENUJECI qui voudrait qu'avant tout congrès que plusieurs conditions soient au préalable remplies.

«Conformément aux textes de la FENUJECI, l'organisation de tout congrès requiert préalablement le renouvèlement des instances de base. Et c'est au bureau exécutif national de convoquer ce congrès et au ministère de l'intérieur de donner l'autorisation de leur exécution, » a expliqué Eric Amiha.

La FENUJECI Search FENUJECI pose comme préalable la nomination d’un comité d'organisation par le bureau légal qui sera mis en place pour procéder d'abord aux renouvellement des instances, car 80 communes sur les 197 ont des présidents de jeunesses communales frappés par la limite d'âge qui oscille entre 18 et 35 ans.

Les membres de l'instance dirigeante restent convaincus que force reste à la loi et ont à l'occasion félicité le chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly pour la grandeur d'esprit dont il a fait preuve lors de son implication au règlement de la crise.

Ils ne veulent pas enfin céder à la manipulation du ministre de la Promotion de la jeunesse en rappelant au passage qu’il a reçu, les deux parties les 8 et 9 mai derniers.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
3115 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/05/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login