Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Causerie-débat, sur la justice post-crise, debats houleux entre plusieurs experts nationaux internationaux et le public sur le procès Gbagbo et Blé Goudé devant la CPI
 
©koaci.com - Jeudi 11 Octobre 2018 –  À l'hôtel Gestone à Cocody Riviera 2 (commune résidentiel) ce jeudi 11 octobre 2018, une causerie-débat a eu lieu sur la justice post-crise en Côte d'Ivoire, comme constaté sur place par KOACI.

Les débats étaient houleux entre le public et les panélistes.

La rencontre de ce jour qui a debuté à 9H avait pour thème général, ‘’contribuer au déroulement de procès post crise équitables et impartiaux pour une réconciliation effective et durable en Côte d’Ivoire’’.

Cette causerie-débat, à l'initiative de l’ONG Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme (OIDH) a vu la participation de plusieurs de panélistes nationaux et internationaux sur différents thèmes.

Pour Erick Aimé Semian, président de l'OIDH organisateur de cette causerie-débat, la justice a souvent manqué des rendez-vous en Côte d'Ivoire.

"Avons-nous bien fait ce qu'il faut? Marquons une pause aujourd'hui pour débattre et marquer les intérêts sociaux dans notre pays. Avec la justice, on ne fait pas de mi-temps. J'espère que les échanges seront fructueux ", a précisé le président de l'OIDH dans son allocution.

Ce débat avait pour point focal «le procès Gbagbo et Blé Goudé devant la CPI : Vues à mi-parcours », un point sur lequel les avis étaient loin d'être partagés entre panelistes et le public

Ce thème a vu la participation des panelistes de Thijs BOUWKNEGT de Netherlands Institute for War, Holocaust&Genocide Studies (NIOD) , de Me Hyacinthe GBIEGBA, expert, coalition centrafricaine pour la CPI, Pascal KAMBALE, Program Manager AFRO, OSIWA-Dakar - André Silvère KONAN, Analyste Politique, Abraham Kouassi, journaliste et Me Drissa TRAORE, Vice-Président de la FIDH.

Pour Thijs BOUWKNEGT responsable de Netherlands Institute for War à qui il revenu de faire l'introduction sur la question, il explique que le cas de l'ex-président Laurent Gbagbo et son ancien Charles Blé Goudé est très complexe.

"Nous voulons voir la CPI avoir des procès équitables. Il faut noter la complexité des enquêtes pour avoir des témoins. Le procès dans les premiers 6 mois a été très complexe. Pour avoir des témoins, c'était difficile. Aussi on a eu des témoins qui avaient peur. Le procès ne lie pas forcément le témoin au crime qui a été commis. Il y a plusieurs scénaris possibles dans le procès Gbagbo et Blé Goudé. Les juges peuvent prononcer un acquittement ou encore ils peuvent à l'état actuel des choses décider que le procès continue", a-t-il expliqué.

Après l'exposé de Thijs BOUWKNEGT, il est revenu aux panelistes de donner leurs points de vu.

Débat houleux entre les panelistes et le public. Plusieurs personnes dans le public ont soutenu que le règlement des procédures de la CPI soit revu pour faciliter l'accélération du procès.

Le temps qui est mis dans le procès Gbagbo et Blé Goudé laisse entrevoir une justice de vainqueurs a soutenu Me Hyacinthe Gbiegba.

Pour Pulchérie Gbalet Search Pulchérie Gbalet du forum des organisations de la société civile Ivoirienne (Forsi) qui a réagit dans le public, le temps joue contre les intérêts des victimes

"Le peuple Ivoirien ne s'est pas senti concerné par les décisions de justice en Côte d'Ivoire. La CPI n'a pas montré sa bonne foi dans le procès Gbagbo et Blé Goudé. Aujourd'hui, nous avons beaucoup d'injustice en Côte d'Ivoire. Le temps joue en notre défaveur parce que ce temps nous a permis de constater la mauvaise foi des acteurs dans cette crise Ivoirienne", a-t-elle fait remarquer.

Une autre réaction dans le public de Gbalet Digbeu, 2eme vice président de la Covici, une association des victimes de la crise post-électorale.

"Sur quelle base juridique, on peut se permettre de dire qu'il y a eu 3000 morts en Côte d'Ivoire ? Le procès Gbagbo et Blé on sait quand il a commencé, mais on ne sait pas quand il va prendre fin. Quelle est crédibilité de la CPI ? Le temps joue contre les intérêts des victimes dans cette crise ivoirienne", a-t-il aussi soutenu.

À cette discussion, il a aussi été fait, la bilan à mi-parcours de la CPI dans le procès Blé Goudé et Laurent Gbagbo.

Des panélistes ont invité le public à faire la différence entre le bureau de la procureur et le cour pénale internationale.

Notons qu'à cette causerie-débat, trois autres thèmes étaient inscrits à l'ordre du jour à savoir, la "justice post crise en Côte d’Ivoire et réconciliation nationale effective : Quelles conditions et quelles stratégies ? ", "la cour pénale Internationale vingt ans après : Parcours et bilan d’un combat en vue de la lutte contre l’impunité, notamment en Afrique’’ et "un partage d’expériences de justice post crise, notamment les cas du Sud Soudan, de la RCA, de la RDC, du Mali et de la Guinée".

Jean Chrésus
 
 
9833 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 11/10/2018
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
Ecoutez les propos diaboliques de ce cancre frontiste et assimilé de Gbalet qui remet en doute les nombreux morts causés par la volonté stupide d'un minable sauvage gbagba et de ses chiens enrages du fpi. Tu perds comme gbagba des élections et cause une guerre en disant que le pr...
Ecoutez les propos diaboliques de ce cancre frontiste et assimilé de Gbalet qui remet en doute les nombreux morts causés par la volonté stupide d'un minable sauvage gbagba et de ses chiens enrages du fpi. Tu perds comme gbagba des élections et cause une guerre en disant que le président élu n'aurait aucun pays à gouverner. Ils causent la mort des innocents et se moquent d'eux. Ces individus sont vraiment MAUDITS. Ils sont alors surpris que les Ivoiriens les ont vomi et qu'ils sont en de disparition. Mais bon, qu'espérer de plus venant de membres de la bétépack ? Ko "causerie-débat"...

Comme des millions d'Ivoiriens, on observe...
 
 
Read more
See his contributions christ222
 
je pense que la cpi est comme un organisme qui juge ou qui considèere un groupe . mais ca marcherais plus si elle appartenait au pays
 
 
 
See his contributions Peace101
 
Ce n'est pas une causerie-débat, c'est une causerie-moquerie...
 
 
 
See his contributions djugu
 
"Nous voulons voir la CPI............................. le témoin au crime qui a été commis. La CPI envoie les gens justifier les errements auxquels l'on a assisté au cour de ce proces."Il y a plusieurs scénaris possibles dans le procès Gbagbo et Blé Goudé. Les juges peuven...
"Nous voulons voir la CPI............................. le témoin au crime qui a été commis.
La CPI envoie les gens justifier les errements auxquels l'on a assisté au cour de ce proces.

"Il y a plusieurs scénaris possibles dans le procès Gbagbo et Blé Goudé. Les juges peuvent prononcer un acquittement ou encore ils peuvent à l'état actuel des choses décider que le procès continue", a-t-il expliqué."
La CPI envoie les gens préparer l'esprit des ivoiriens sur une éventuelle continuation du process jusqu’à ce que ouattara finisse son mandat.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login