Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Célébration de «Paquinou», le phénomène s'étend aux villages du nord du pays
 
Boisson et Paquinou Search Paquinou font bon ménage

© koaci.com – Dimanche 1er Avril 2018 – Chaque année, les populations baoulé Search baoulé originaires du centre de la Côte d’Ivoire célèbrent la Pacques résurrection de Jésus Christ, « Paquinou Search Paquinou ».

Ce phénomène gagne du terrain au fur et à mesure que les années passent et a dépassé les frontières du centre du pays.

Le nord est désormais rentré dans la danse. Comme les populations du centre, celles de cette partie du pays, mettent à profit la période de la semaine pascale pour se réunir dans les villages et parler de développement.

Depuis des années l’on assiste à l’organisation de rencontres dans la partie septentrionale du pays durant la fête de la Pacques.

Cette année encore, les populations ont déferlé dans les villages des départements de Niakara, Korhogo, Ferké, pour prendre part aux activités des mutuelles de développement.

Heureusement l’édition 2018 de la célébration de la Pacques a coïncidé avec la campagne commerciale de l’anacarde dans le nord.

Les populations ont les ressources nécessaires pour célébrer la Pacques, même si cette campagne semble moins fructueuse que la précédente à cause de la faible production de l’anacarde.

Si au nord, ce sont pour la plupart les cadres qui font le déplacement dans les villages, au centre en plus de cette catégorie de personnes, les planteurs baoulé Search baoulé de cacao et de café prennent d’assaut les villages après un an d’absence ou plus.

«C’est un grand moment de retrouvailles des fils et filles de même village partis créés des plantations de café, cacao, hévéa, etc. en zone forestière, au sud et à l’ouest du pays ou encore exerçant en zone urbaine, pour réfléchir sur les questions liées au développement. Ce, en marge de l’aspect festif ponctué généralement de danses tradi-modernes, de partage de mets variés, de règlement de problèmes familiaux, etc., » explique un cadre du village de Molonoublé.

Nous apprenions par ailleurs que cette année, les « fêtards » ont eu du mal à se rendre dans leurs différents villages.

Il s’agit principalement de ceux qui ont quitté leur lieu de résidence, le vendredi.

Ils auraient connu un calvaire indescriptible entre Yamoussoukro Search Yamoussoukro et Tiébissou Search Tiébissou à cause des embouteillages monstres dus à l’incivisme des conducteurs.

Des transporteurs affirment avoir rallié cette distance de moins de 30 Km à plus de 5 heures de temps alors qu’habituellement, ils le font en 40 minutes.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
43964 Visit(s)    5 Comment(s)   Add : 01/04/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions XIX
 
Bonne fête de Pâques à tous. C’est la plus importante fête chrétienne.
 
 
 
See his contributions MAMADEGA
 
Regardez, XIX Le signe du Diable, l'un des destructeurs de ce pays, un des haineux pour rien essayant de jouer à l'ange.Amusant. Le type se débattant pour cacher sa machette qui déborde de sa pocheOn connait ta pensée profonde monsieur.Wassimagnon, je m'inscris en faux quand tu d...
Regardez, XIX Le signe du Diable, l'un des destructeurs de ce pays, un des haineux pour rien essayant de jouer à l'ange.
Amusant. Le type se débattant pour cacher sa machette qui déborde de sa poche
On connait ta pensée profonde monsieur.
Wassimagnon, je m'inscris en faux quand tu dis : '' Ce phénomène gagne du terrain au fur et à mesure que les années passent et a dépassé les frontières du centre du pays.''
Je viens de suivre la procession des chrétiens de mon quartier comme je le fais depuis des années. Aujourd'hui, en 30 minutes la chose était réglée. Là où, il y a seulement une quinzaine d'année, le défilé durait au bas mot 2 heures. Tout le monde défilait, les gens du Sud, les gens du Nord, les chrétiens, les pas chrétiens. Chacun esquissait des pas de danse au son de la fanfare..
C'était coloré, vivant, joyeux.
En effet à cette époque là, Pâques était la fête de tout le monde. Ce n'était pas encore '' la plus importante fête chrétienne''.
Contrairement à ce que tu dis, la Pâques était considérée pour tout le monde comme une fête surtout de retrouvaille comme pour les Baoulé.
La célébration de la résurrection de Jésus Christ est certes importante mais accessoire. Ce qui est important à ''Paquinou'' ce sont les retrouvailles. Ceux qui se sont vus récemment ne trouvent pas nécessaire de se déplacer pour aller au village et célèbrent l'événement à Abidjan ou autres grandes villes comme au Nord.
Aujourd'hui, malheureusement les parkings sont partagés, XIX Le signe du Diable et ceux qui lui ressemblent sont passés par là.
 
 
Read more
See his contributions CD
 
Cette information me réjouit énormément. Au moins ils ont compris que c'est pas l'Etat qui a développé nos villages du centre. Ce sont les enfants qui se réunissent pour construire leur localité. Ils ont découvert que loin d'être abandonnés par l'Etat, ce sont eux même qui ont a...
Cette information me réjouit énormément. Au moins ils ont compris que c'est pas l'Etat qui a développé nos villages du centre. Ce sont les enfants qui se réunissent pour construire leur localité. Ils ont découvert que loin d'être abandonnés par l'Etat, ce sont eux même qui ont abandonné leurs villes et villages en construisant partout où ils se sont installés. Tout ça, Mamadou Coulibaly l'a dit lors du Forum de la réconciliation et ça lui a valu presqu'une Fatoi. A cette allure on peut espérer l'éloignement du spectre de la rébellion sous un fallacieux prétexte du Nord abandonné. Ils sont au pouvoir aujourd'hui et ils ont compris la réalité des choses. Du courage les gens se moquaient des Baoulés sans savoir que Paquinou est une occasion pour penser le développement.
 
 
Read more
See his contributions MAMADEGA
 
Le même Mamadou Coulibaly a dit aussi que pour rentrer à l'école de police, de gendarmerie, il y avait liste qui venait de ministres, de première dame, du village.Je crois que çà lui a valu quelque chose d'autre qu'une ''fatoi'', quelque chose de plus léger qui l'a amené à créer ...
Le même Mamadou Coulibaly a dit aussi que pour rentrer à l'école de police, de gendarmerie, il y avait liste qui venait de ministres, de première dame, du village.
Je crois que çà lui a valu quelque chose d'autre qu'une ''fatoi'', quelque chose de plus léger qui l'a amené à créer son parti politique.
Des personnes avaient même commencé à dire qu'il n'est pas Ivoirien
Apparemment certains étaient sur la lune.
Les mêmes étaient probablement encore sur cette planète quand Fologo et un policier montraient à la télévision des sacs pleins de CNI arrachées aux Nordistes sous le prétexte que de par leurs noms on voit que se sont des étrangers.
Les mêmes étaient surement loin de la terre quand madame Bamba, née Couaho, petite sœur de Feu Béchio se faisait ridiculiser par des policiers en ces termes :
- Toi une Couaho, tu fais quoi avec des étrangers ?
- Tu n'as pas pu trouver un mari au village ?
- Pour être avec des gens comme çà, tu devais être serrée heinn ?
Des propos jolis, jolis on été tenu ce jour. L'autre était en balade sur le sol lunaire
Passons.
Africains qui pensent développement ?
Ivoiriens qui pensent développement ?
On croirait rêver. Tellement c'est beau, ''penser développement''
La vérité est toute autre.
Et la haine qui transparait quand ''le monsieur'' dit : '' A cette allure on peut espérer l'éloignement du spectre de la rébellion sous un fallacieux prétexte du Nord abandonné'' et qu'il ajoute : '' Ils sont au pouvoir aujourd'hui et ils ont compris la réalité des choses'' est révélateur et montre qu'il que n'a rien compris. Or il croit comprendre.
Ses dires montrent qu'il est animé de noirs desseins.
Mauvais médicament qu'on donne à une maladie qu'on ne connait pas.
Mais, il faut bien jouer au bon médecin.
La rébellion n'a rien à voir et n'a jamais eu à voir avec '' un fallacieux prétexte du Nord abandonné''.
On peut en parler longuement, mais là aussi passons.
Un voyant qui veut jouer à l'aveugle ne peut recevoir aucune aide.
Personne ne se moquait des Baoulé pour ''Paquinou''. Au contraire. Tout le monde savait que c'était une occasion pour les Baoulé :
- de se retrouver, boire ensemble, jouer, danser
- retrouver les parents qu'on n'a pas vu il y a longtemps
- régler les problèmes familiaux
- de se revoir et pour voir comment renouer les relations distendues
- de voir comment faire avancer les choses et ne pas tout attendre des autres au sens large.
Cette grande ''migration papale'' faisait dire aux gens sans moqueries : ''fait çà maintenant, fait ceci, fait cela avec ton ami, ton patron car à telle date c'est paquinou, en bon Baoulé il ne sera pas là''. C'était et c'est dit sans haine, sans méchanceté.
Paquinou n'a jamais été '' une occasion pour penser le développement''.
Eh ben dis donc, quelle percée.
Mais comme il n'est jamais tard pour bien faire
Il est bien de voir aujourd'hui (comme par magie), les Baoulé chercher à '' penser le développement''. Ils vont de ce fait, amener les autres Ivoiriens sans exclusion à être positif et ne pas penser qu'eux seuls sont les dépositaires du pouvoir qui leur appartient de sang.
Comme si on ne voyait pas tout ce qu'ils traficotent.
L'autre aurait dit : ''on voit le dos des nageurs''
Les margouillats des savanes herbeuses ne s'entendent plus, c'est le moment de prendre notre affaire, notre ''likè''.
Feu le président FHB, un vrai Baoulé disait : '' Ils parlent de démocratie, de developpement mais en réalité c'est une affaire de pousse toi que je m'y mette''.
Tout ce que ce pays a traversé le prouve, montre qu'il avait raison avant l'heure.
Quel Baoulé a ajouté une pierre à tout ce qu'il a fait et laissé à Yamoussoukro ?
Yamoussoukro est pourtant une terre Baoulé ? Non ?
Il y a eu de nombreux ''paquinou'' depuis sa mort le 7 décembre 1993 ou pas ?
C'est hier que ce grand visionnaire est parti. Ce qui explique pourquoi le développement décidé pendant les ''paquinou'' n'ont pas commencé à avoir effet sur cette ville et sur d'autres villes Baoulé. Oui ?
Cela fait au moins 25 ans de paquinou, un quart de siècle. Certains pays ont utilisé ce temps pour apprendre à lancer des fusées, à avancer en Informatique, en IA, en robotique.
Et nous ?
Dans tout çà ?
Entrain de parler de fatwa, (non ''fatoi'') et préparer des plans pour ces fomenteurs de rébellion
Des jours sombres attendent encore ce pays
Que Dieu nous aide
 
 
Read more
See his contributions MAMADEGA
 
Il y a des non-dits terribles dans les paroles de ''monsieur Fatoi'' quand il dit : '' Ils sont au pouvoir aujourd'hui et ils ont compris la réalité des choses. ''- Est-ce pour dire que : lui et les Baoulé ne sont pas au pouvoir aujourd'hui ? que c'est une affaire des dioula et d...
Il y a des non-dits terribles dans les paroles de ''monsieur Fatoi'' quand il dit : '' Ils sont au pouvoir aujourd'hui et ils ont compris la réalité des choses. ''
- Est-ce pour dire que : lui et les Baoulé ne sont pas au pouvoir aujourd'hui ? que c'est une affaire des dioula et des dioula seuls ?
- Est-ce aussi pour dire que : ADO et ses microbes sont seuls comptables de la mauvais gestion actuelle du pays ?
- Est-ce aussi pour dire que diriger n'est pas facile et n'est réservé qu'à eux seuls qui ont le sang pur et bleu ?
- Est-ce pour dire enfin que ADO, ses Rats du Golf , ses Rats d'Abobo et ses Rats des villes ne valent rien ? Et que les voilà incapables devant le pouvoir ?
Surement un peu des quatre.
Conclusion de cette terrible phrase ?
Ce n'est donc pas un pouvoir RHDP, les margouillats dirigent seuls.
Les baoulé n'ont pas de postes ministériels, ils n'ont pas de Directeurs d'Administration, de PCA, de grands types.
Et pourtant
Guerre de pouvoir
Si çà ne va pas, regarder dans cette direction là, regarder ceux qui ne savent pas ''penser le développement'' comme eux à sang bleu savent si bien le faire.
Heureusement pour nous, la nomination de Jeannot Ahoussou Kouadio vient éclairer un peu tout çà.
Attendons de voir qui il va mettre autour et au près de lui.
ADO le souffre douleur, l'exutoire. Lui et ses rats, ses microbes, ses rebelles, vient encore de frapper, de montrer qu'il est au dessus de la mêlée.
Il n'est pas compris, c'est sur
Sa position n'est pas comprise
Sa posture est difficile, mais il la tient
Vivement que ceux qui savent '' penser le développement'' viennent le rejoindre avec sincérité dans la fraternité véritable et sans calculs
La Cote d'Ivoire, pays de l'hospitalité en a besoin
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login