Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire :Bouaké, les femmes plaident pour plus d'accessibilité et de gratuité aux méthodes contraceptives
 
© koaci.com- Mardi 26 Septembre 2017- A l'occasion de la 2 ème édition de la journée mondiale de la contraception en Côte d'Ivoire , la 11ième mondiale célébrée officiellement mardi 26 septembre 2017 à Bouaké , les femmes de cette ville ont plaidé auprès de madame Diango Nobou Claudine, la représentante de madame la ministre de la santé et de l'hygiène publique pour que les méthodes contraceptives soient plus accessibles pour elles, voire même gratuites.

'' Madame la ministre, le manque d'informations sur les méthodes contraceptives crée beaucoup de problèmes que sont: le divorce dans les ménages, la déscolarisation de nos filles par la survenue de la grossesse.

Vous devez donc œuvrer afin que ce service de santé soit disponible et gratuit à travers tout le pays. Toute la population de Bouaké compte sur vous pour que toutes ces méthodes contraceptives soient plus accessibles pour elles, voire même gratuites '', a plaidé Ballo Arhamatou Search Ballo Arhamatou , la porte parole des femmes de Bouaké.

Au nom des femmes de Bouaké , Arhamatou Ballo a salué les organisateurs de cette journée.
'' Cette journée qui vise à faire connaitre les différents moyens de contraception aux populations de manière à pouvoir choisir son nombre d'enfants en toute responsabilité, donc de limiter le nombre de grossesses non désirées et les avortements avec leur conséquences est la bienvenue car, elle permettra à nous et à nos enfants adolescentes et jeunes d'avoir une sexualité responsable car ceux- ci ont de plus en plus une sexualité plus active et une vie procréative précoce '' .

Une autre mère, l'honorable Mondeny Diomandé, député de Bouaké commune a saisi cette opportunité pour donner des conseils aux femmes surtout adolescentes.

'' Il y'a trop de conséquences dans les grossesses non désirées, il y'a l'avortement qui peut vous rendre stérile pour toute la vie.Une femme qui n'a pas d'enfants par sa propre faute devient double regret. Nous sommes tous redevables à Dieu.

On ne serait pas là si nos parents avaient décidé de supprimer notre vie dès la conception.
On ne peut pas les empêcher d'aller avec leur partenaire , mais on peut leur indiquer les voies et moyens pour ne pas être enceinte quand elles ne le voudront pas '', s'est exprime Mondeny Diomandé.

C’est le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) à travers le Programme National de la Santé de la Mère et de l’Enfant (PNSME) en collaboration avec les Ministères de la Promotion de la Femme et de la Famille et de la Protection de l’Enfant(MPFFPE) et Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique (MPJEJSC) et avec l’appui des partenaires techniciens et financiers, qui organisent les activités autour de la Journée Mondiale de la Contraception Search Contraception 2017 (JMC) à Bouaké du 25 au 28 septembre 2017. 

Donatien Kautcha Abidjan et, source sur place à Bouaké.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire :Bouaké, les femmes plaident pour plus d'accessibilité et de gratuité aux méthodes contraceptives
 
 
1583 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 26/09/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login