Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, un forage hydraulique construit à N'guattakro
 
© koaci.com - Lundi 24 septembre 2018 -Hamed Koffi Zarour aux populations: "nous devons sortir de la mentalité d'assisté et de sous- développé pour acquérir un esprit entreprenant et participatif". Même si aujourd'hui, il est important de reconnaître les nombreux efforts faits par l'État de Côte d'Ivoire pour aider la population à avoir de l'eau potable dans les robinets, efforts aussi appuyés par le secours de l'être suprême Dieu, qui arrose la région de Gbêkê depuis un moment, l'on peut aussi affirmer sans se tromper que la population n'est pas totalement satisfaite, surtout de la qualité de l'eau dans les quartiers comme Ahouniassou, N'dakro, etc., les aides à la populations sont toujours les bienvenus.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Bouaké, un forage hydraulique construit à N'guattakro
C'est dans ce cadre d'aide à la population que s'inscrit l'action de l'opérateur économique Hamed Koffi Zarour à l'endroit de la population des quartiers N'guattakro Search N'guattakro et Ahouniassou.

En effet, promis seulement le mois dernier, le forage de N'guattakro Search N'guattakro a été remis à la population le dimanche 23 septembre 2018 , au cour d'une cérémonie tenue à l'EPP N'guattakro1.

C'est dans un Baoulé clair émaillé souvent de proverbes profonds que M.Koffi Hamed Zarour, natif du village de Andobo- Alluibo du département de Sakassou, donc cadre de la région de Gbêkê s'est adressé à ses parents.Il a saisi l'occasion pour livrer un message droit à ses parents et surtout aux nombreux jeunes présents à cette cérémonie de remise du forage hydraulique Search forage hydraulique de N'guattakro.

<< le Sous- développement a une composante culturelle,liée à la mentalité. Nous devons sortir de la mentalité d'assisté et de Sous- développé pour acquérir un esprit entreprenant et participatif, car en définitive, c'est notre responsabilité collective et individuelle.
Le temps est venu où chaque citoyen Ivoirien doit se poser désormais la question en toute conscience, non plus de savoir ce que l'État fait pour sa région, et pour lui,mais ce que lui-même fait pour son village, pour sa région, pour son pays, et pour améliorer sa propre situation,plutôt que de rester dans une attitude attentiste>>, a affirmé M.Koffi Zarour Hamed.

Il a donc lancé un appel à tous les cadres de la région de Gbêkê, et de la Côte d'Ivoire les exhortant à prendre leur place dans l'économie sociale et solidaire de la Côte d'Ivoire.

Revenant sur les raisons qui l'on poussé à construire et à offrir gracieusement un forage d'un coût de plusieurs millions de francs sans odeurs Politiques mais une action purement sociale et solidaire, le donateur Zarour Koffi a répondu en ces termes:

<< il m'est personnellement insupportable, de savoir que mes frères de Gbêkê, ma région d'origine, vivent dans la difficulté, faute d'eau,sans me sentir interpellé, et sans que je ne puisse lui témoigner ma fidélité>>.

C'est une population du quartier N'guattakro Search N'guattakro en liesse qui a réceptionné le forage.Le chef de terre Nanan Kouakou Koffi dit Aka Oussou II , qui a traduit les remerciements de la population au donateur Zarour Hamed Koffi.

Les femmes des associations du quartiers Ahouniassou ont reçu également une broyeuse de manioc d'une capacité de 1,3 tonnes.

Chefs traditionnels, religieux, femmes, jeunes, tous ont formulé des prières de bénédiction à M.Koffi Zarour Hamed.


Donatien Kautcha, Abidjan et Correspondant à Bouaké
 
 
3514 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 24/09/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions dramani
 
Merci M. Hamed Koffi Zarour pour ce geste louable à l'endroit de la population! On attend toujours que les 1080 milliards des casses des agences de la BCEAO par les dignes fils du centre et du nord révoltés par la trop grande pauvreté de ces régions, servent enfin à investir dans...
Merci M. Hamed Koffi Zarour pour ce geste louable à l'endroit de la population! On attend toujours que les 1080 milliards des casses des agences de la BCEAO par les dignes fils du centre et du nord révoltés par la trop grande pauvreté de ces régions, servent enfin à investir dans un puits, une école ou un dispensaire. Au lieu de cela, ils ont tous investi a Ouaga 2000 au burkina Faso et même a babi, mais paradoxalement pas au centre et au nord. C'est avec stupeur, au lendemain de la crise, qu'on a découvert le centre et le nord du pays en lambeau et délabrement total, et pourtant c'est pas l'argent des casses de la BCEAO et des trafics illégaux et contrebandes en tout genre qui manquait. Allez y comprendre !
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login