Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: En attendant la remise des conclusions des travaux à Gon, voici ce que les syndicats ont proposé lors des discussions à Bassam
 
La rencontre Bassam-

© koaci.com – Vendredi 19 Avril 2019 - Prévue pour jeudi, la remise des conclusions des travaux des discussions Rechercher discussions entre les syndicats Rechercher syndicats du secteur formation / éducation et le ministère et le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle n’a pas eu lieu pour des raisons dont ignorons pour l’heure.

Selon des informations de sources syndicales transmises à KOACI, les discussions Rechercher discussions ont porté sur les indemnités de logement, les cours de mercredi, le cas des ex contractuels ou encore les primes de correction.

Pour les indemnités de logements tous les syndicats Rechercher syndicats auraient proposé, la somme de 150.000 FCFA pour les C3 et B3 ; 200.000 FCFA (A3 et A4) ; 250.000 FCFA (A5 et A6) ; 300.000 FCFA A7.

Un désaccord est survenu entre les syndicats Rechercher syndicats en ce qui concerne les cours de mercredi. Si certains rejette l'évaluation proposée par l'administration et exigé la suppression, d’autres par contre ont accepté d'aller à cette évaluation.

Un accord a été trouvé avec la tutelle pour les primes de correction, rémunération surveillance aux examens. Cette décision devrait entrer en vigueur lors de la prochaine rentrée scolaire.

Aucun accord n’a été trouvé pour le cas des ex contractuels.
L’on note lors des débats, le retour de l'examen du CAP, le concours exceptionnel et l’augmentation du nombre d'admis des instituteurs ordinaires.

La décision finale reviendra au chef du gouvernement Amadou Gon Rechercher Amadou Gon Coulibaly, souligne-t-on.

Par ailleurs, la Coalition des syndicats Rechercher syndicats du secteur éducation et formation de Côte d'Ivoire (COSEFCI) annonce une conférence de presse lundi pour faire le point des discussions, a-t-on appris.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
11116 Visite(s)    6 Commentaire(s)   Ajouter le : 19/04/2019
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions dramani
 
Le plus important, c'est que l'ecole ivoirienne sorte gagnante de ces negociations et que nous ne revivions plus ces grèves à répétition.
 
 
 
Voir ses contributions
 
Attends donc la réaction des Autorités en l'occurrence le PM... Des fainéants comme les sauvages frontistes et comme le cancre gbagba qui n'allait jamais au boulot quand il etait fonctionnaire, qui réclame toujours. Vous vous donnez quoi a la République ? Regardez toutes ces somm...
Attends donc la réaction des Autorités en l'occurrence le PM... Des fainéants comme les sauvages frontistes et comme le cancre gbagba qui n'allait jamais au boulot quand il etait fonctionnaire, qui réclame toujours. Vous vous donnez quoi a la République ? Regardez toutes ces sommes pour logements. Ailleurs, c'est comparable a plus d'un titre au salaire de l'enseignant...
 
 
Lire la suite
Voir ses contributions
 
Quant à @batar-ni va voir si le chimpanzé qui a allumé ta bestiole de toutou est toujours au zoo... Imbécile maison... Vous les bétés et assimilés du connard gbagba avez fait quoi pour notre école ?
 
 
 
Voir ses contributions Wang Tan
 
Et pourtant il ya des enseignants dits rhdp.Quand les saheliens nourris au lait de vache,partangeant leur case avec le bétail et adoptant ainsi leur instinct sauront-ils reflechir?Il faut que leur mentor les rattrape au niveau de l'intelligence.Il leur faut une greffe du cerveau....
Et pourtant il ya des enseignants dits rhdp.Quand les saheliens nourris au lait de vache,partangeant leur case avec le bétail et adoptant ainsi leur instinct sauront-ils reflechir?Il faut que leur mentor les rattrape au niveau de l'intelligence.Il leur faut une greffe du cerveau.
 
 
Lire la suite
Voir ses contributions Wang Tan
 
Les enseignants regrettent vraiment le président gbagbo qui les a libéré de la ségrégation salariale:le racrochage comme solution d'un sinistre économiste qui pillait le pays.En crise LG leur a redonné la vie.La revalorisation des indemntés de logement était prevue sauf qu'il a é...
Les enseignants regrettent vraiment le président gbagbo qui les a libéré de la ségrégation salariale:le racrochage comme solution d'un sinistre économiste qui pillait le pays.En crise LG leur a redonné la vie.La revalorisation des indemntés de logement était prevue sauf qu'il a été deporté et le dvt du pays s'est arrêté ainsi que le bien-être des ivoiriens qui ne sont pas du nord.
 
 
Lire la suite
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter